Jamais Plus de Colleen Hoover chez Hugo Roman

16 juillet 2017

 

Présentation de l’éditeur

Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal.

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?

Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence.

Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

Auteur: Colleen Hoover

Editeur: Hugo Roman

Parution: 11 mai 2017

 

CHRONIQUE A SPOILER SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS LE THEME DU ROMAN

 

 

J’aime l’écriture et les histoires de Colleen Hoover depuis le premier roman que j’ai lu d’elle. Elle a été un coup de cœur « auteur ». Toutefois, je ne sais pas pourquoi (car je ne connaissais pas le thème du roman), j’ai eu du mal à me lancer dans « Jamais Plus ». Enfin, je crois que c’est parce que dès les premiers chapitres je suis tombée folle amoureuse des personnages. Alors j’ai voulu prendre mon temps et du recul pour vraiment savourer le roman. Ne pas juste avoir un coup de cœur dès le début et laisser la suite m’envahir même si elle n’était pas à la hauteur. Bref, j’ai mis du temps à lire « Jamais Plus ». Je ne le regrette pas car aux vues du sujet il fallait que je sois dans une certaine sérénité face à moi-même.

 

Lily est une jeune femme qui souhaite changer de vie, faire enfin ce qu’elle aime. Elle se lance donc dans l’ouverture de son propre magasin de fleurs à Boston. Le moment est parfait, son père (violent avec sa mère) vient de mourir et elle se sent enfin le courage de se libérer de ce passé.

Un soir qu’elle fait une excursion sur un toit pour réfléchir, elle rencontre le superbe et neurochirurgien Ryle. Dès leurs premiers échangent, les paroles sont houleuses et en même temps très « drague ». Cette scène est vraiment excellente. La joute verbale génialissime.

Rapidement nos deux protagonismes vont se recroiser (et oui le destin est malicieux). Et une belle histoire passionnelle va commencer. Toutefois, le paradis n’est pas toujours aussi rose qu’on l’aimerait…

 

J’ai été totalement bouleversé par prologue du roman. Colleen Hoover y dévoile ses références et cela m’a brisé le cœur. Ce simple prologue fait prendre une dimension terrible à tout le roman. J’en ai pleuré toutes les larmes de mon corps car ce texte fait tellement écho en moi que j’ai envie que personne n’ait  vécu cela (Moi je n’avais que 17 ans quand les violences de mon « petit ami » ont commencé).

La plume de Colleen Hoover est d’une justesse difficilement imaginable. Elle a su choisir les bons mots. Montrer que le jugement est simple mais que les choses ne le sont jamais autant. Elle a réussi par les mots à retranscrire tout ce qui se passe dans la tête de Lily, mais aussi celle de la mère de la jeune femme. Elle a parfaitement décrit les mécanismes de la violence. Elle aussi réussi à montrer (sans pour autant pardonner ou s’apitoyer) l’état d’esprit de la personne violente. Et même si elles ont tous un mécanisme psychologique différent, certaines choses sont universelles.

Je remercie un million de fois Colleen Hoover pour ce roman car elle montre à la face du monde une chose inadmissible et pourtant encore tatou et tue.

 

L’histoire est parfaitement menée et les rebondissements bien qu’au final peu surprenants nous touchent comme une flèche en plein cœur. Colleen Hoover nous fait aller de la joie à la tristesse et l’amertume la plus totale. Elle défile le fil de son histoire doucement, patiemment pour que l’on comprenne à quel point tout cela est vicieux. Elle fait tout pour embarquer le lecteur (et ça marche) pour qu’une fois devant les faits, il ne puisse plus se dérober et dire qu’il ne voit pas. C’est du pur génie.

 

Lily est un personnage très attachant et ce dès les premières pages. J’adore son journal, il est tellement moi 😊. Lily est une battante et me ressemble sur pas mal de points. Alors je me suis rapidement accrochée à elle, comme à une petite sœur de papier. Lily réfléchit beaucoup et est parfois torturée. Toutefois, elle se relève et réfléchit encore plus pour trouver la meilleure solution. C’est un personnage rayonnant.

Les personnages secondaires sont essentiels à l’histoire. Et vous verrez vous vous accrochez à eux presque autant qu’à Lily. Ils sont traités avec finesse et surtout approfondi. Cela nous permet de vraiment nous fondre dans le roman. De vivre auprès d’eux.

 

Actuellement, une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les 3 jours (et ce ne sont que les cas conjugaux, on ne tient pas ici compte du harcèlement de rue, en col blanc ou au travail, …) Le sujet devrait être mis plus souvent sur le tapis, mais avec l’intelligence qu’à mise Colleen Hoover dans son roman. Je ne sais pas combien de fois je pourrais la remercier pour ce livre. Je pense que je vais le faire lire à quelques personnes de mon entourage pour qu’elles comprennent enfin ce que cela peut être. Ou du moins aperçoivent un bout de l’horreur à vivre et à quitter. Il faudrait que toutes les femmes et les hommes lisent un tel roman pour comprendre le phénomène en partie et peut être faire bouger les choses. Moi j’ai décidé de le faire en tentant de me spécialiser comme assistante sociale pour les victimes. Le chemin est encore long (2 ans avant le diplôme et après il faut trouver un poste) mais j’espère pouvoir faire de ce combat une œuvre aussi forte que « Jamais Plus ».

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.