En plein ciel de Kodi Scheer chez Amazoncrossing

5 décembre 2017

Présentation de l’éditeur

Paris, été 1999, quatre jeunes Américaines se lancent dans une partie « d’Action ou Vérité » qui flirte avec la mort…

Depuis le décès de son frère adoré, puis la trahison de son amie Kat, la jeune Vanessa Baxter est à la fois abattue, en colère et pleine d’incertitudes quant à son avenir. Le voyage à Paris qu’elles organisent avec leurs camarades, Kiran et Whitney, lui apparaît comme l’occasion parfaite de soigner son mal-être, et de se venger de Kat. Alors que les quatre filles s’embarquent dans une série de (més)aventures parisiennes, Vanessa lance une partie « d’Action ou Vérité » qui va vite se révéler incontrôlable…

Auteur: Kodi Scheer

Editeur: Amazoncrossing

Parution: 5 décembre 2017

J’avais très envie de découvrir une des sorties de Amazoncrossing, je me suis donc lancée dans la lecture de « En plein ciel ». Le résume me plaisait assez, le côté vengeance et Paris m’inspiraient. La lecture a été assez rapide et je dois dire que je ne sais pas encore comment va tourner cette chronique. Ce roman a des points vraiment positifs et en même temps des points négatifs tout aussi important. Ce roman me laisse perplexe… Dans le flou…

 

Vanessa a subi beaucoup de coups durs ces dernières années et elle compte sur le voyage à Paris qu’elle a organisé avec 3 de ses amies pour remettre les pendules à l’heure. Toutefois, la ville de l’Amour va faire basculer le destin des 4 jeunes filles.

En soit j’ai beaucoup aimé le résumé proposé par l’éditeur. Je me disais qu’il y avait beaucoup de choses à creuser, beaucoup de choses à mettre en avant surtout psychologiquement. Mais au fil des pages… mes attentes ont été de désillusions en désillusions. Vanessa est obnubilée par la vengeance. C’est son but ultime. Pourtant elle accepte certains moments qui seront à jamais gravé en elle. Elle est ambivalente et c’est agaçant. Elle sait ce qu’elle veut mais en même temps se perd en elle.

Les évènements s’enchainent sur le fond d’un « action ou vérité » géant. Certains passages sont marrants et d’autres glacent le sang. En fait, tout est malsain dans ce roman. Tout est sombre. C’est pesant. Et je dois avouer que je ne m’attendais pas à cela. Une fois cette facette du roman acceptée, on rentre mieux dedans.

En résumé, il ne faut pas que vous vous plongiez dans ce roman en pensant passer un moment de détente sympa entre copines un peu jalouses les unes des autres. On est loin de « Cluless ». « En plein ciel » est sombre et oppressant.

Vanessa est un personnage que je n’ai pas apprécié du tout et ce malgré son passé. Je la trouve trop égocentrique, trop repliée sur elle-même. Par moment, on a l’impression qu’elle s’ouvre mais au final elle n’accepte pas d’être heureuse… Et je lui en veux de cela. Elle ne savoure pas. Je suis mal placée pour juger car j’ai longtemps été ainsi, à me mettre en danger comme elle. Mais au final, j’ai changé. Ce qui n’est pas le cas de Vanessa pour moi. Se victimiser n’est pas un mode de vie.

Kat est un personnage détestable et en même temps intriguant. J’aurais aimé en savoir plus sur elle. Elle a surement un passé vraiment intéressant qui explique certains de ses actes. Malheureusement Kodi Scheer ne va pas assez en profondeur sur le point de vue psychologique. On passe à côté d’un personnage qui aurait pu être vraiment fort.

Kiran et Whitney sont secondaires pour moi. Elles animent l’histoire, provoquent des évènements, mais leurs rôles s’arrêtent là. On ne sait pas qui elles sont… Elles paraissent juste superficielles. Et ça, c’est vraiment dommage.

 

« En plein ciel » est un roman sombre et destructif, je ne vous le conseille pas si vous êtes dans une période fragile. Toutefois, une fois que l’on a accepté cela, on rentre dans l’histoire et souhaite connaitre la fin, la dernière ligne. Si beaucoup de choses sont assez négatives, comme le manque d’approfondissement des personnages, la caricature de Paris, … Le roman de Kodi Scheer provoque une certaine addiction. Il réveille en nous les instincts les plus sombres. C’est assez difficile à vivre.

 

PS : Pour les amoureux de Paris vous prendrez du plaisir à bien visualiser les décors dans lesquels se baladent les filles. C’est vraiment sympa et permet une meilleure immersion dans le roman.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.