Hana – Delirium 1.5

 

Présentation de l’éditeur

Hana vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où un Protocole a été mis au point pour immuniser les jeunes contre le delirium. Alors que la date de son opération approche, Hana regrette l’absence de sa meilleure amie Lena. Elles sont devenues si différentes ! La très docile Lena refuse d’assister à des concerts clandestins, tandis que Hana ne manque pas une occasion d’expérimenter l’interdit. Pour elle, ce dernier été de sa vie d’avant devient synonyme de musique effrénée, de danse, et même d’amour.

Auteur: Lauren Oliver

Editeur: Black Moon (Hachette)

Parution: 02 mai 2013

 

 

CHRONIQUE EVEY

Bien que déçue par le dernier tome de la saga Delirium, je n’en attendais pas moins cette nouvelle. Ce petit livre se situe entre le premier et le second tome, au moment où Hana et Lena se fâchent.

Le narrateur de la nouvelle est Hana, ce qui nous permet donc d’avoir un autre point de vue sur la situation et ce n’est pas un luxe En fait ce petit « tome » est vraiment une mine d’or.

On en apprend plus sur la famille Hargrove. Cela fait écho au troisième tome et au questionnement d’Hana.

On découvre aussi les tenants et aboutissants de la brouille entre Hana et Lena et la réaction d’Hana face à Alex.

On se retrouve dans des fêtes illicites. Et suivons Hana dans les méandres du premier amour et des sentiments.

La fin est juste une bombe que Lauren Oliver balance au lecteur! (Il est d’ailleurs dommage que la nouvelle ne soit pas parue en France avant la sortie du second tome).

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire « Hana », on se retrouve plus dans l’esprit du premier tome et ça fait du bien. Les doutes et questions de la jeune fille sont universels, ce qui la rend proche du lecteur. Pourtant Lauren Oliver a décidé de faire de Lena l’héroïne de la saga… Etrange non? Pas vraiment car au final quand on découvre le monde des « rebels » pré opération, on se rend compte qu’Hana est dans la norme…Ce sont juste des enfants gâtés qui font leur crise d’adolescence… Lena, elle vit sa rébellion bien plus en profondeur.

Bref vous l’aurez compris j’ai beaucoup aimé retrouver Hana et découvrir l’autre côté du miroir. Toutefois je regrette vraiment que Black Moon n’est pas fait plus tôt la publication de la nouvelle. En tout cas, je conseille  cette petite nouvelle à tout les fans de Lauren Oliver et de Delirium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.