Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu BD/Manga Le jeudi, c’est MANGA! #01
formats

Le jeudi, c’est MANGA! #01

 

Présentation de l’éditeur

Petite, Mao passait ses journées dans la famille d’Hiro, son voisin d’en face. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide qui était en elle.
Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et la jeune fille se sent étrangère sous son propre toit. Hiro, lui, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Il propose alors à Mao d’emménager chez lui…

Auteur: Taamo

Editeur: PIKA

Parution:  18 janvier 2017 ——– Tome 2 le 15 mars 2017

 

Depuis toute petite Mao passe le plus clair de son temps chez ses voisins. La petite fille y trouve ce qu’elle aimerait avoir chez elle, de l’amour et des personnes aimantes présentent. Toutefois, elle fait tout pour ne pas les envahir et dine régulièrement seule, assise dans le noir, aux pieds d’un temple. Un soir, la mère de Mao rentre du travail, mais elle n’est pas seule. C’est ainsi, par hasard et « violement » qu’elle explique à sa fille qu’elle va quitter son père pour se marier avec «  le monsieur juste à côté d’elle ».

Une fois ses parents séparés, Mao décide d’aller vivre avec son père. Les choses se passent ni bien, ni mal. Ils vivent un peu comme deux étrangers. Un soir en rentrant du lycée, Mao découvre que la nouvelle femme de son père et sa fille ont emménagé chez eux. Elle voit son père complice avec la petite fille. Chose qui n’a jamais existé entre lui et Mao. La jeune fille se sauve. Par chance elle tombe sur le fils des voisins. Lui aussi a bien grandi et travaille comme informaticien. Il vit seul dans la maison familiale depuis que ses parents sont morts et que ses frères et sœurs ont été placés dans de la famille. Hiro va proposer à Mao de vivre avec lui en tout bien tout honneur… La jeune fille accepte.

 

Il est assez difficile de faire un résumé de ce premier tome tellement il y a d’informations importantes dedans. La mise en place des vies des personnages principaux balaie plusieurs années et surtout de nombreux évènements. Alors vous allez me dire : «  si il y a autant de choses à dire c’est qu’il y a trop d’évènements et que l’auteur n’a pas assez fait le tri ». Et bien non ! Car tous les évènements relatés avant la colocation sont importants et dessinent ce qu’il se passera par la suite et le caractère des personnages. Taamo se permet de prendre son temps pour poser les choses, pour que le lecteur ait le temps de s’attacher aux personnages pour de belles raisons, et ça marche. L’auteur nous dévoile avec finesse et pudeur la vie dans et autour de « La maison du soleil ». Il y a des moments de joie, d’affections et de rigolades, mais aussi des moments durs et amers. Bref Taamo nous parle de la Vie.

Les dessins servent parfaitement l’histoire. Précis et sans trop de fioriture, on passe aisément d’une case à une autre. L’architecture de la maison du soleil est léchée et vraiment intéressante. Les personnages sont communs mais malgré tout différents des autres mangas. Taamo joue avec les expressions du visage et du corps avec beaucoup d’aisance. Ce qui donne des moments comiques mais surtout un réaliste théâtral vraiment intéressant.

Mao est, dans un premier temps, une petite fille garçonne qui n’aime pas pleurer devant les autres. Elle est d’ailleurs forte pour une enfant de son âge. Débrouillarde, sauf en cuisine, elle donne envie de connaitre son histoire. Puis Mao est lycéenne. Elle a changé physiquement mais parle toujours comme un charetier et tient mal ses baguettes. Mao est un petit bout de femme auquel on s’accroche vite. Maline et avec une vraie volonté de  n’embêter personne, Mao force le respect. Toutefois, on a, à certains moments, envie de lui dire que demander de l’aide ou prendre la main que l’on nous tend n’est pas signe de faiblesse.

Hiro est un adolescent quand on le découvre pour la première fois. On sent en lui le jeune homme responsable et adulte qu’il devient avec les années. Depuis qu’il a rencontré Mao, il s’est accroché à elle. Il la considère comme une petite sœur. Hiro est prêt à se sacrifier pour les autres et est lucide généralement sur les solutions à apporter pour toucher d’encore plus près le bonheur. Hiro est un jeune homme altruiste et c’est vraiment attachant. Vous ne pourrez pas le détester je vous en donne ma parole.

 

Ce premier tome de « La maison du soleil » est une belle surprise et découverte. J’aime vraiment beaucoup comme Taamo traite son histoire et nous embarque dedans. J’aime sa plume graphique mais aussi littéraire. Il nous offre des personnages principaux très différents. Joue avec le langage, les situations, les émotions, … Bref si vous avez envie de passer un très bon moment rendez-vous dans « La maison du soleil ».

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *