Glitch – Résurrection (Tome 2)

 

4 ème de couverture et infos

Zoé est enfin libre. Elle a échappé à sa condition d’esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité… Zoé et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistance. Ensemble, Zoé et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d’affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie. Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s’éloigner de Zoé et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable. Pire encore, alors que l’équipe de Zoé se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au cœur même de la Fondation…

Auteur: Heather Anastasiu

Editeur: R

Parution: 21 mars 2013

 

 

CHRONIQUE – EVEY

J’avais aimé le premier tome de Glitch. Simple et efficace, j’étais rentrée dans l’univers de Heather Anasratiu. Comme je vous le dis souvent, le second tome est toujours délicat, on tourne souvent en rond, l’histoire stagne ou n’apporte rien au lecteur. Glitch tome 2 va t-il s’en sortir au la main? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

 

Nous retrouvons Zoé là où nous l’avons laissé. Mais rapidement les évènements se bousculent et Zoé doit quitter sa cachette pour rejoindre le camps de formation de la résistance. J’ai adoré le centre de formation et la Résistance, le cadre et le fonctionnement. On sent que l’auteur a bien réfléchi son univers. C’est un régal.

Malheureusement cela n’est pas suffisant pour remonter THE défaut du roman… Le rythme!

Tout au long de ce second tome, l’action alterne avec des moments calmes. Ces derniers sont souvent trop longs et cassent le rythme impulsé par les scènes d’action. On se retrouve, durant de longues pages, à s’ennuyer sur les questionnements récurrents de Zoé. Questionnement pas toujours pertinent d’ailleurs.

Alors oui, je comprend les intentions de l’auteur. Ces moments « calmes » sont essentiels et permettent au lecteur de se mettre dans la peau de Zoé, de bien comprendre les enjeux, de reprendre son souffle, … Mais cela est fait , je trouve, avec maladresse.

A l’inverse, les scènes d’action sont excellentes, on est totalement prit dedans. On a l’impression de regarder un film! Je peux vous dire que j’étais à fond dedans. Pas moyen de décrocher!

Heather Anasratiu manie le rebondissement avec brio. Je peux vous dire que vous ne les voyez pas venir et que vous les prenez en pleine tête. C’est du pur bonheur!

Parlons un peu de Zoé. La jeune fille a prit un peu d’assurance, toutefois, elle reste en grande partie cul cul… Elle n’est pas encore une femme débrouillarde et dégourdie à 100% mais on sent que les choses changent. Sera telle l’héroïne que l’on attend d’elle dans le troisième tome… Je l’espère :). Malgré ce manque, j’ai aimé suivre ses aventures. Alors soit je râle après Zoé, mais cela ne m’empêche pas d’avoir de l’affection pour elle. Zoé est touchante à sa façon et on n’a qu’une envie, c’est qu’elle se révèle.

 

Bref , vous l’aurez compris, mon avis sur ce roman est assez mitigé. D’un certain côté c’est une déception car je m’attendais à un roman au moins aussi bon que le premier tome. Et ce n’est pas le cas. Toutefois, la fin est de la bombe! Une fois le livre refermé, vous n’avez qu’une envie, connaitre la suite. Etrange sensation… Espérons que le troisième tome sera à la hauteur de la fin du second et surtout comblera mes espérances.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *