Frisson Tome 3 ~ Fièvre

Saga Frisson - tome 3 - Fusion

4 ème de couverture et infos

Dans « Frisson », Grace et Sam se sont trouvés. Dans « Fièvre », ils se sont battus pour être ensemble. Aujourd’hui, le danger est plus présent que jamais. La chasse au loup a repris et des vies sont menacées. Alors que la mort rôde autour d’eux, Grace et Sam ont de plus en plus de mal à préserver leur amour.

Auteur: Maggie Stiefvater

Editeur: Hachette – Black Moon

Parution: 24 août 2011

Chronique d’Evey 

Il y a parfois des romans, des suites, que l’on attend plus que tout. Fusion en faisait parti. Dernier opus de la saga Les loups de Mercy Falls, je savais à l’avance que j’attendrai beaucoup de ce tome et que quoi qu’il arrive j’aurai le cœur gros en le lisant. Mon intuition était bonne… car malgré quelques couacs, j’ai vibré avec les personnages et une boule s’est installée durablement dans ma gorge. Maggie Stiefvater a tenu la promesse qu’elle m’avait faite en interview il y a un an: « quand tu auras lu Forever (Fusion), tu voudras surement me tuer! » Non, je ne veux pas de mal à Maggie ;), mais c’est vrai qu’en refermant le roman… j’ai eu envie de la contacter pour lui dire « MAIS POURQUOI???? »

Fusion commence avec un premier chapitre assez déroutant. Ce dernier nous entraîne dès les premières pages dans les spéculations les plus folles. On a des doutes… On se demande… Les questions foisonnent dans notre cerveau… Puis le calme revient… La fin de ce chapitre ouvre la première partie du roman, celle de la mise en place de la conclusion de l’intrigue. Les choses avancent doucement. Cette partie est basée sur les dialogues, ou l’absence de dialogue, sur le vocabulaire gestuel et comportemental. C’est avec toujours autant de justesse que Maggie Stiefvater décrit les pensées, les mots et les actes de ses personnages.

Plus on avance dans le roman et plus l’action devient présente, pressante et oppressante. Les choses s’accélèrent jusqu’à s’emballer complètement. On tourne les pages, on a envie de lire plus vite, on veut savoir… On est en roue libre… Quels mots nous stopperont?

Pour ce qui est de la fin en elle même… je ne suis ni satisfaite, ni insatisfaite des choix de Maggie Siefvater. Je mettrai toutefois un petit bémol à la forme de conclusion qu’elle a choisi. Avec ces 3 tomes, l’auteur nous a livré une œuvre vraiment originale et forte. J’aurais aimé qu’elle termine Les loups de Mercy Falls avec cette petite touche que seule elle a, la touche « Maggie ». Je comprend que l’on ait envie de laisser aux lecteurs la possibilité de choisir sa propre fin, que l’on ne ferme pas l’histoire (même si on ne compte pas revenir dessus), mais j’aurais aimé juste en savoir un peu plus. J’aurais aimé qu’elle mette un peu plus de point sur les « i« .

Maggie Stiefvater, signe avec Fusion, le retour de la poésie lupine. Alors que dans Fièvre, les dialogues  intérieur des loups ou entre loups étaient un peu moins présents, Fusion renoue avec ce que j’avais aimé dans le premier tome: le dialogue lupin. L’auteur réussit à retranscrire la vision des loups, leur façon de penser, de se mouvoir. C’est vraiment impressionnant, les images s’imposent à nous, on est au ras du sol, les odeurs nous assaillent… La magie opère.

Les dialogues entre Grace et Sam sont à nouveau au cœur du roman. Leur complicité est sublime. Cet amour inconditionnel fait rêver.  Maggie Stiefvater a retrouvé les mots et la poésie du premier tome. Leur relation est touchante. Elle bouleversera plus d’un lecteur. Comment ne pas être sensible à une telle histoire d’amour.

