Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique La voleuse de secrets
formats

La voleuse de secrets

 

Présentation de l’éditeur

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

Auteur: Brenda Drake

Editeur: Lumen

Parution: 02 juin 2016

 

CHRONIQUE EVEY

Lorsque j’ai vu la couverture et lu le résumé, je savais que ce livre passerait entre mes mains. Tout était tellement prometteur. D’un certain côté je n’ai pas été déçu, mais d’un autre ce roman a un goût d’inachevé, de « fait trop vite ». Aller, je vous explique pourquoi.

 

Gianna a perdu sa mère lorsqu’elle n’avait que 4 ans. Passionnée des livres et d’escrime, la jeune fille aime passer du temps dans les bibliothèques hors norme. Un jour, sa meilleure amie parvient à la faire entrer avec un autre ami dans l’une des plus prestigieuses bibliothèques de Boston. Totalement sous le charme Gianna se balade parmi les ouvrages. Quand tout d’un coup, un garçon au comportement mystérieux disparaît littéralement sous ses yeux. Curieuse, Gianna va inspecter le coin où elle a vu l’a vue pour la dernière fois. Elle y trouve un livre sur les plus prestigieuses bibliothèques, elle le feuillette et… Son monde bascule. Et pas qu’un peu…

Le gros point fort de ce roman est l’univers développé par l’auteur. Il est très complet et complexe, mais on le comprend quand même assez rapidement. De plus Brenda Drake, laisse le temps au lecteur d’assimiler toutes les choses importantes. Moi qui suis une fan de bibliothèques, les voir au centre d’un univers surnaturel, m’a plus que ravie. La magie tient évidement un rôle très important dans ce roman et je dois dire qu’elle m’a totalement séduite. Elle est simple et en même temps très construite. Le fait de « zapper » de pays en pays est très sympa et réussi à donner des coups de fouet à un récit un peu trop lent. Mais nous en reparlerons. Que ce soit Boston, une bibliothèque, une rue ou une cachette, l’auteur réussit grâce à une plume habille à rendre les lieux visibles dans notre tête. Notre imagination marche à plein régime et c’est succulent.

Comme je le disais au dessus, le gros bémol pour moi dans ce roman est la lenteur récurrente du récit. Même les scènes d’action sont parfois ennuyantes… A vouloir en dire trop, Brenda Drake alourdit son récit. Et malheureusement, cela pèse lourd dans le ressenti final du roman. Et pourtant tous les ingrédients sont là…

Gianna est une jeune fille avec un état d’esprit combattant, et heureusement, sinon dès le second chapitre on l’aurait retrouvé en boule dans un coin de sa chambre à baragouiner des choses incompréhensibles. Je dois dire que j’ai assez facilement vibré avec elle et que d’un certain côté je la respecte vraiment pour ce qu’elle fait et donne. Gianna n’est pas pleurnicharde et endosse son rôle avec courage. Elle se découvre sous un nouveau jour et c’est vraiment sympathique de vivre ça avec elle.

Les personnages secondaires sont plutôt inégaux, mais cela ne m’a pas vraiment dérangée. Toutefois, j’espère que Brenda Drake résoudra cela d’ici le second tome. Ils ont pourtant tous leur importance ; les garces / vilains et les gentils.

 

Bref vous l’aurez compris, ce premier tome rempli parfaitement son rôle de tome de présentation et d’introduction. Toutefois, comme cela est souvent le cas dans les premiers tomes de saga, celui-ci manque de rythme et de peps. Les longueurs sont trop nombreuses pour ne pas être signalées. L’univers totalement génial et certains personnages réussissent à charmer le lecteur malgré cela. Le dernier rebondissement achève le lecteur septique qui ne savait pas si il lirait le second tome… Et lui donne qu’un mot à la bouche « il sortira quand en France le second opus ? »

 

Brenda Drake Author Photo1Brenda Drake est la cadette d’une famille de militaires. Ballotée d’un bout à l’autre des États-Unis, elle garde un souvenir ému des contes traditionnels de sa grand-mère irlandaise, qui lui ont donné le goût de raconter des histoires. Lorsqu’elle n’écrit pas, elle hante les librairies, les bibliothèques et les coins calmes où elle peut s’installer tranquillement avec un livre.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *