La Mafia du Chocolat

22 octobre 2012

Présentation de l’éditeur et infos

La fille chérie du défunt parrain du chocolat n’a que faire de son héritage. Pour elle, la vie doit être une routine absolue. Aller au lycée, prendre soin de son frère adoré et de sa grand-mère mourante. Et surtout, éviter Gable, parfait loser et ex-petit ami. Oui, tout allait bien jusqu’à ce que cet imbécile de Gable soit empoisonné par le chocolat issu de la fabrique illégale des Balanchine. Que la police la croie coupable, passe encore. Qu’elle se retrouve à la une des journaux télévisés, inévitable. Qu’on la harcèle au lycée en la traitant de criminelle, d’accord. Mais voir revenir dans sa vie sa famille mafieuse au complet est le pire des châtiments. Anya se demande si elle ne va pas devoir renoncer aux cours et sortir son revolver, histoire de mettre de l’ordre dans les affaires…

Auteur: Gabrielle Zevin

Editeur: Albin Michel

Parution: 03 octobre 2012

 

CHRONIQUE – EVEY

 

Une couverture avec le mot chocolat; il n’en faut pas plus pour m’attirer et me faire lire un roman. Oui je sais c’est pathétique. Oui je sais je suis une fille lectrice facile. Comme toujours, je ne lis pas le quatrième de couverture et je jette à corps perdu dans ma lecture. Et la surprise! Moi qui pensait lire un roman un peu Chick-lit et très girly je me retrouve à lire………….Un polar mafieux saupoudré d’une histoire d’amour et d’une tranche de vie. Cela va t-il me plaire? Réponse dans quelques lignes.

 

« La Mafia du chocolat » c’est avant tout un très bon scénario. Les rebondissements sont parfaitement calculés et arrivent toujours au moment le plus propice. Anya, fille de l’ancien chef de la mafia, se retrouve au cœur d’une enquête délicate. Le chocolat qu’elle a donné à son ex petit ami était empoisonné et le jeune homme se retrouve entre la vie et la mort. Empoisonnement plus possession de chocolat, Anya n’échappera pas à la prison pour ado. Voila le postula de départ. Mais attention, « La Mafia du chocolat » ce n’est pas une histoire aussi simple que cela! Anya va devoir, une fois libéré, chercher qui est le véritable empoisonneur, pourquoi la « famille » tourne autour de son grand frère ayant des problèmes mentaux, vivre une histoire d’amour compliqué, aller au lycée, … En lisant cette chronique vous devez vous dire « OMG, il y a bien trop de choses pour que le roman tienne la route! ». Et bien NON! Tout s’imbrique parfaitement, le texte ne contient aucune lourdeur et encore moins de phase brouillonne où le lecteur est perdu. Gabrielle Zevin maitrise parfaitement son texte. C’est un pur bonheur.

Je ne vous en dis pas plus sur les intrigues. Je vous laisse les savourer.

 

Anya vient de rentrer dans mon top 10 des héroïnes de roman. Elle est forte et courageuse, intelligente et pleine de réparties. Dès les premiers chapitres je suis tombée sous son charme. Gabrielle Zevin nous livre un personnage complet et complexe que la vie à malmené et malmène encore. Ce personnage franc et responsable devrait vous plaire, moi je suis sous le charme.

Win, LE garçon de l’histoire, est un personnage auquel on accroche tout de suite. Patient et romantique, il se rapproche assez de l’homme parfait :). Win est le petit souffle d’air pur et frais dont à besoin Anya.

 

Le monde de « La mafia du chocolat » est un monde futuriste. Un futur proche. Le chocolat, tout comme le café, sont interdit à la vente et la consommation aux USA. Un réseau mafieux à donc vue le jour aux USA. C’est avec doigté que Gabrielle Zevin décrit l’univers de « La Mafia du chocolat ». Certaines scènes sont dignes des meilleurs polars à la Capone. C’est un délice!

 

Bref vous l’aurez compris, « La Mafia du chocolat » est un vrai coup de cœur pour moi. Un coup de cœur surprise :). Je n’ai qu’une envie maintenant… connaitre la suite!

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.