Réminiscences : Les Larmes Rouges tome 1

8 juillet 2012

4éme de couverture et infos 

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

 » Un mélange subtil de noirceur et d’amour, de sang et d’espoir. » www.bit-lit.com

« Les Larmes Rouges est une pure merveille. C’est une perle dans un écrin de velours sombre et doux. Une histoire qui est d’une élégance funeste et romantique. » truebloodaddict.posterous.com

Auteur : Georgia Caldera

Editeur : Editions du Chat Noir

Parution : 01/11/2011

 

Chronique de Béa 

Cela faisant un bon moment que je voulais lire ce roman. Je l’avais découvert via Facebook, avec le trailer que l’auteur avait fait pour en faire la promotion. Déjà à l’époque j’avais été séduite pour son coup de crayon car c’est elle qui en a fait toutes les illustrations, et sa « vision » des choses m’intriguais. Je me suis enfin décidée à franchir le cap, j’ai commandé un exemplaire aux Editions du Chat Noir et je tiens à remercier Georgia pour les délicates attentions qui ont accompagné l’envoi de celui ci.

Je vais avoir du mal à vous chroniquer ce roman car pour le moment le seul mot qui me vient à l’esprit c’est : Waow!!!!

L’histoire commence avec le mal être de Cornélia, 19 ans, qui s’apprête à en finir avec la vie. Sa jeune existence n’a pas été épargné, et les voix qu’elle entend de plus en plus souvent ont pour résultat de l’enfoncer encore plus profondément dans la dépression. Après sa tentative ratée, la jeune femme essaie de reprendre sa vie en main mais ses nuits sont peuplées de visions toutes aussi étranges que familières. Elle apprend également que l’homme qui l’a sauvé le fameux soir, habite tout prés de sa nouvelle retraite… Le hasard? Surement…!  Celui ci l’effraie autant qu’il l’attire, quel étrange sentiment… Cet homme, pourtant craint de tous, l’a sauvé d’une mort certaine mais pourquoi ?

On pourrait, au début, être impressionné par la taille du roman…564 pages ça peut faire peur. Mais le contenu est tellement fluide qu’on ne voit pas les pages défilées. L’auteur nous entraîne dans un univers plus que sombre mais tellement passionnant que j’ai eu du mal à le lâcher. L’atmosphère est angoissante à souhait. Des sentiments, pourtant opposés comme l’amour et la haine, sont maniés avec brio et sont mis côte à côte afin de donner plus de profondeur à l’histoire.   Les personnages sont peu nombreux et c’est tant mieux car tout au long de notre lecture nous les découvrons peu à peu…même si certains voiles sont levés je doute que l’auteur nous ai tout révélé. Moi qui en général ne suis pas très fan des descriptions ( je préfère laisser mon esprit imaginer les choses) je me suis surprise en en vouloir plus, j’ai été séduite par la plume de l’auteur et sa manière de nous montrer les choses, peut être parce que je ne vois pas le monde comme elle …je ne sais pas mais en tout cas, ça marche, j’ai complètement adhéré à son style de romantisme sombre et macabre.

Ce roman est un maelström d’émotions…J’ai vraiment hâte d’avoir le prochain tome en main (ce coup ci je n’attendrais pas pour le commander!!)

Petit plus non négligeable l’auteur est française (mais ça je pense que vous le saviez déjà ^^) … Alors CoCoRico…et commandez « Les Larmes Rouges » … L’ambiance glaciale du château de Rougemont rafraîchira vos chaudes nuits estivales ….;)

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.