Grace a encore gagné en force, elle s’affirme clairement maintenant. Et même si parfois elle aimerait retomber dans la facilité, elle se bat. Ce combat interne est magnifique, on encourage le personnage plusieurs fois dans le roman, et parfois on se dit qu’on aimerait avoir sa force. Grace est l’illustration parfaite du dicton: « L’Amour donne des ailes » croyez moi. En 3 tomes, la petite fille docile est devenue femme. Merci Maggie!

Sam est toujours en proie aux doutes. Toutefois, il se montre moins mou que dans le second tome. On retrouve petit à petit le Sam de Frisson, puis une nouvelle transformation s’opère et Sam éclos. L’apprentissage du bonheur n’est pas un long chemin pavé de petites douceurs, voila ce que nous apprend l’histoire de Sam.

 Isabel sombre de plus en plus dans ce tome. Le costume, de garce forte et froide, qu’elle s’est créé ne serait il plus à sa taille? Fusion est un tome vraiment douloureux pour elle. Isabel étant le second personnage me tenant le plus à cœur, ce tome a été tout particulièrement difficile pour moi.

Cole… Ahhh… Cole… Mon chouchou… Ce tome est son tome. On en apprend beaucoup sur son passé, sa famille, son histoire, ses pensées, … Les apparitions de Cole sont une alternance de moments drôles, de dialogues piquants et de souffrances. Cole m’a ému de bien des façons dans ce roman et je ne regrette pas les boules dans la gorge qu’il m’a procuré. Plus intense que jamais, Cole se livre entièrement au lecteur. On s’en doutait déjà mais Cole est comme une chenille qui après avoir vécu sa vie se transforme en papillon pour en vivre une autre bien plus grande encore. MERCI MAGGIE!

Ce dernier tome est donc une belle réussite malgré mon petit bémol. J’ai dévoré Fusion et même après 3 tomes, la passion était toujours là. Ce tome nous permet de retrouver et de voyager une dernière fois avec Grace, Isabel, Sam et Cole. C’est avec une petite larme au coin de l’oeil que j’ai tourné la dernière page du roman.

Maggie Stiefvater signe là une saga pas comme les autres… Son univers et son style m’ont marqué pour longtemps. Un seul mot me vient en tête pour conclure cette chronique: « MERCI ».

Chronique – Jordan

C’est grâce à des livres comme Fusion que je me dis que lire est vraiment une chose magnifique. Je plains sincèrement toutes les personnes qui ne lisent pas, et qui ne pourront jamais connaître les frissons, les larmes et les rires que peuvent nous transmettre les romans. Fusion m’a fait encore plus prendre conscience de cela.

J’aimerai remercier de tout coeur Maggie Stiefvater pour avoir écrit une si merveilleuse trilogie. Sa saga est magique et lyrique… On fond dans chaque mot, on est envoûté par chaque phrase, et l’intrigue est captivante. C’est un monde doux et à couper le souffle que l’on quitte, et rien qu’en prenant conscience de ce fait, j’ai les larmes aux yeux.

J’aimerai aussi lui dire merci car je suis maintenant en dépression post-Sam et Grace. J’espère ne jamais sortir de cette torpeur car c’est un sentiment vraiment exceptionnel à vivre. J’ai les mains qui tremblent en écrivant ces quelques lignes parce que je me rends compte que ça y est, le voyage est terminé. Il est temps de quitter le train et d’avancer.

Fusion prend place quelques mois après Fièvre. Grace est toujours une louve et Sam l’attend désespérément. On retrouve également les points de vue d’Isabel et de Cole, deux personnages que je me suis mis à adorer. Ces quatre protagonistes vont tous terriblement me manquer. Ils sont vrais, humains et attachants. J’ai l’impression qu’on vient de m’enlever des amis de longue date… C’est atroce et magnifique à ressentir.

