Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Livre Le Frisson des Aurores : Anges d’Apocalypse tome 2
formats

Le Frisson des Aurores : Anges d’Apocalypse tome 2

Publié le 30 mai 2015 par dans Actu Livre, chronique

anges-d-apocalypse,-tome-2---le-frisson-des-aurores-325317-250-400

Descriptions et infos

Lycéenne le jour, garde du corps la nuit : la combinaison explosive pour cumuler les problèmes.
Suite à l’assassinat d’Alistard Vorlock, les rues de Toronto sont plus dangereuses que jamais. Desmond, le sorcier qui cherche par tous les moyens à me mettre dans son lit, serait peut-être en mesure de désamorcer le conflit. Sauf que ce dernier préfère me poursuivre de ses avances pendant que la situation s’envenime. J’aurais presque envie de laisser la tueuse qui a débarqué en ville lui faire la peau, s’il ne m’avait pas engagée pour le protéger. Surtout que l’assassin en question se révèle être sa propre soeur…
Remarquez, la poisse n’est pas en reste lorsque je suis Samantha. Tandis que mon identité humaine essaie d’apprivoiser l’amitié de Nathan, des sorcières pas très recommandables s’intéressent au garçon d’un peu trop près à mon goût.
Avec deux vies pour une seule âme, être un cavalier de l’apocalypse n’a décidément rien d’une sinécure.

Auteur : Stéphane Soutoul

Editeur : Rebelle

Parution : 20/09/2013

 

Avis de Béa

Après avoir fermé le premier tome de cette série, je savais que je ne tarderai pas à ouvrir le second. Tout en terminant sur une fin « tranquille », Stéphane Soutoul laissait en suspend pas mal d’interrogation … Et ça, c’est très malin 😉 (surtout avec des lectrices curieuses comme moi ^^ )

Suite au fiasco de sa dernière mission, Syldia se retrouve sans emploi et avec un compte en banque dans le rouge. Lorsque Desmond, devenu régent de la cour des sorciers de Toronto en attendant l’arrivée du prochain Lord, lui demande d’assurer sa protection, contre l’assassin envoyé par sa famille, la jeune femme hésite ; entre baigner une nouvelle fois dans le monde des sorciers et renflouer son compte bancaire, son cœur balance.   Au cas où elle aurait un peu de répit dans sa vie mouvementée, des tensions au sein de sa fratrie viennent se rajouter sur la liste de ses problèmes de cavalier d’apocalypse. Cerise sur le gâteau, même l’existence de Sam se retrouve perturbée par l’arrivée d’un trio de sorcières, aussi puissantes que gothiques, qui menace de troubler son amitié naissante avec Nathan … Si les ennuis arrivaient un par un, ce serait beaucoup moins drôle…

C’est avec un immense plaisir que je me suis replongée dans les aventures de Syldia et Sam. Dès la première page, Stéphane Soutoul nous attrape et nous entraîne dans un tourbillon d’événements et nous lâche, uniquement, à la fin. Les faits précédents sont rappelés, afin de remettre dans le bain les lecteurs qui ont du attendre entre deux tomes, tout en finesse et cela n’alourdit pas la lecture. L’alternance de la vie de Sam avec celle de Syldia donne un rythme soutenu, même si l’histoire, en elle même, n’en manque pas. Suivant si elle est dans le corps de Syldia, ou de Sam, l’âme de Famine ne réagit pas de la même manière, et j’ai beaucoup apprécié de pouvoir faire des parallèles entre les deux personnages.

 

Ce tome est plus profond au niveau des sentiments. Dans le premier volet, nous faisions connaissance avec les personnages, que se soit Syldia ou Sam, mais aussi leurs entourages proches. Ici, l’auteur va nous dévoiler un peu plus leurs personnalités et les liens qui les unissent… Et cela promet de belles choses à venir. Les soucis que partagent les sœurs m’ont touché. En se confiant à Syldia, c’est un peu comme si elles s’ouvraient à nous et l’on ne peut que compatir à leur dilemme. Mon coup de cœur pour Nathan s’est vu confirmer, mon intérêt pour Nolhan renforcé et mon avis sur Desmond toujours aussi partagé, le sorcier est encore plus mystérieux que le vampire !

Les ingrédients, qui m’avaient séduite lors de la lecture du premier opus sont repris, et cela fait que la recette prend desuite : beaucoup d’humour, d’actions, de rebondissements et la modestie de Syldia/Sam font de cette série un plaisir à déguster sans modération.

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *