La couleur du mensonge de Erin Beaty chez Lumen

by on 9 avril 2018

Présentation de l’éditeur

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l’évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d’une famille, d’une région, d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse fait toutefois d’elle son apprentie.

Auteur: Erin Beaty

Editeur: Lumen

Parution: 22 février 2018

Lorsque Lumen a teasé ce roman j’ai tout de suite eu envie de le découvrir. La couverture est simple et en même temps énigmatique. Et je dois avouer que Lumen est un éditeur vraiment très fort en teasing. Les éléments qu’ils ont mis en avant ne pouvait que titiller mon côté jeu de cours et complotiste.

Après avoir dévoré le roman, la première chose que j’ai faite a été de regarder s’il y aurait une suite. Et oui !!!!!! Par contre nous ne sommes pas près de la lire ☹ … Ce n’est pas grave la sortie du second tome me fera une excuse pour relire le premier :p .

 

Sage Fowler est une jeune fille de 16 ans vivant chez son oncle, elle a perdu ses deux parents. Sage aime lire, étudier, comprendre, …, elle est loin des questionnements des « jeunes filles bien ». Son oncle désespère que Sage se trouve un mari, c’est pourquoi il fait appel à la marieuse la plus réputé de la région. Après un entretien la marieuse explique brutalement à Sage qu’elle ne sera jamais bonne à marier. Cela ne dérange pas la jeune fille… Mais son oncle n’est pas ravi de ce bilan. La marieuse a toutefois un autre projet pour Sage. Elle lui propose de devenir son assistante et pourquoi pas de reprendre le flambeau quand cette dernière partira se reposer. Les deux dames se préparent donc à accompagner les futures mariées qu’elles doivent présenter à la Capitale. C’est le début d’une aventure hors norme !

Si dans un premier temps je ne voyais pas du tout où l’auteur voulait m’emmener et que cela m’a vraiment perturbée, une fois la trame plus visible je me suis jetée à corps perdu dans le texte. Et j’ai bien fait car cela m’a permis de vivre avec encore plus de force les rebondissements qui sont assez nombreux. Alors j’entends déjà les grognons dire « trop de rebondissements c’est pas bien, j’aime pas, j’ai l’impression que l’auteur se moque de moi… ». Et bien là, je n’ai pas du tout eu cette sensation. Chaque rebondissement est justifié et c’est un tour de force magistral de l’auteur. Chaque ligne, chaque paragraphe, chaque chapitre, m’a tenu en haleine. Le soir, décrocher et fermer le roman était toujours difficile. Les événements s’enchainent naturellement, sans jamais être prise de tête. L’histoire est fluide. C’est du bonheur à l’état pur.

L’univers est médiéval et de cours. C’est vraiment agréable car il y a une alternance entre des parties de voyages et des parties à la cours de nobles qui permet d’aérer le texte et les différents types d’actions. L’auteur décrit assez les paysages, personnes et costumes pour que l’on puisse se représenter précisément les choses. On a comme un film devant les yeux. Parfois même les odeurs arrivent à nous.

Sage est un personnage pour lequel j’ai tout de suite eu de la sympathie. On se ressemble. A la même époque, dans la même situation, j’aurais eu les mêmes réponses qu’elle. Alors rapidement on est devenue amies. Je râlais avec elle, me questionnais comme elle. J’ai eu peur pour elle. Sage a du caractère, parfois est tête de mule et on grogne après elle. Mais quoi qu’il arrive on veut la suivre. Elle n’a pas froid aux yeux, parfois au risque de perdre la vie. Elle est passionnée. Mais la passion n’est pas toujours mère de sécurité…

Je ne parlerai pas des autres personnages car ils font partie intrinsèque de l’intrigue et des rebondissements. Trop en dire gâcherait votre aventure.

 

« La couleur du Mensonge » tient toutes ses promesses et offre même plus que ce que j’espérais. Une fois dans l’histoire, je n’ai pas pu décrocher sans être obnubilée par les mots de Erin Beaty. Si vous aimez l’aventure, l’amour, le danger et une écriture prenante. Ne passez pas à côté de ce roman !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *