Chat Blanc : Les Faucheurs tome 1

14 février 2012

Chat blanc, Tome 1 : Les faucheurs

4éme de couverture et infos

A 17 ans, Cassel est le seul de sa famille à ne pas posséder de pouvoir : son grand-père tue par simple contact, sa mère manipule les émotions (et purge une peine de prison pour escroquerie), son frère Barron trafique la mémoire et l’aîné, Philip, peut briser les os d’une simple pensée. Cassel est hanté par le souvenir du meurtre de son amie d’enfance Lila, fille du chef du clan Zacharov, autre grande famille de magiciens, appelés les Faucheurs et interdits par la loi. Mais Cassel va surprendre de troublantes conversations de famille suggérant que sa mémoire a été altérée. Puis il découvre que Lila est toujours vivante, sous la forme… d’un chat blanc.

Auteur : Holly Black

Editeur : Territoires/Fleuve Noir

Parution : 07/04/2011

 

Chronique d’Evey

Holly Black est comme moi, Team Licornes; je ne pouvais donc pas passer à côté de son roman Young Adult. Entre Team Licornes il faut se serrer les coudes. Je me suis donc plongée dans l’univers si particulier des Faucheurs et encore une fois, je dois avouer que Territoires a eu le nez fin! J’ai aimé le roman et je n’ai qu’une hâte, découvrir la suite de cette saga peut conventionnelle (comme l’auteur).

Un des gros point fort du roman est l’utilisation d’une intrigue digne d’un polar. Cassel se retrouve au cœur d’un complot mafieux qui le dépasse. Une seule solution, il doit se jeter à l’eau et démêler tout ça. En même temps il n’a pas le choix, sa vie en dépend!

Rebondissements et traitrises sont les maîtres mots de ce roman, si vous êtes fans des romans où rien n’est acquis d’avance, Chat Blanc est fait pour vous.

Attention toutefois, si vous avez moins de 15 ans. Certaines scènes sont un peu « gore ». Personnellement j’ai eu quelques frissons et haut le cœur quand Cassel se place des talismans sous la peau. Il y a peu, j’ai eu la chance de rencontrer Holly Black. Je lui ai parlé de l’effet de cette scène sur moi. L’auteur a ri et m’a dit: « mais c’est que tu es sensible! ». Puis elle m’a rassuré en m’assurant qu’elle avait reçu un certain nombre de mails où les lecteurs lui avouaient que cette scène les avait beaucoup marqué.

L’univers de Chat Blanc est au premier abord très complexe. Holly Black ne dévoile que peu d’éléments dans les premiers chapitres, ce qui laisse le lecteur dans une grande confusion. Je dois avouer que dans un premier temps, j’avais du mal à cerner l’univers du roman. Et puis, tout se débloque. Holly a consacrer plusieurs pages à l’explication des Faucheurs. Cela est fait avec finesse, les informations sont livrées au lecteur dans un dialogue entre une « cartomancienne » et Cassel. Le reste, vous le découvrez au moment où vous en avez besoin et c’est très bien ainsi. C’est donc après un début laborieux que vous débouchez pour votre plus grande joie sur une enquête palpitante où tous les coups sont permis. L’accélération du rythme par saccades permet de faire rentrer le lecteur de façon intense dans le roman. Holly Black nous fait miroiter du plus en plus lourd et elle tient ses promesse! La dernière partie est tout simplement excellente, le dénouement vous laissera sur les fesses… bref malgré un début qui laisse à désirer le roman prend son rythme de croisière après le premier tiers et vous entraine dans un polar haletant.

Toutefois, à la fin de ce premier tome, il reste pas mal de zone d’ombre sur le fonctionnement des faucheurs. Holly Black m’a assuré que les deux tomes à venir allaient nous dévoiler toutes les subtilités des faucheurs. Et j’espère bien!

Cassel est un peu un anti-héros au début du roman. Il est le mouton noir de sa famille et n’est pas très à l’aise dans sa peau. Son passé le hante et lui gâche la vie. Ce jeune garçon est vraiment attachant et rapidement vous allez être touché par sa détresse et ses ennuis. Au fur et à mesure des pages, vous découvrirez que derrière l’ado gauche se cache un jeune homme intelligent et intuitif. C’est avec un plaisir non dissimulé que l’on suit son parcours. Surtout que Cassel n’est pas qu’un gentil garçon, il a un petit côté rebelle et du caractère. J’adhère!

Les personnages secondaires permettent à Holly Black d’intensifier l’histoire de Cassel. Chacun à un rôle pertinent à jouer et Holly Black n’en abuse pas. Les personnages secondaire sont tous différents les uns des autres, ce qui permet d’interpeler le lecteur à chacune de leur apparitions. Ils ont été pensés et sont livrés avec moult caractéristiques. Le lecteur va de découvertes en découvertes. Rien n’est statique, on aime untel puis on le déteste. Chat Blanc c’est ça!

Chat Blanc est donc le premier tome d’une trilogie où la magie, le polar, le glauque, la trahison et un chat sont les piliers. Après un petit temps d’adaptation à l’univers, vous serez emporté par Cassel et sa vie pas si lisse que ça, alors laissez vous tenter… Ce n’est pas tout les jours que l’on croise un tel chat blanc…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.