Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique La Course Sauvage : Wild Riders tome 2
formats

La Course Sauvage : Wild Riders tome 2

wild-riders,-tome-2---la-course-sauvage-658455-250-400

Descriptions et infos

Il renoncerait à tout pour la protéger du danger… et de lui-même.Depuis que Jessie a abandonné son enfance dans la rue pour vivre au milieu des Wild Riders, ils la considèrent tous comme leur petite sœur. À l’exception de Diaz Delgado. Il l’a vue devenir une magnifique jeune femme, mais refuse de succomber aux désirs qu’elle lui inspire.Il ignore que Jessie a toujours été attirée par lui, son corps de rêve et la passion qu’elle voit bouillonner au fond de ses yeux noirs. Lorsqu’elle décroche sa première mission avec Diaz et Spencer, elle est folle de joie : c’est l’occasion de prouver qu’elle n’est plus une gamine immature ! En infiltration dans un gang de bikers soupçonné de trafic d’armes, Diaz lutte désespérément pour résister à la sensualité envoûtante de Jessie, bien décidée à lui faire ouvrir les yeux sur la passion dévorante qui les anime tous les deux…

Auteur : Jaci Burton

Editeur : Milady Romance

Parution : 30/10/2015

 

Avis de Béa

Avec la fin d’année calme sur les sorties que j’attend, je profite pour tenter  (je dis bien tenter ^^) de faire diminuer ma PAL… et ce n’est pas une mince affaire ! Quand on ne sait pas quoi lire plusieurs choix s’offre à nous : fermer les yeux et pointer du doigt un roman au hasard ou s’attaquer aux suites de série déjà commencer. C’est comme cela que je me suis retrouvée à ouvrir ce roman …

Jessie a grandit au sein des Wild Riders (club de motards mi voyou/ mi agent gouvernementaux ) elle y a apprit à se battre et à manier les armes afin d’être un membre du club à part entière. Mais être la seule fille au milieu d’hommes a des avantages comme des inconvénients, et être considérée comme la petite sœur de cette bande de motards lui convient parfaitement.. Sauf pour une exception, Diaz. Cet homme la fuit autant qu’elle est attirée par lui. Ils vont être amenés à travailler ensemble : la première mission de Jessie va être dirigée par Diaz, et pour ce genre d’infiltration, il faut une équipe soudée. Leur rapprochement est donc inévitable … mais qu’en est il de leur attraction mutuelle ?

Le premier tome de cette série ne m’avait pas séduite plus que ça. Mais j’aime bien cette auteur qui m’a rallié à sa cause à coup de beaux gosses musclés ^^ et de son style ( ben oui quand même) qui est direct et efficace. Cette fois encore, je n’ai pas été transportée pendant ma lecture mais je reconnais sans problème que j’ai préféré ce tome là. L’histoire est relativement similaire dans le sens ou malgré une attirance réciproque et des atomes crochus évident l’homme n’arrive pas à s’engager pour une raison ou une autre, par contre la fille oui donc cela pause des problèmes. Tout cela englobé dans une intrigue plus ou moins poussée. J’ai trouvé que les personnages de cet opus étaient plus intéressants que dans le précédant. J’ai beaucoup aimé le personnage de Jessie. C’est une jeune femme forte. Elle a passé une partie de sa vie dans la rue pour ensuite intégrer les Wild Riders. Elle a le même parcours que les autres membres du « gang » mais sa condition de fille lui met des bâtons dans les roues, elle a du se battre plus fort et faire ses preuves pour être considérée en tant que tel. Jessie a la tête sur les épaules, sait ce qu’elle veut et surtout comment l’obtenir. Elle est maline et  utilise un maximum ses atouts pour arriver à ses fins. Diaz est le stéréotype du gars bien qui a un passé trop lourd à porter et qui a du mal à l’assumer. Dans la vraie vie, je suis pas sure de pouvoir gérer un mec comme ça, mais dans les romans, j’adore 😉 Et quand il se comporte mal, l’auteur arrive à nous persuader que ce n’est pas vraiment de sa faute, cela part d’un bon sentiment, et nous fait craquer devant ce beau mâle vulnérable ^^ L’enquête, qui sert de toile de fond à la romance, est également un peu plus présente. Les protagonistes sont plus impliqués donc nous aussi. Même si la mission n’est pas réellement trépidante, certains événements nous font nous interroger et nous accrocher à l’histoire. Par contre je ne retrouve pas vraiment le côté MotorClub dans cette série, comme on peut le trouver dans Hell’s Horsemen, il n’y a pas cette ambiance hors la loi ( du fait de l’histoire des Wild Riders) que j’affectionne. C’est plus une bande de pote qui ont le plaisir de la moto en commun.

Même si on est loin du coup de cœur, j’ai apprécié l’histoire de ce couple, qui est attachant, ainsi que la plume de l’auteur. Jaci Burton utilise de bons arguments mais le résultat manque un peu de piment . Sans les attendre avec impatience, je lirai certainement les autres tomes de cette série au moins pour les personnages qui sont sympathiques.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *