Eleanor & Park

5 mai 2014

 

Présentation de l’éditeur

1986. Lorsqu’Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon timide, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par un amour commun pour les comics et les Smiths… Et peu importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et que sa vie chez elle est un véritable enfer : Park, pourtant si solitaire et secret, est prêt à tout pour la sortir de là.

Auteur: Rainbow Rowell

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 05 juin 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

Il arrive parfois, rarement, que je n’ai pas envie de continuer la lecture d’un roman après avoir lu une centaine de pages. Le style ne me plait pas, l’histoire est molle ou inintéressante, … Et puis je me fais violence et je continue ma lecture… J’avale jusqu’à la dernière ligne de ce roman. Le résultat tombe… J’ai… Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Park est un garçon pas vraiment comme les autres. Toutefois il a réussi à s’intégrer plus ou moins dans son lycée. Eleanor est la nouvelle et surtout différente. Pas féminine pour un sous, ronde et rousse, Eleanor devient dès son premier pas dans le bus scolaire la risée de ses congénères. Alors qu’elle ne trouve pas de place dans ce dernier, Park; par charité ou pure folie; lui propose en l’engueulant de s’asseoir près de lui. De ce moment qui peut nous sembler anodin va découler une histoire d’amitié puis d’amour.

J’ai eu beaucoup de mal à m’habituer à la narration. Le récit est à la troisième personne et alterne entre la vie d’Eleanor et celle de Park. Il est parfois dur de se repérer surtout dans les dialogues. Mais cela à aussi l’avantage de faire des chapitres assez courts qui donnent du rythme à un récit lent et mou.

Park est fan de rock, de punk et de comics. On le voit grandir et s’affirmer au fil des pages. Romantique et tendre, Park dénote un peu des personnages de romance que j’ai pu croiser. L’auteur ne tombe jamais dans l’excessif. On est dans la justesse, des situations, des sentiments, … Park est réel, il pourrait être votre voisin ou le garçon assis près de vous dans le  bus. J’ai adoré ça. Une vraie proximité se crée entre le lecteur et les protagonistes d' »Eleanor et Park ».

Eleanor est mal dans sa peau. Virée de chez sa mère et son beau-père un an avant le début du roman, nous découvrons la jeune fille lorsqu’elle réintègre le « foyer familial » (qui est accessoirement la maison de Ritchie son « adorable » beau père). Eleanor est un personnage à fleur de peau, sa vie n’a jamais été facile et ne lui a rien épargné : le beau-père violent et alcoolique, le père absent, la mère soumise, … Eleanor est forte malgré tout et ça m’a vraiment impressionné. Malgré les coups durs, familiaux ou scolaires, elle ne baisse pas les bras et n’envisage à aucun moment le suicide ou toutes autres solutions destructrices pour elle ou sa famille. Eleanor a malgré tout un véritable sens de la famille et reste auprès de ses frères et sœurs pour les protéger. Bien que dans un premier temps j’ai trouvé Eleanor à baffer et molle, je dois dire que plus j’avançais vers les dernières pages et plus je la respectais.

La romance entre Eleanor et Park n’est pas une histoire extraordinaire. Mais c’est ça qui la rend, au final, magique. On s’identifie facilement à Eleanor (en mettant de côté sa famille) ou Park. Et si dans un premier temps on ne vibre pas avec eux, petit à petit ils nous apprivoisent… On finit le roman sur les rotules. Je dois avouer que c’est la première fois que cela m’arrive. Que tout bascule grâce aux 50 dernières pages. L’histoire un peu molle et peu intéressante de deux ados mal dans leurs peaux devient un récit doux / amer qui ne peut laisser personne insensible. C’est magique!

 

Bref vous l’aurez compris, si dans un premier temps j’étais à deux doigts de lâcher ma lecture, je me retrouve avec un coup de cœur. J’ai terminé « Eleanor & Park » avec une énorme boule dans la gorge, des larmes perlants aux bords des yeux et un goût amer dans la bouche. Merci Rainbow Rowell pour ce beau moment.

Please follow and like us:

3 commentaires

  • Cajou 5 mai 2014 à3:00

    4ème billet que je lis aujourd’hui et tu ne fais qu’enfoncer le clou…. Je veux absolument découvrir Eleanor & Park ! Vivement juin <3

    • Evey 5 mai 2014 à3:02

      Ce roman m’a vraiment fait bizarre car j’avoue qu’au début…. bah ça passait pas. Mais après wouah! Surtout n’hésites pas en juin à le découvrir.

  • Elodie R 30 juin 2014 à12:00

    Je l’ai reçu il y a quelques jours ! Hâte de le découvrir. Je m’accrocherai pour le début alors 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.