Dès le début, on ne peut que s’ancrer dans le livre. L’auteure sait comment emprisonner notre coeur dans son récit et une fois que nous nous y sommes attacher, impossible de s’en séparer. Grace va redevenir humaine à cause de la chaleur. Mais sa situation est très compliquée car elle n’est pas stable. Sam, en apprenant la nouvelle, va vouloir la rejoindre à tous prix. Lors de leur « première » rencontre dans le roman, j’avais les larmes aux yeux. Ces deux-là m’ont ému au possible. Ils s’aiment à mourir… C’est juste époustouflant à lire.

Cole va prendre beaucoup d’épaisseur dans ce tome et devenir très important, tout comme Isabel. Ils vont être très utiles pour la suite des aventures de Sam et de Grace. Pourquoi ? Hé bien, sans vous spoiler, une chasse va être organisée pour tuer les loups de Mercy Falls. Tous, sans exception. Même Grace, s’il le fallait. C’est l’élément qui va tout faire basculer. Tout.

Sam va se lancer dans une bataille pour l’amour et ses sentiments pour Grace qui, elle, va tout faire pour rester en vie. Cole va se mettre à chercher un remède pour sauver les loups et Isabel, la fille de l’homme qui a déclenché cette horrible chasse, va faire tout ce qui en son pouvoir pour empêcher le désastre d’arriver. Quatre héros, quatre destins, quatre personnes qui se battent avec un rêve commun : que tout s’arrête pour être libre d’aimer.

Aimer… C’est la chose à laquelle je penserai en premier en parlant de cette saga. Fusion est un livre sur l’amour. Mais pas l’amour que l’on ressent pour un ami ou pour un membre de sa famille. L’amour, le vrai. Celui qui est capable de faire déplacer des montagnes et qui vous brûle les veines. Celui pour lequel vous seriez prêts à faire n’importe quoi. Celui qui détruit et ravage tout. L’amour qui provoque le chaos. Fusion est le livre qui vous fait prendre conscience qu’aimer est la clé du bonheur.

Et cet amour, c’est Sam et Grace qui nous le communiquent. Ils sont extraordinaires. Les perdre, c’est comme perdre une partie de moi-même. Aucun mot n’est assez puissant pour les décrire. C’est fascinant d’avoir pu lire leur fabuleuse histoire. Ils resteront très longtemps dans ma mémoire. Tant par leur courage que par leur romance. Je l’avoue, à la fin j’ai pleuré pour eux. Ce furent des larmes de joie et de tristesse. Je ne voulais pas les quitter. Mais ils seront toujours dans mon coeur, dans un petit coin bien secret.

Mais avant d’arriver à la fin, on traverse une intrigue beaucoup plus sombre et oppressante que celles des autres livres. On sent bien que le climat a changé depuis Frisson. Là, les enjeux sont plus importants et beaucoup plus dangereux. La chasse pose tout un tas de problèmes qui s’avèrent impossibles à contourner. Fusion est le livre des sacrifices, des choix et des au-revoirs. Tout est vibrant et intense. C’est la première fois de la trilogie que je ressens tout avec autant de violence. Ce roman nous consume et nous anéanti.

Cet avis est très dur à donner, car je n’arrive pas à faire passer tout ce que j’ai pu éprouver. En plus, j’ai mal au ventre en me disant que je l’ai presque terminé. Car oui, toutes les histoires ont une fin. Fusion possède la sienne, et elle me convient très bien. Elle est épique, et vient conclure cette saga extraordinaire avec succès. Les cent dernières pages sont très dures émotionnellement. On passe par une multitude de sensations destructrices. La fin arrive donc trop vite. On quitte le monde unique et inoubliable que Maggie a créée, et ça blesse. Frisson, Fièvre et Fusion forme une trilogie que tout le monde devrait lire. On se perd dans un monde fait de douceur et d’amour, le tout mêlé d’inquiétudes et de regrets dans un équilibre parfait.

Le temps est donc venu pour moi de dire adieu. Adieu Sam, adieu Grace, adieu Cole, adieu Isabel. Soyez heureux, pour moi. Continuez à aimer jusqu’à en avoir mal. N’hésitez pas à venir hanter mes rêves. Je vous souhaite d’être les personnes les plus heureuses du monde, vous le méritez grandement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.