Les Jeudis au parc

4ème de couverture et infos

Jeanie va bientôt fêter ses soixante ans. Elle mène une vie tranquille, entre sa petite boutique d’alimentation bio et les jeudis au parc avec Ellie, son adorable petite-fille. Elle serait parfaitement épanouie si son mari, George, n’était pas devenu, avec les années, un étranger plaisant mais distant. Lorsque celui-ci décide de quitter Londres pour la campagne, Jeanie sent qu’il est temps de prendre son destin en main. Et il se peut que Ray, cet homme charmant qu’elle a rencontré au parc, soit justement l’allié qu’il lui faut pour trouver la force de se rebeller.

Auteur : Hilary Boyd

Editeur : Milady (collection Vendome)

Parution : 18 mai 2012

 

Chronique de Lizzy

 

Je ne m’attendais pas à ça.  Quand j’ai lu le résumé je me suis dite : mince (=> censuré pour le bien de la chronique lol) une histoire sur une femme de 60 ans ça va être lourd.

Ben non, j’ai passé un super moment lecture ! On oublie facilement l’âge de l’héroïne pour juste retenir que c’est l’histoire d’amour d’une femme dont le mariage bat de l’aile.

J’avoue qu’à la moitié du roman, pendant que la famille de l’héroïne lui rappelait sont âge, j’ai pensé « ben elle n’est pas vieille » en réfléchissant je me suis rendue compte que c’est presque l’âge de ma propre mère… et croyez moi, ça calme lol.  Imaginer ses parents dans un lit est tout simplement impossible… C’est le seul moment que j’ai regretté ^^

Un livre simple, une histoire prenante où j’ai soutenu Jeanie et où j’en ai même voulu à sa famille de la traiter aussi.  Au fil des pages, on apprend à connaître l’héroïne, son passé et sa façon de voir les choses pas forcement comme nous d’ailleurs… En tant que maman je me suis demandé plusieurs fois si j’aurais réagi comme elle, contrairement aux héroïnes des YA qu’on a envie de pousser à agir et dont les hésitations ont le don de m’énerver, ici on a du mal à choisir pour elle, préférant lire ses choix que d’interférer dans une vie triste et compliquée.

Hilary Boyd nous rappelle que l’amour n’a pas d’âge, pour tous même si les mères et femmes mariées devraient plus apprécier ce roman.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *