Etiquette et Espionnage

by on 6 mars 2014

 

Présentation de l’éditeur

C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut.
C’en est une autre que d’apprendre à la faire en lançant un couteau

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité.

Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.

Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Auteur: Gail Carriger

Editeur: Orbit

Parution: 12 mars 2014

 

CHRONIQUE EVEY

Tout d’abord, je tiens a préciser que ce roman est un roman Jeunesse et non YA. Donc si vous êtes allergique aux livres jeunesses, passez votre chemin. Si vous les lisez aussi avec à l’esprit que c’est de la jeunesse suivez le guide ;). (Je note ça car je vois déjà arriver les chroniques de certain(es) … »Ohh c’est gamin », « C’est nul l’histoire est trop gentillette »…Etc)

Bien rentrons maintenant dans le vif du sujet. Je n’avais encore jamais lu de Gail Carriger (sauf en manga mais ce n’est pas pareil). (Oui je sais je devrais avoir honte). Pourtant je me suis littéralement jetée sur « Etiquette et espionnage ». Pourquoi? Tout simplement parce que je suis tombée amoureuse de la couverture. M’a t-elle trompé? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

L’univers de « Etiquette et espionnage » est tout simplement formidable! J’ai adoré les ballons, les mécanimaux et autres inventions Steampunk. Les descriptions ne sont pas longues mais suffisent à embarquer le lecteur dans un monde étonnant. Presque comme au cinéma, les inventions et les paysages apparaissent devant nos yeux. J’ai tout particulièrement aimé l’école de Madame Géraldine. Tel un enfant, on ouvre grand les yeux, on veut en voir plus, on est époustouflé!

L’intrigue de « Etiquette et espionnage » est simple et sert plutôt de prétexte à la description et la présentation de l’univers. Sophronia, qui est un vrai garçon manqué et surtout loin d’être une dame, se retrouve dans un pensionnat pas comme les autres. Alors qu’elle pense qu’elle va apprendre les bases de la bienséance, elle découvre vite que son éducation va être bien plus large que cela. Pour couronner le tout, Sophronia, qui est une petite curieuse, découvre que des pirates de l’air cherchent à trouver un prototype mystérieux qui se trouverait entre les mains de Monique (une charmante camarade de classe de Sophronia). Pour sauver l’école, notre jeune héroïne va tout faire pour retrouver le prototype!

Sophronia est une jeune fille très sympathique. Je l’ai aimé dès les premières lignes. Elle est pétillante et fraîche. Un vrai rayon de soleil ! On la voit changer au fil des pages et c’est un délice. La petite garçonne prend la bonne voie pour devenir une espionne d’exception. J’ai beaucoup aimé son côté humble. Les « petites gens » ne la dégouttent pas. On ne peut pas en dire autant pour tout le monde…

Dimity est la seconde parfaite pour Sophronia. Demoiselle en passe de devenir dame, elle est l’héritière d’une famille de « méchants ». Mais n’est pas « vilain » qui le veut. Dimity préfère parler robes et bijoux, garçons et bienséance, … Pure et pleine de vie, vous ne pourrez que craquer pour cette jeune fille.

Savon est le compagnon idéal aux pérégrinations de Sophronia. Soutier noir, Savon devient vite un ami indispensable, malgré la différence de classe.

 

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé suivre les aventures de Sophronia. Ce roman Steampunk est frais et prenant. Malgré une intrigue un peu légère, on se prend vite au jeu de l’étiquette et de l’espionnage! Une véritable alchimie se fait avec les personnages. Le style de Gail Carriger est fluide et plein de punch. Bref un roman à ne pas manquer!

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *