Effacée – tome 1

 

Présentation de l’éditeur et informations

Vers 2050, les criminels de moins de 16 ans sont condamnés à avoir la mémoire effacée. Ils doivent repartir de zéro, avec interdiction d’éprouver des émotions négatives : un appareil greffé sur eux est là pour le contrôler.
Kyla, 16 ans, a ainsi été « reprogrammée » et doit tout réapprendre sous le contrôle sévère de ses parents adoptifs.
Mais, malgré son effacement, elle fait d’étranges cauchemars et se découvre des aptitudes qu’elle ne devrait plus avoir. Comme si son passé s’obstinait à remonter à la surface…
Et quand elle apprend qu’un avis de recherche la concernant a été lancé avant son effacement, elle s’interroge : a-t-elle vraiment été une criminelle ? A-t-elle mérité son sort ?
Lorsque des lycéens opposés à l’effacement commencent à disparaitre, Kyla réagit.
Avec l’aide de Ben, effacé, lui aussi, elle décide de comprendre et part à la recherche de son histoire.
Mais le chemin qui mène à la vérité s’avère plus difficile que prévu. Et Kyla n’est pas certaine de vouloir assumer ce passé qu’elle sent progressivement revenir à elle…
Une intrigue dense et haletante pour une quête d’identité d’une intensité rare.

Auteur: Teri Terry

Editeur: La Martinière Jeunesse

Parution: 12 Septembre 2013

 

CHRONIQUE EVEY

Voici une couverture vraiment intrigante… Voici un résumé qui  ne m’interpelle pas vraiment. Qui va gagner??? La couverture ou le 4 ème de couverture… Vais je aimer ou non ce roman? Réponse dans quelques lignes!

 

L’action du roman se passe dans un futur proche. Les adultes effacent la mémoires des adolescents ayant commis de grosses erreurs (meurtres, terrorisme, …). J’ai adoré cet univers où la mémoire au final joue un rôle essentiel. Teri Terry nous offre un monde profond, qui nous pousse à réfléchir, à voir derrière les apparences. A se poser des questions sur l’action du gouvernement et des terroristes. Ce futur pourrait être notre futur. Mais de qui devons nous avoir peur?

L’effacement n’est qu’un prétexte pour lancer une réflexion plus poussée sur le totalitarisme et la quête de soi. Ce roman sous un aspect « simple » est une vrai mine d’or de réflexion. De nombreux questionnement montent au fur et à mesure du texte. Lui donnant l’étoffe d’un bon roman de dystopie.

 

Si la mise en place peut paraitre lente, je dois dire que cela ne m’a pas gêné. J’ai même plutôt apprécié. On découvre le monde et la vie de Kyla petit à petit, en même temps que notre héroïne. Teri Terry fait monter la pression petit à petit. Dans un premier temps on se sent bien, puis les questions arrivent. Tout comme le lecteur, Kyla se fait à sa nouvelle vie, plus ou moins facilement. Puis les choses s’accélèrent et la jeune fille veut en savoir plus et nous aussi. Teri Terry nous offre un roman au rythme parfait à mes yeux. La lenteur du début est contrebalancée par le rythme final du roman. On se fait happer peu à peu, sans s’en rendre compte. Réussite!

 

Kyla est un personnage que j’ai vraiment aimé. Elle est déterminée et intelligente.  A aucun moment elle n’est juste une gentille fille reprogrammée. Dès le départ, elle se pose des questions sur ces cauchemars et son passé. Plus le temps passe et plus notre héroïne va se lancer dans la quête de son passé. Rapidement grâce à des intervenants extérieurs mais aussi grâce à sa mémoire, elle va découvrir quelques bribes de son passé et s’épanouir. Toutefois, toutes les vérités ne sont pas bonnes à savoir ou voir… Parfois l’ignorance rend la vie bien plus tranquille…

Les personnages secondaires sont essentiels. Ils donnent du corps au roman et permettent la mise en place de certains pôles dramatiques. J’ai tout particulièrement aimé Ben, calme et posé, il ne se laisse pourtant pas berné par le monde qui l’entoure. Ben est l’un des personnages les plus sensibles du roman.

La soeur de Kyla, Amy, est aussi une effacée. Elle est gentille et permet à Kyla de s’intégrer plus facilement dans sa nouvelle vie. Je ne vais pas vous parler de tous les personnages secondaires car il y en a un certain nombre. Sachez toute fois, qu’ils sont essentiels au roman et donne une vrai dynamique au texte.

 

Vous l’aurez compris j’ai vraiment aimé ce livre et j’ai hâte de lire la suite. Beaucoup de choses restent en suspens à la fin et ma curiosité n’y résiste pas. J’espère que vous y prendrez autant de plaisir que moi et surtout que vous aussi vous vous poserez des questions sur le monde et ce futur pas si extraordinaire que ça.

ps: c’est donc la couverture qui a gagné ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.