Le Danger de l’Ombre : Le Dernier Espoir tome 1

4eme de couverture et informations 

« Les apparences sont trompeuses… »
Au décès de Tess, la femme qui l’a élevée, Deliah Morgan croit vivre les pires instants de son existence. Le deuil est difficile et les cauchemars inexplicables qui hantent ses nuits, aussi. Mais le pire reste à venir lorsque la famille Wates fait son apparition en ville. Et avec eux, des événements étranges et des révélations sur un monde dont Deliah n’avait jamais soupçonné l’existence. Un monde qui risque bien de lui coûter la vie…

Auteur : Cindy Mezni

Reparution : 09/10/2013

Editeur : Auto-édition.

 

Chronique de Béa

Je suis en contact avec l’auteur, Cindy Mezni, sur Facebook et sur Twitter. Lorsque j’ai lu qu’elle cherchait des chroniqueurs pour lire son dernier roman, je me suis proposée. J’ai sa première publication, Nëphyr, sur ma liste d’envie Amazon depuis sa parution, je me suis donc laissée tenter par Le Dernier Espoir. N’ayant pas lu le 4éme de couverture, ni d’autres avis, c’est à l’aveuglette que je me suis plongée dans ce roman …

Deliah Morgan n’a vraiment pas eu de chance dans la vie jusqu’à présent. Elle perd ses parents dans un accident de voiture à 4 ans. C’est sa grand-mère qui va avoir sa garde, ainsi que celle de sa grand sœur Annabelle, mais celle ci vient de succomber à une crise cardiaque. Son ainée, qui reste donc sa seule famille, la déteste… Heureusement qu’Hayden est là, c’est sa meilleure amie et elle l’a soutient sans démériter dans cette douloureuse épreuve. Deliah est une ado à l’écart des autres pourtant quand la fratrie des Wates (Travis, Garreth et Leighton) débarque au lycée , c’est tout naturellement qu’ils se rapprochent de Deliah et Hayden. Plus ils se rapprochent de la jeune fille, plus une sensation de  malaise augmente : visions, hallucinations, maux de têtes et j’en passe… Et ce que tout cela est lié? Impossible Leighton est la bonté même quant à ses frères, ils sont bizarres mais bon ce sont des garçons finalement. Pourtant un jour, tout va s’éclairer,  les comportements étranges sont prendre un sens et Deliah va devoir faire face  pour sauver sa vie et celle de ses proches…

J’ai commencé ma lecture sans aucun a priori, et dans le flou total. Et je me suis laissée emportée dans l’univers qu’ à créé Cindy Mezni. Le roman est axé sur la vie et surtout la douleur de Deliah. Elle n’a pas eu la vie facile, elle a perdu toutes les personnes auxquelles elle tenait et cela joue sur sa relation avec les autres. La seule a avoir réussi à traverser sa carapace c’est Hayden. Tout au long du roman, la peur de se voir à nouveau séparer des êtres qui lui sont chers est le leitmotiv de Deliah… Et cette peur est tellement bien décrite qu’elle en devient communicative. L’ambiance qu’a créée l’auteur est pesante, sombre et nous tient en haleine jusqu’à la fin. Les événements s’enchaînent, mais sans précipitation, ce qui donne une ambiance vraiment réaliste car cela fait resortir le côté humain de l’histoire, et nous sommes pris dans la tourmente.  Les personnages sont vraiment attachants. Tous vraiment. Aucun d’entre eux ne nous laisse indifférent, même les personnages secondaires, ils nous font réagir à un moment ou à un autre. Deliah perçoit le monde avec ses yeux d’ado et nous le montre tel qu’elle le voit, et franchement j’ai été surprise de comprendre son point de vue. Je fais le choix de ne pas vous parler de la famille Wates car Cindy Mezni nous les dévoile petit à petit dans le roman et je ne voudrais surtout pas vous spoiler :p

J’ai vraiment passé un super moment avec ce roman, c’est un très bon premier tome qui met doucement l’intrigue en place. Petit plus non négligeable, l’auteur est francophone (suisse pour être exacte) et je trouve qu’elle n’a rien à envier à ses consœurs anglophones. J’ai hâte d’avoir la suite dans les mains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.