Le jour de gloire est @rrivé

27 décembre 2013

 

Présentation de l’éditeur et informations

 

Comment réussir à exister quand on a 15 ans, un nom ridicule, une timidité maladive et aucun succès auprès des filles ? Le faux profil de Kenny Machin sur Facebook pourrait être une solution pour devenir très populaire… Surtout quand une chanteuse de renommée internationale s’intéresse à ce double virtuel. Cette fois c’est sûr, pour Kenny, le jour de gloire approche. Enfin, peut-être.

Auteur: Hubert Ben Kemoum

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 17 octobre 2013

 

CHRONIQUE EVEY

Une couverture rock’n roll et une référence au net, voila ce qui m’a poussé à lire ce roman. C’est donc vierge de tout préjugés que je me suis lancée dans « Le jour de gloire est @rrivé ». Ce petit roman allait-il m’envouter autant que « Stairway to Heaven »? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Kenny Machin est le genre de garçon que l’on ne remarque pas. On pourrait presque dire qu’il est transparent. Si dans un premier temps on a l’impression que cela lui convient, rapidement on se rend compte qu’il aimerait être plus, bien plus. Le jeune garçon s’est créé un faux compte facebook. Sur ce dernier, il y fait vivre à son alter égo, une vie palpitante.

Didji est une chanteuse qui avait le vent en poupe. Malheureusement son caractère de diva lui a joué, dernièrement, des tours… Il est temps pour elle de faire amende honorable. Et quoi de mieux pour cela que de s’intéresser à un fan.

C’est donc l’envie d’être quelqu’un de populaire, connu et reconnu qui pousse nos deux protagonistes à se rencontrer.

 

« Le jour de gloire est @rrivé » est un livre parfait pour les post-ado (11/15 ans), et si vous avez plus il faut le lire comme tel car sinon vous allez le trouver gentillet… Très gentillet.

L’auteur aborde diverses thèmes tels que le besoin de reconnaissance des ados, les dégâts de la sur médiatisation, … Sans jamais tomber dans la moralisation, l’auteur nous livre quelques réflexions justes et pertinentes.

 

Kenny est un jeune garçon simple et passe partout. Ce qu’il ne supporte pas vraiment au final. Ce qui est marrant c’est que j’ai retrouvé en Kenny beaucoup de mes amis et connaissances que l’on classe dans la catégorie ado. Je pense que pour un jeune lecteur, l’identification se fait facilement. (Vous me direz… certains adultes ont des comportement d’ado sur Facebook ^^, je pense qu’eux aussi se retrouveront dans le personnage de Kenny. Attention ceci n’est pas une critique, vous faites ce que vous voulez sur Facebook 😉 )Bref Kenny est un personnage attachant qui ne manquera pas de vous faire sourire.

Didji est, quand à elle, attachiante. Alors soit il y a régulièrement des circonstances atténuantes pour certaines de ces frasques mais cela n’empêche pas la jeune fille de se comporter en diva.

 

Vous l’aurez compris ce roman (très court) est bien sympathique et plaira à coup sur au jeune public. Roman dans l’air du temps, sa réflexion sur les réseaux sociaux est pertinente et intelligente. Hubert Ben Kemoun nous offre une jolie petite histoire.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.