La vengeance de McKeltar : Les Highlanders tome 7

22 avril 2015

les-highlanders,-tome-7---la-vengeance-de-mckeltar-2282622-250-400

Description et infos

Pour rendre service à son professeur, Jessi Saint-James accepte de réceptionner un colis en pleine nuit, à l’université où elle étudie l’archéologie. À première vue, il s’agit d’un miroir très ancien. Dans un déluge de magie, en surgit un immense guerrier celte à la beauté féline. Cian McKeltar était autrefois le plus puissant des druides. Durant onze siècles, il est resté prisonnier du miroir et n’a plus qu’une idée en tête : Se venger de celui qui l’a trahi, le diabolique Lucan Trevayne qui, dans sa quête de pouvoir absolu, pourrait anéantir l’univers. Jessi a vu le Miroir Sombre, elle est donc la première menacée. Cian lui offre sa protection en échange de vingt nuits de plaisir. Comment refuser un tel marché quand on a face à soi un homme aussi séduisant ?

Auteur : Karen Marie Moning

Editeur : J’Ai Lu

Parution : 18/08/2012

 

Avis de Béa

Cela faisait un petit moment que ce tome m’attendait sur ma PAL ( presque 2 ans je crois 😮 ) et après Play, il me fallait une valeur sure donc un Highlander s’imposait ^^

Jessica Saint James est une étudiante en archéologie. Sa vie se résume aux cours qu’elle donne, son poste d’assistante d’un professeur et ses cours qu’elle travaille afin d’obtenir prochainement son diplôme qui lui permettra de parcourir le monde à la recherche de trésors enfouis. Un coup de téléphone tardif va changer sa vie. Son mentor va lui demander de réceptionner un objet de valeur dans son bureau et cela va provoquer sa rencontre avec Cian McKeltar, druide très puissant né au IXéme siècle, piégé dans un miroir magique suite à une traîtrise. Mais à cause de cela, la vie de Jessi va être menacée et seul Cian est apte à la protéger. Pour lui, son unique but est de se venger de son ennemi… mais son abstinence forcé, ainsi que le physique voluptueux de Jessica, vont corser l’affaire et faire prendre un tournant autre à sa longue existence…

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé l’univers faërique crée par Karen Marie Moning. Dans les tomes précédents j’avais été séduite par les frères McKeltar et leur côté brut de décoffrage mêlé à une pointe de romantisme. Et c’est ce que j’ai aimé également avec Cian, leur ancêtre. Il est resté enfermé un peu plus d’onze siècles dans un miroir et même si il a pu voir le monde évolué et se tenir au courant des changements  extérieurs, il garde en lui cette animalité des hommes de son époque, mais qui fait qu’il est aussi plus respectueux vis à vis des femmes, chose que certains hommes modernes ont oublié. J’ai retrouvé avec Cian ce qui m’avait plu chez Dageus et Drustan. D’ailleurs , j’ai été ravie de les retrouvé ainsi que leurs épouses respectives. Jessica donne l’impression de ne pas être née à la bonne époque tant ses principes l’étouffent et la proximité de Cian va lui permettre de s’épanouir. Même si elle m’a irritée à changer d’avis très souvent, j’ai réussi à l’apprécier car une fois qu’elle a pris une décision, elle s’y tient … au final Jessi est courageuse.

Dans ce tome, Karen Marie Moning nous montre, plus que dans les précédents, la liaison de cette série avec celle des Fièvre car elle nous parle des objets unseelie, des princes noirs et de plusieurs autres choses qui font que les deux cycles sont liés. Pour le première fois, j’ai vraiment senti que Les Highlanders était la base de l’autre série.

Alors certes, l’histoire de l’homme rustre qui rencontre la femme qui va le changer en agneau n’est pas nouvelle, et fait même un peu cliché, mais c’est tellement bon. De plus, à chaque fois l’auteur arrive à nous faire vibrer avec de nombreux rebondissement et à nous faire tourner les pages de ces romans pour en avoir plus ( si vous avez une adresse pour trouver des McKeltar je suis preneuse), est ce grâce à la magie de ses Druides ? Je ne sais pas … mais un chose est sure c’est qu’aux vues des révélations faites à la fin de cet opus, je ne vais pas attendre deux ans pour lire la suite ^^

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.