Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Huit tombes dans la Nuit : Charley Davidson tome 8
formats

Huit tombes dans la Nuit : Charley Davidson tome 8

charley-davidson,-tome-8---huit-tombes-dans-la-nuit-679595-250-400

Description et infos 

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
Avec douze chiens de l’enfer à mes trousses, il n’y a qu’un seul endroit où je pouvais me réfugier : un vieux couvent à l’abandon. Mais m’y terrer pendant des mois, enceinte jusqu’aux oreilles, n’a rien d’une sinécure. D’autant que Reyes semble malade même s’il me jure qu’il va bien. Heureusement, je ne manque pas d’amis. Et j’aurai bien besoin d’eux, parce que ce qui s’annonce a de quoi surprendre n’importe qui, même moi !
Auteur : Darynda Jones
Editeur : Milady
Parution : 22/01/2016
Avis de Béa
La sortie d’un tome de la série Charley Davidson est pour moi un événement… J’adoooooore !!!!! Au temps vous dire qu’il était pré-commandé et je remercie Mr Amazon pour la rapidité de sa livraison …sitôt reçu sitôt commencé !
Nous avions laissé, dans le tome précédent, Charley en fâcheuse posture… un peu comme à chaque fois me direz vous 😉 Pour échapper aux chien de l’Enfer et pour protéger son enfant à venir, Charlotte et Reyes ont élu domicile dans un couvent. Mais la vie ne s’arrête pas pour autant et ce n’est pas parce qu’elle mange pour pour 2, qu’elle ne boit plus de café ou qu’elle doive rester à proximité des toilettes que Charley ne continue pas son train train. Alors échapper aux chiens de l’Enfer, trouver des assassins et retrouver une jeune fille disparue, tout en faisant un bébé et en surveillant son homme … elle gère… enfin presque ^^
C’est un réel plaisir de retrouver Charley et sa bande sous la plume de Darynda Jones et cela à chaque fois ! L’auteur arrive encore et toujours à nous surprendre et ce, même après huit tomes. La série ne s’essouffle pas, et c’est un pur bonheur ! Nous retrouvons pourtant les mêmes ingrédients à chaque fois  : une bonne dose d’humour, une part d’aventure, une pincée de piment (c’est le côté sexy de Reyes lol) tout cela recouvert de rebondissements inattendus … et paf ! La recette prend à tous les coups !
J’ai trouvé que ce tome était une charnière dans la vie de Charley. L’auteur nous révèle des secrets qui font avancer l’histoire mais qui vont lui faire prendre un certain tournant. Il y a énormément d’émotions dans ce volet, aussi positive que négative et c’est , je pense, à cause de cela qu’il m’a fallu plusieurs jours afin de mettre en ordre mes idées. J’ai fini ma lecture lessivée et bouleversée… Darynda Jones ne fait pas dans la demie mesure avec Charley… Quand elle nous chamboule, elle nous chamboule !
En plus de l’histoire plus qu’originale, les personnages sont justes excellents. On ne parle plus de Charley qui ne change pas… trop ! Même si elle mûrit, elle reste toujours aussi spontanée et drôle et c’est ça que j’aime chez elle (en plus de son mari lol) son côté optimiste est à tout épreuve. Elle est capable de tout pour ses proches ainsi que pour les gens qu’elle veut aider… Reyes est de plus en plus inquiet (oui il peut le faire) pour sa faucheuse, et même si on sait qu’il aime Charley profondément, son comportement est étrange … affaire à suivre ! Le personnage du Dealer /Osh est de plus en plus présent et on ne sait pas trop si on peut lui faire confiance (comme Charley) ou pas (comme Reyes)… mais en tout cas il est là et bien là (je soupçonne un petit crush pour la Faucheuse ^^) ! Nous allons en apprendre un peu plus, également, sur le passé certaines personnes proches de Charley … mais chutttt je ne vous en dirais pas plus ^^
J’ai encore passé un excellent moment de lecture dans le monde de Charley Davidson. Darynda Jones nous laisse, une fois de plus,  pantelant à la fin de cet opus. Est ce de la torture ? Oui je le pense … mais qu’est ce que j’aime ça :p
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *