La Proie Des Ténèbres : Risa Jones tome 4

28 décembre 2013

4eme de couverture et infos 

L’avenir du monde dépend d’elle.
Moitié louve-garou, moitié Aedh, Risa Jones a de nombreux pouvoirs. Elle est cependant démunie lorsqu’un mystérieux tueur s’en prend à des femmes qu’il vide de leur sang. Fasciné par celle qui le traque, l’assassin lui propose un sinistre défi : une chance de sauver une vie en déchiffrant une série d’indices. Avec l’aide d’Azriel, le Faucheur assigné à sa protection, Risa se lance alors dans une course contre la montre… qui risque de les entraîner bien plus loin qu’ils l’avaient imaginé.
Auteur : Kery Arthur
Editeur : Milady
Parution : 22/11/2013
Chronique de Béa
Ce roman était, lui aussi, une des suites que j’attendais impatiemment en cette fin d’année. Je remercie Aurélia, de chez Milady, de me l’avoir envoyé.
Nous retrouvons Risa quasiment au même moment ou nous l’avons laissé dans le tome précédent. Elle se remet doucement des blessures subies dans son dernier combat mais elle ne peut pas s’arrêter, la course qu’elle mène pour retrouver les clefs perdues la pousse à dépasser ses limites . C’est en poursuivant cette quête qu’elle va se trouver sur la route d’un curieux personnage tout aussi joueur que pervers (dans le sens méchant du terme) Une fois de plus la jeune femme va risquer sa vie, heureusement qu’elle est bien entourée, entre son oncle, sa tante et Azriel… mais est ce que cela suffira?
Ce roman, je l’attendais pour plusieurs raison. Je veux connaitre la suite certes, mais aussi je me pose une question à chaque fois : Risa va t elle un peu s’émanciper de sa tante Riley ? Et pour le coup je n’ai eu, dans cet opus, aucune de mes réponses.
Je dois dire que mon sentiment sur cet épisode de la vie de Risa est plus que mitigé. Tout le long de ma lecture, j’avais l’impression de m’ennuyer. C’est bizarre  car on apprend pas mal de chose sur les personnages (Azriel (grrrrr le Faucheur) se dévoile un peu plus et Lucian révèle un bout de sa vraie nature) les actions se succèdent rapidement mais j’avais comme une impression de lourdeur, de ne pas vraiment avancer… et puis, lorsque je me suis rendue compte que je venais de lire la dernière page je me suis dit :  » ah mais non pas déjà!!!! » c’est que quelque part j’ai été prise dans la spirale de l’histoire sans m’en apercevoir et c’est là que Keri Arthur excelle. Doucement mais surement,  elle nous amène exactement là ou elle le désire, une plume de fer sur une page de velours …
Donc au final même si je n’ai pas eu de grands frissons en lisant ce tome, j’ai furieusement envie de lire le prochain …sacré auteur :p
Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.