Esprits Impurs : La Fille du Soleil Noir tome 1

4éme de couverture et infos

Lorsque Jayné Heller débarque à Denver pour organiser la succession de son oncle Eric, mystérieusement assassiné, son univers vacille. Outre
une fortune étourdissante, ce dernier lui a donné une mission : combattre le Collège Invisible, une cabale qui menace d’abattre les frontières entre notre monde et celui des esprits impurs qui rôdent à côté.
Entourée d’une équipe improbable, Jayné comprend que, pour survivre dans cet univers étrange et dangereux, elle va devoir en maîtriser les règles…ou les réinventer.

« Jayné est une formidable
héroïne de bit-lit ! » –Kelley Armstrong, auteur de Femmes de l’Autremonde

Auteur : M.L.N. Hanover

Editeur : Milady

Parution : 20/01/2012

 

Chronique de Béa 

Tout d’abord , avant de vous dire à quel point j’ai aimé ce roman, je tenais à remercier les éditions Milady, et tout particuliérement Aurélia, pour m’avoir envoyé et fait connaitre cette nouvelle série.

Ce roman est un challenge pour moi : comment vous expliquez à quel point il est génial sans vous dévoilez les points qui font qu’il est génial!! Je ne suis pas  très claire ??? Pfff Bon aller Béa , souffle un grand coup et lâche toi!

Dés le début du roman on est mis dans la bain : un homme, Eric Heller, est assassiné à Denvers .

Sa nièce et unique héritière, Jayné arrive peu de temps après en ville pensant récupérer les maigres affaires de son oncle préféré. Et c’est là que la vie de la jeune fille va basculer; en plus d’hériter de biens immobiliers et d’un compte en banque plus que bien garni, elle va hériter d’une mission : celle que son oncle avait commencé et qui lui a coûté la vie.

Jayné va découvrir un monde nouveau, peuplé de créatures inconues pour elle  et va devoir faire confiance aux quelques collaborateurs d’Eric pour tenter de mener à bien ce que ce dernier avait débuté. Mais leur adversaire est coriace et notre héroïne, sans expérience, le combat est inégal et perdu d’avance ; à moins que…

Rhhoo je vais m’arrêter là pour vous laissez le plaisir de découvrir la suite! J’ai aimé ce roman pour plusieurs choses.

Tout d’abord l’histoire : même si les méchants sont des créatures surnaturelles, leur nature est abordée de manière différente, ce qui donne un côté surprenant au récit, car l’auteur nous donne une version originale et inattendue de la création de ses êtres qui sont devenus communs chez nous, amateurs de fantaisie urbaine. Et le renouveau fait du bien ;o)

Ensuite les personnages : Jayné est réellement attachante. C’est une jeune fille un peu paumée, rejetée par sa famille et sans vrais amis. Elle va se retrouver plongée dans cette  histoire qui la dépasse complètement, avec des inconnus à qui elle va devoir se fier pour sauver sa vie et la leur par la même occasion. On va découvrir une jeune fille faible et forte à la fois et plus d’une fois elle va nous montrer ce qu’est le courage et la détermination. On va la voir passer par différent état, on va la sentir grandir tout au long de l’aventure et on ne peut pas s’empêcher de se demander ce qu’on ferait à sa place, comment on réagirait si il nous arrivait la même chose. Et même si l’auteur a laissé des zones d’ombres dans sa description de Jayné, la rendant un peu plus mystérieuse, on se retrouve un peu en elle ^^

L’entourage de Jayné (les anciens collaborateurs d’Eric) est très présent également : ces 4 hommes, tout aussi différents que complémentaires, sont excellents. J’avoue avoir un faible pour Midian, son humour m’a souvent fait rire toute seule, sur mon canapé, avec mon livre!

Pour finir, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture de M.L.N. Hanover. Même si il a pas mal de descriptions dans ce roman, on ne les sent pas, l’auteur nous raconte son histoire et nous entraîne avec lui au fil des pages. Le fait d’avoir des chapitres plutôt courts et avec des fins percutantes donne un peu plus de peps au récit, qui pourtant ne manque pas d’énergie!

On ne se rend vraiment pas compte que c’est un homme qui raconte une histoire de fille ;o) Même si le rythme est soutenu tout le long du roman , Jayné est une vraie nana et pas un garçon manqué…Un homme qui comprend les femmes ?? Etrange non?

En tout cas, il signe un premier tome très réussi, qui nous laisse pleins d’interrogations dans l’esprit… J’ai hâte d’être le 17 février afin de découvrir la suite!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *