Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique La vérité sur Alice
formats

La vérité sur Alice

1507-1

 

Présentation de l’éditeur

Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue. Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs du lycée. On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée… Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, son admirateur secret… Quelle sera la vôtre ?

Auteur: Jennifer Mathieu

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 04 février 2016

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

drapeaux-anglais-americain

« The Truth about Alice » did not meet my (our ?) expectations… Everything (characters, intrigues, …) is insipid and process in a superficial way. This novel fail of depth. At first, style of story is good idea, but author makes excessive use of it and the reader is compelled to became a voyeurism.

+

+

+

J’attendais avec impatience ce roman que j’avais déjà repéré en VO. Les histoires de rumeurs à l’école je connais bien, et encore quand j’étais au collège les réseaux sociaux n’existaient pas. Au passage, j’en profite au cas où Charlotte et Alice (collège les Bleuet à Aÿ) passeraient par là, pour leur dire que je vais bien et que leur bêtise (pour rester polie) n’a fait que me rendre plus forte et plus populaire lol . Donc MERCI : )  . Bref, c’est un sujet grave et qui ne doit pas être évident à traiter. Toutefois, les bons retours que j’avais vu sur « La vérité sur Alice » m’ont donné envie de me plonger dedans sans hésitations.

 

Alice est une jeune fille assez discrète. Elle fait partie de la bande en vue au lycée mais n’est pas spécialement populaire. Sa vie va changer du tout au tout après une soirée chez la reine du lycée, Elaine. Le bruit cour qu’Alice a couché avec deux garçons (l’un après l’autre) lors de cette soirée. Rien qu’avec cette rumeur, Alice se voit exclure. Mais c’était sans compter sur « le destin »… L’un des deux garçons n’est autre que Brandon, THE garçon du lycée. Ce dernier va malheureusement mourir peu après dans un accident de voiture. Et la cause de cette mort sera toute désignée, ce sera Alice.

J’avoue que dans un premier temps j’ai vraiment été séduite par les choix de narration de l’auteur. La quasi-totalité de l’histoire est racontée par d’autres personne qu’Alice. On a donc des points de vue très différents sur une même histoire, sur plusieurs événements. Et ça donne un gros plus au roman. Malheureusement, vers les ¾ du livre, j’aurais aimé entendre Alice. Ce mutisme m’est devenu gênant. Car c’est bien de son histoire que l’on parle. A aucun moment on ne sait vraiment comme elle le vit. Et cela rend son histoire superficielle. On a l’impression de la survoler. Et c’est bien dommage.

Le superficiel aurait pu s’arrêter là. Jennifer Mathieu aurait pu nous offrir des personnages atypiques et profonds. Mais c’est loin d’être le cas. Seul Kurt trouve un peu grâce à mes yeux. Les autres sont des clichés sur pattes.

Elaine est la fille la plus en vue du lycée, elle est la reine des abeilles. Alors quand elle pense s’être fait voler son copain (qui ne l’est pas vraiment mais bon il l’est quand même lol ) son sang ne fait qu’un tour. Il faut qu’elle se venge. Je dis, pourquoi pas… Mais Elaine est juste une sale gamine qui ne sortira jamais de sa ville natale en espérant y être à jamais la personne la plus populaire. Elaine est méchante mais pas intelligente. Au final ce n’est pas vraiment elle qui est la plus garce dans l’histoire.

Kelsie est la fille qui vient d’arriver en ville et qui fait tout pour changer ce qu’elle est et était. Dans son ancienne ville, elle n’était qu’une looseuse. Maintenant elle parle et rit avec Elaine. Elle trouve des idées de vengeance et les garçons la regardent. Kelsie est un personnage pitoyable, alors qu’elle était la meilleure amie d’Alice, elle devient son pire bourreau. Soit, je comprends que l’on souhaite changer de vie en changeant de lieu d’habitation. Repartir de zéro. Mais cela nécessite t-il d’écraser une autre personne ? Doit-on changer du tout au tout et faire aux autres se que l’on nous a fait ? Personnellement je pense que non. Après le collège je suis allée dans un lycée où personne ne me connaissait. Je voulais repartir de zéro, sans les filles pénibles et pitoyables de ma classe de troisième. Ce n’est pas pour autant que j’ai changé de façon d’être ou de vivre. Que j’ai voulu écraser avec tout le monde la fille ou le garçon le moins populaire du lycée… Bref Kelsie est une garce à mes yeux. Et à la place d’Alice, je lui aurais mis une bonne claque dans la figure sans hésiter, voir mon poing.

Josh était le meilleur ami de Brandon. Il était avec lui quand l’accident est survenu. C’est lui qui a accusé Alice. Josh est je crois le personnage que j’ai le moins apprécié dans le roman et ce, dès le début. J’avais un mauvais feeling avec lui. J’espère que vous pourrez plus le supporter que moi.

Kurt est « l’intello » du lycée. Intelligent et fin, il était le voisin de Brandon. Kurt est un personnage étrange et même si j’avoue qu’il est celui que je déteste le moins du roman, je ne l’apprécie pas plus que cela. Je le trouve assez creux et manipulateur. Lui aussi est un cliché dans sa catégorie. Et ses méthodes sont plus que malsaines.

 

Bref vous l’aurez compris, je suis totalement passée à côté de ce roman. Je le trouve trop « frivole » pour un tel sujet. Les personnages sont des caricatures d’adolescents avec chacun une petite case où ils peuvent se ranger. J’aurai aimé avoir plus de passage où Alice aurait été la narratrice, pour savoir comment elle vivait les choses. Là, nous n’avons que le regard des autres et aucune profondeur dans ceux là. Cela est vraiment dommage car des thèmes comme le harcèlement à l’école ou les rumeurs, doivent être pris au sérieux. On peut avoir un texte décalé sur le sujet, etc mais pas  sans goût.

 

+

+

 

VxvHQ5Zz

Jennifer Mathieu est une auteur américaine de livres young adult et une professeur d’Anglais qui adore son métier et ses élèves. Elle se damnerait pour un morceau de chocolat ou une pizza pepperoni. Elle vit aujourd’hui au Texas avec sa famille et ses deux gros chats.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
3 Comments  comments 

3 réponses

  1. Oh dommage… J’avais vu des bons avis, je pense que je vais me faire ma propre idée, je suis curieuse. Et au diable les garces du collège <3

    • Oui je pense que c’est plutôt moi qui n’est pas été réceptive et que le roman va plaire à pas mal de monde. Hâte de voir ton avis.
      Et tu m’étonnes au diable les collégiennes désagréable. Elles étaient allées jusqu’à faire une pétition contre moi comme quoi je sortais avec les garçons qu elles aiment alors que je faisais que jouer aux cartes magic avec eux lol.
      Mais au lycée quand je me suis retrouvée dans le même qu’elles a nouveau je faisais parti des gens populaires car on était les « bad boy ou girl » du lycée ^^. Et elles elles étaient plus rien ^^ ».

  2. C’est vrai que au collège c’est le pire moment de scolarité, à la fois adulte et enfant… AU moins t’a pris ta revanche 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *