La Mort Me Va Si Bien : Betty Angel tome 1

3 novembre 2018

Description et infos 

« Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l’éternité ! J’ai vraiment un karma de merde ! »

Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence.

Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort !

Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?

Auteur : Louisa Méonis

Editeur : Milady / Collection Emma

Parution : 12/09/2018

Il y a quelques temps j’ai découvert la plume de Louisa Méonis avec Samantha et j’avais beaucoup aimé. Lorsque j’ai vu qu’elle se lançait dans une aventure plus fantastique, j’étais curieuse de la retrouver dans cet autre genre. Un grand merci aux éditions Milady pour l’obtention de ce roman.

Betty Letournier  n’a pas une vie folichonne ! Elle vit avec sa grand mère et ses chats, et ses collègues de travail abusent de sa gentillesse. Mais elle fait avec, même si parfois cela lui pèse ! Quand la Mort vient la cueillir, bien trop tôt, Betty va se rendre compte que sa vie post terrestre ne va pas être de tout repos ! Elle a été choisie pour faire partie d’une certaine catégorie d’ange, et lors de sa formation, elle va avoir la surprise d’être l’apprentie de La Mort en personne ! Une chance ? Pas si sur ! Sa vision idyllique de Paradis est bien loin de ce qu’elle vit  dès son arrivée, étant limite son Enfer personnel ! Betty va découvrir, à ses dépends qu’un ange peut s’essouffler, transpirer, avoir des crampes … l’Enfer en quelque sorte ! Quand la seule personne qui a été aimable avec elle va disparaitre, Betty va se poser des questions, enfin plus que d’habitude : Pourquoi a t elle été sélectionnée pour faire partie de cette troupe d’élite ? Elle, Betty, morte lors d’un accident domestique… Pourquoi La Mort est si sexy ? Ou peut etre Tania ? Qui peut vouloir du mal à un ange ?

Dès les premières lignes, nous retrouvons la plume énergique de Louisa Méonis, qui m’avait tant plu lors de ma lecture précédente. L’auteur nous immerge directement dans la vie de Betty Letournier, une jeune femme de 20 ans qui a une vie plutôt atypique… Effectivement Betty vit avec sa grand-mère, pour la bonne cause certes mais la vieille dame n’en a que faire et n’est pas super agréable, et les chats qu’elle recueille. Parce que oui, Betty est une gentille et elle a un grand coeur, trop grand même. Les félins lui sont peut être reconnaissants (et encore) mais les gens abusent régulièrement de sa gentillesse. Elle s’en rend bien compte, cela la blesse, mais elle est comme ça donc elle fait avec ! Suite à un accident, plutôt ridicule mais carrément mortel, Betty se retrouve au Paradis… Enfin c’est ce qu’on lui dit ! Après une série d’épreuves, elle accède au Graal et aspire au repos éternel. Que nenni, apparemment elle serait sur LA liste de personnes qui feraient partie de l’élite des anges et doit participer à une formation particulière ! Cerise sur le gâteau, elle va avoir pour Maître la Mort en personne, qui est beau à se damner… Pourquoi elle ? Betty va aller de surprise en surprise et souvent pas vraiment agréables…Un événement de taille va venir perturber, encore plus, son  apprentissage ; une des élèves ange à disparu, et la plus gentille en plus. Mais pourquoi ? Comment ? Pour Betty, le Paradis n’est vraiment pas de tout repos… Mais qu’à t elle  fait pour mériter cela ? Dès le début, le ton est donné, on sait pertinemment que l’humour sera de la partie. Mais ce premier tome de Betty Angel ce n’est pas que cela. Dans cet opus, Louisa Méonis pose les bases de son histoire, elle installe Betty au Paradis et une chose est sure c’est que l’emménagement n’est pas de tout repos ! De toute façon, dans la vie, avant et après la mort, rien n’est reposant pour Betty ! J’ai adoré la manière qu’elle a de voir les choses, elle essaie d’être positive tout en restant terre à terre. Les questions qu’elle se pose sont légitimes et ses raisonnements crédibles : Qu’est ce que réellement le Paradis ? Pourquoi elle se retrouve enrôler dans cette formation pour l’élite alors qu’elle est loin d’être au top ? Pourquoi la Mort l’a choisie elle, pour être son apprentie ? … J’ai aimé la vision que donne Louisa Méonis de l’Haut Delà, c’est bien moins idéal que ce qui est représenté en général et j’ai trouvé ça bien plus réel et plus fun ! Au moment de son arrivée, un ange disparait et une enquête est diligentée. L’histoire est bien ficelée même si elle apparait extravagante, elle est bien amenée et les rebondissements sont distillés judicieusement afin de nous tenir en haleine. Mais dans l’œil du cyclone, il y a la relation entre Betty et son Maître, La Mort ou Azraël pour les intimes. Le duo est plus qu’improbable, leurs interactions hautes en couleurs, et en émotions et pour en savoir un peu plus, nous tournons les pages sans nous arrêter. C’est addictif !

Betty est une anti héroïne en quelque sorte. Elle est toute jeune et n’a pas beaucoup vécu. Il faut dire qu’elle est pas mal complexée par son physique et que cela à mis un grand coup de frein à sa vie en général.  Elle a un manque flagrant que confiance à soi, cela la rend très attachante. Son apparence physique est un vrai problème pour elle et elle rapporte tous ses problèmes à cela. Alors oui on l’a comprend, mais on a envie de la secouer parfois ! Betty est une gentille fille, la bonne poire mais elle a du caractère et est bien plus forte qu’elle a l’air : lors de son entrainement quasi militaire, elle va faire preuve de beaucoup de courage et de détermination. Elle est curieuse, maline et surtout très drôle (même si des fois c’est malgré elle )

L’ange de La Mort, Azraël, est sexy en Diable. C’est un homme plutôt solitaire mais l’arrivée de Betty va apparemment changer la donne. Pourquoi l’a t il choisie comme apprentie ? Que sait il d’elle ? J’ai aimé la vulnérabilité qui émane de lui en ce qui concerne la jeune femme. Lui qui est habituellement si sûr de lui, se retrouve complétement déstabilisé lorsqu’il est prêt d’elle… C’est trop mignon !

Moi qui suis fan de mythologie, j’ai adoré retrouvé certains personnages emblématiques (Hades et Perséphone sont au top !!)

Je me suis régalée avec ce premier tome, qui a comme seul défaut d’être trop court ! Mystères, action et émotions nous accompagnent tout au long de notre lecture, c’est frais et énergique, j’ai adoré ! Par contre la fin est tout bonnement inadmissible… Ce n’est pas humain de nous laisser comme ça !!! Vivement la suite !!

 

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.