Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Indomptable Sandre : Close Up tome 1
formats

Indomptable Sandre : Close Up tome 1

COUP DE COEUR

Description et infos

La rumeur dit que Sandre a de lourds secrets familiaux. Tout le contraire de Josh, le beau gosse de l’école. Et pourtant … Quand le destin s’en mêle, les a priori pourraient bien se révéler faux.

Elle, c’est Sandre River. Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. Elle est solitaire, mystérieuse, et tous craignent ses reparties. Mais ses grands yeux de photographe observent le monde avec envie, voire plus en ce qui concerne Josh.

Lui, c’est Josh Anderson, le rugbyman le plus populaire du lycée. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Chepard, et dont la vie paraît tellement droite qu’elle ne peut que cacher des secrets.

Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones le travaillent et qu’il n’en peut plus d’attendre. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu sais quoi, mon vieux, t’as les couilles en ébullition et t’arrives plus à penser avec ta tête.»

Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire où les deux héros adolescents vont découvrir leurs corps et peut-être s’aimer ?

Auteur : Jane Devreaux

Editeur : Hugo Roman New Romance

Parution : 09/02/2017

 

 

 

 

Je ne connaissais Jane Devreaux que de nom mais je n’avais jamais lu ses écrits. J’ai lu le quatrième de couverture en diagonale, pour me faire une idée sans trop me spoiler. Mais déjà la couverture m’a séduite. Je remercie les éditions Hugo Roman pour cet envoi.

Dans tous les lycées, les élèves sont classés en fonction de leurs apparences, de leurs manières d’être. Sandre est dans la catégorie rebelle : maquillage outrancier, vêtements trop larges, solitaire, elle fait son maximum pour être craint et cela fonctionne… tellement bien que de folles rumeurs courent sur son compte, et cela lui va très bien. Elle se fond dans la masse et peut, comme cela, s’adonner à son passe temps favoris, cachée… la photo. Josh, lui, fait partie des populaires. C’est un beau gosse, rugbyman, et il est en couple depuis longtemps avec la jolie Marcy. Son soucis c’est que sa belle tient à rester chaste mais Josh lui à d’autres idées en tête, bien moins pures. Lorsque Sandre et Josh doivent travailler ensemble sur un exposé ensemble, les choses dérapent. Est ce que leur arrangement « donnant donnant » ne risque pas de prendre une autre tournure ?

Waow ! Lorsque j’ai commencé ma lecture je m’attendais à une histoire sympathique entre deux ados… et pas du tout à ça…  Ce premier tome est bien plus que ça ! Dès les premiers chapitres, j’ai été prise dans les filets de la plume de Jane Devreaux, et rapidement j’ai compris que je ne pourrais pas en sortir indemne. Certains parlent des années d’adolescence comme une période bénie, insouciante. Ce n’est pas les souvenirs que j’en ai. Par contre la manière dont en parle l’auteur, et ce, avec beaucoup de justesse, fait plus écho à ma mémoire. C’est, pour moi, un moment où l’on nous demande beaucoup (entre autre choisir des études pour notre futur avenir professionnel) alors que notre corps est en train de changer et que les hormones, ses traitresses, rythment notre quotidien et nos pensées, amplifient nos angoisses et nos malaises. A l’adolescence, on est mal dans sa peau… Sandre et Josh ne font pas exception à la règle et gèrent leur mal être de manière différente. Et tout deux se cachent derrière un masque savamment mis en place. Quand ils vont se rapprocher, leurs différences vont s’effacer et les laisser à nu… Ici, nous ne sommes pas dans une histoire d’ados « jeune adulte » classique, Jane Devreaux nous parle d’une relation entre jeunes adultes certes, mais dans le sens sexuel du terme. Sandre comme Josh vont apprendre ensemble les joies et les tourments du sexe, les changements qu’il apporte dans un couple, même si ils n’en forment pas vraiment un. Certains pourront dire que c’est cru, que c’est trash, je dirais juste que c’est vrai ! Ils sont fougueux, passionnés, quand leurs hormones s’emballent, elles les emportent et, pour un moment, ils laissent leurs soucis derrière eux… seulement quand ces derniers les rattrapent, la chute est violente et amère. L’histoire, tout comme la plume de l’auteur, sont addictifs. Je n’arrivais pas à lâcher ma lecture, ne pouvant me résoudre à abandonner Sandre et Josh dans leur marasme émotionnel ! J’ai eu mal pour eux, j’ai tremblé pour eux … c’est exaltant !

Sandre se dissimule sous son maquillage, sous ses vêtements d’hommes… Mais derrière cette apparence asociale se cache une jeune fille, presque une femme, qui a des faiblesses et des secrets. On le sent rapidement. Ses mots sont crus, elle jure sans arrêt, mais se sont ses armes et elle s’en sert pour se défendre du mieux qu’elle peut. Et elle cache son crush pour Josh sous une attitude provocante qu’elle assume totalement, elle l’allume un max et profite des retombées. Mais Sandre est bien plus que ça, son histoire est bouleversante et tout au long de ma lecture, je n’ai eu qu’une envie c’est la prendre dans mes bras … chose qu’elle ne supporterait pas lol

Josh est le gendre idéal, du moins à première vue. Fils modèle, petit ami respectueux, trop même, il a du mal à gérer les convictions de sa copine. Pas de sexe sans engagement, il a dix huit ans c’est vraiment dur ! Avec Sandre, il va pouvoir se lâcher, être lui même et se dévoiler, et cela lui fait du bien… Josh est partagé entre l’image qu’il s’est forgé et celui qu’il est vraiment et c’est un vrai problème de conscience, car c’est un homme bien… mais qui est embourbé dans une vie qui lui convenait jusque là… jusqu’à Sandre.

Marcy, je ne la supporte pas, tout simplement. Avec ses airs de jeune filles prude, ses bonnes manières, c’est une allumeuse ( elle aguiche Josh avec ses tenues etc mais n’assume pas) je la trouve fausse. Steve et Boby sont les amis de Josh. Le premier m’intrigue (son comportement cache quelque chose) et le second me plait beaucoup avec son caractère posé et son rôle de grand frère. Prudence, l’enfer personnel de Sandre, m’intrigue également, mais je pense beaucoup de bien d’elle.

J’ai adoré ce premier tome, c’est un petit bijou. C’est une romance complexe, passionnante et addictive, sombre avec des pointes d’humour. Un cocktail explosif qui nous tient en haleine jusqu’à la fin… où haletants, nous nous rendons compte que Jane Devreaux a une tendance sadique… mais noooon pourquoi maintenant, j’en veux encore !!! Vivement la suite !

 

 

Après des études de communication visuelle, Jane Devreaux ne trouve pas job à son pied et enchaîne les petits boulots. Ce sont les rêves de ses enfants qui lui font réaliser qu’elle a oublié les siens. Elle ressort alors ses cahiers et remet ses histoires au goût du jour, puis s’autoédite avec succès grâce aux réseaux sociaux. Close Up est sa première série.

 

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *