Jeu Mortel à Echo Bay

by on 22 février 2014

Présentation de l’éditeur

La petite ville d’Echo Bay est soi-disant touchée par une malédiction. À plusieurs reprises, des jeunes filles sont décédées lors d’un festival. Sydney est un peu marginale, passionnée de photographie. Caitlin est très populaire et très appréciée par tous les élèves du lycée. Tenley, la reine du lycée et meilleure amie de Caitlin, est de retour à Echo Bay après plusieurs années d’absence. Les trois jeunes filles commencent à recevoir des défis anonymes : le mystérieux expéditeur les menace de révéler ce qu’elles cachent à tous si elles ne se plient pas au jeu. Aucune n’a envie de voir son petit secret honteux dévoilé au lycée et le Festival approche…

Auteur: Jacqueline Green

Editeur: Territoires

Parution: 6 mars 2014

 

CHRONIQUE EVEY

J’aime les romans de petites pestes riches surtout quand ils tombent dans le polar. Exemple… J’adore la saga « The Lying Game ». C’est donc avec bonheur que j’ai plongé dans « Jeu Mortel à Echo Bay ». Bonne ou mauvaise pioche…? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Dixit revient à Echo Bay pour faire son année de terminale. Elle est toute excité à l’idée de retrouver sa meilleure amie Caitlin. Sydney, contrairement au deux autres filles précédemment citées, n’est pas une des filles populaire du lycée. Tout ce qu’aime Sydney, c’est la photo et Guinness (le beau gosse artiste et rebelle de l’histoire). Mais le destin est farceur… Il va réunir les trois jeunes filles dans une partie d’Action ou Vérité mortelle!

La première partie du livre est surtout un descriptif de la vie de nos héroïnes: leurs petits caprices, complexes et autres joyeusetés. Je dois avouer que cette partie est longue… longue… longue et pleines de cliché à deux balles. Si dans un premier temps c’est marrant de voir comment les « reines » du lycée se comportent, on se lasse vite de leurs caractères. Pour ce qui est de Sydney, elle est transparente et inintéressante. Mais revenons à l’histoire. Il est dit qu’Echo Bay est un lieu frappé par une malédiction. Tout les ans (sauf depuis 5 ans car le festival a été arrête) un festival d’automne est organisé dans la ville. Deux jeunes filles sont mortes en mer, deux années de suite durant ce festival. Cette année, les festivités reprennent. Y aura t-il une nouvelle morte…?

La partie d’actions / vérités est bien menée, toutefois, on se lasse assez vite de ce petit jeu. A aucun moment je suis rentrée dedans. Seules les derniers chapitres m’ont vraiment donné des frissons. Pour le reste on va de grosses révélations en énormes révélations… On se demande même comment le corbeau peut-il savoir tout ça… Tout est trop énorme!

Parlons un peu des personnages. Dixit est dans un premier temps amusante, mais rapidement on n’a qu’une envie la baffer. Et même si elle défend bec et ongles son amie Catlin, elle est relativement détestable. Il y a un truc en elle qui m’a vraiment gêné, je ne saurais dire quoi. Je sais juste que tout ce qui lui arrivait ne me faisait ni chaud, ni froid! De plus, son petit jeu de séduction avec son demi-frère m’a vraiment, mais alors vraiment, dégoûtée… C’est vulgaire à souhait.

Catlin est la fille parfaite, enfin en apparence. Et c’est d’ailleurs ses petits défauts qui la rendent sympathique. Elle cache sous son apparence de fille parfaite, une sensibilité à fleur de peau. C’est cette Catlin là que j’ai apprécié. J’aurai aimé que le roman la fasse plus évoluer et grandir.

Sydney aurait du être le personnage avec lequel j’avais le plus d’affinités. Non non, je ne partage pas son secret… 🙂 c’est juste qu’elle a une âme d’artiste. Mais voila, son personnage est assez fade et transparent. Il faut beaucoup de pages avant qu’on découvre une Sydney intéressante.

Bon je ne vais pas vous en dire plus sur les personnages puisque sinon je vous spoilerai. 😉

 

Bref vous l’avez compris ce roman ne m’a pas vraiment plu. Bien que le postulat de base me plaise beaucoup, l’attitude des personnages et leurs caractères ont totalement plombé l’histoire à mes yeux. Je pense qu’une partie des fans du genre y trouveront leurs comptes, même si ce n’est pas mon cas. Ici, le jeu va trop loin à mon goût, les clichés sont légions et les personnages sont détestables.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.