Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique The Girl at Midnight – De plumes et de feu (tome 1)
formats

The Girl at Midnight – De plumes et de feu (tome 1)

download (3)

 

Présentation de l’éditeur

Sous les rues de New York couve une guerre ancestrale entre les hommes-oiseaux et les hommes-dragons. Seule Écho, une jeune orpheline, pourrait y mettre fin. Pour cela elle doit trouver l’oiseau de feu, un artefact que l’on dit chargé d’un immense pouvoir. Mais elle n’est pas la seule à le convoiter. Caius, l’étrange jeune homme qui accepte de l’aider, pourrait être le plus grand danger qu’elle devra affronter.

Auteur: Melissa Grey

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 18 juin 2015

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

J’avais entendu beaucoup de bien de ce roman. Sa sortie chez Pocket Jeunesse a donc été l’occasion pour moi de découvrir ce livre qui fascinât autant la blogosphère. J’aime me faire mon propre avis sur les choses. Premier bon point, une couverture vraiment soignée et superbe dans les tons bleus / violets (mes couleurs fétiches). Il est temps de se lancer dans le décorticage de ce premier tome et de dévoiler les autres bons ou mauvais points.

 

Echo est une adolescente humaine orpheline. Ala, une Avicen, lui vient en aide et l’accueille chez elle, parmi ses semblables. Les Avicens sont des créatures mi-humaine, mi-oiseau. Nous pouvons les croiser n’importe où, mais elles savent parfaitement dissimuler leur plumage. Echo va se voir attribuer une mission de la plus grande importance, retrouver l’Oiseau de Feu. Seul ce dernier pourra rétablir la paix entre les Avicens et les Drakharins (hommes dragons ayant des écailles sur le corps). Echo qui n’est, à la base qu’une pick pocket, se retrouve avec une responsabilité hors du commun sur les épaules. Heureusement elle ne va pas se retrouver seule dans cette aventure. Son chemin va croiser celui de Caius et Dorian (drakharins) qui vont tenter de l’aider. Elle sera aussi accompagnée de son amie Ivy et de l’incroyable Jasper. Voici le postula de départ.

Malgré les rebondissements et les scènes d’action, a aucun moment je suis rentrée dans le livre. Je lisais, cela était plaisant, mais rien de plus. Cela ne m’arrive pas souvent, car je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé l’histoire du roman, ni les intrigues. Toutefois, je ne peux pas non plus dire que j’ai aimé. C’est un peu comme une fraise qui est belle, bonne, mais qui ne fait pas vibrer vos papilles.

J’ai beaucoup aimé les background, les trois races et leurs histoires. Mais je trouve dommage que Melissa Grey ne soit pas rentrée davantage dans les passés et la genèse de la guerre et des races. Si on s’intéresse un temps soit peu au roman, on a envie d’en savoir plus. L’histoire d’Echo est survolée, tout comme celle de Caius qui est pourtant un personnage important. Ala sort un peu de nulle part et c’est dommage car ce personnage est vraiment très intriguant. L’auteur nous autorise à lécher une ou deux petites fois le dessus sucré de sa religieuse au chocolat, mais ne nous laisse pas croquer dedans. Alors on est frustré. J’espère (si je lis le second tome) que plus d’éléments seront expliquées.

Echo m’a agacé assez souvent durant ma lecture. Je la trouve immature et ses petites réflexions de sale gamine, je m’en serais bien passée. Cela est vraiment dommage car par moment elle réussi à donner de l’intensité à l’histoire, mais rapidement elle gâche tout… J’ai aimé les derniers chapitres et ses réactions face à ses questions autours de Rowan. Malheureusement, alors que je me disais que c’était vraiment bien que l’auteur l’ai fait évoluer, paf, nouvelle réflexion ridicule. Bref je n’ai que peu apprécié Echo, cela a beaucoup jouer sur mon ressenti final. Les personnages sont pour moi des points aussi importants que l’univers ou l’intrigue. Alors quand je n’adhère pas… Cela gâche beaucoup de choses.

Les personnages secondaires sont, de mon point de vue, plus intéressants et appréciables qu’Echo. J’ai tout particulièrement aimé Jasper et ambiguïté de l’une de ses relations avec l’un des autres personnages secondaires. Jasper prouve une vraie ouverture d’esprit de l’auteur. J’ai aimé leur petite troupe qui fait penser à une équipe que l’on retrouve dans les jeux de rôle.

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement passée à côté de ce roman. Et je ne sais même pas encore à l’heure actuelle si je vais lire le second tome lorsqu’il sortira. Il y a des millions de choses à développer et mettre en avant dans l’univers et les intrigues que nous offre Melissa Grey. J’ai l’impression que pour ce premier tome, on survole beaucoup de choses. Et c’est vraiment dommage. J’en attendais plus, en voulais plus et a aucun moment je n’ai été sustentée par ce que nous donnait l’auteur. Je tenterai peut-être de lire le second tome pour voir si j’en apprend plus, mais cela n’est vraiment pas sûr à l’heure où j’écris ces lignes.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *