Détache-Moi : Devil’s Rock tome 2

23 novembre 2017

Description et infos 

Rien ne peut arrêter un homme emprisonné trop longtemps …

Grace Reeves, la fille du président des États-Unis, est une jeune femme timide et gauche. Fatiguée de toujours obéir aux ordres, elle décide d’échapper à la vigilance de sa garde rapprochée pour jouir d’un moment de réelle liberté, qui se transforme en cauchemar lorsqu’elle est kidnappée. Elle n’a d’autre choix, pour survivre, que de placer sa confiance en Reid Allister, un détenu évadé de prison dont le regard perçant l’embrase. Même si Reid semble en tout point différent du reste de ses ravisseurs, Grace peut-elle avoir foi en un homme qui n’a plus rien à perdre ?

« Brute, illicite et sexy ! Je n’arrivais pas à m’arrêter !  » Laura Kaye 

Auteur : Sophie Jordan

Editeur : Milady Romance – Sensations

Parution : 27/10/2017

Enchaine Moi

J’avais bien aimé le premier tome de cette série, ainsi que le côté original développé par l’auteur d’utiliser des prisonniers (sexy) comme protagonistes de ses histoires. De plus, Sophie Jordan avait titillé ma curiosité avec la fin du premier tome, j’avais donc hâte de commencer ma lecture. Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Quand Reid Allister a décidé de s’évader de Devil’s Rock c’était dans un but bien précis…. Il ne s’attendait vraiment pas à être mêler au kidnapping de Grace Reeves, la fille de président. Toutefois, malgré les onze ans passés derrière les barreaux, à ruminer sa vengeance, il ne peut pas se résoudre à laisser la jeune fille entre les mains de ses ravisseurs pervers. Tout en tentant de la protéger, il va trouver un moyen d’accéder à son but. Arrivera t il à atteindre ses objectifs sans se perdre dans le regard tendre de Grace ?

J’ai un gros faible pour les bad boys, je l’avoue ! Et plus ils sont torturés, plus ils me plaisent. En prenant des prisonniers comme personnages principaux, Sophie Jordan part, pour moi, avec un super atout. Maintenant il faut que le reste suive…Dans le premier tome, l’auteur nous avait parlé de Reid et l’avait décrit comme le caïd de Devil’s Rock, qui avait protégé Knox et son frère North pendant leur incarcération. Après une mise en scène savamment orchestré, il arrive à s’évader et il veut profiter de sa cavale, qu’il se doute plutôt courte, pour mettre sa vengeance à exécution. Un élément va venir contrecarrer ses plans : l’enlèvement de la fille du président : Grace Reeves, et sans le vouloir, Reid va se retrouver en première ligne, et il va se voir confier la surveillance de celle ci. Entre le prisonnier en cavale ,et la jeune fille de bonne famille les choses ne vont pas être faciles. Elle, qui s’est vu dictée sa conduite toute sa vie va devoir faire des choix, pour sa survie, et écouter son instinct qui a toujours été muselé. L’auteur crée une ambiance sombre, poisseuse qui nous colle tout au long de notre lecture. Le récit se fait, principalement dans un huit clos oppressant qui nous captive. Nous sommes témoins de l’évolution de la relation geôlier/prisonnière entre Reid et Grace, qui se tourne autour comme deux animaux sauvages. Aucun des deux ne veut être là et ils vont tenter de cohabiter en taisant les sensations que la présence de l’un provoque sur l’autre. Le fait d’être centré sur deux personnages a des avantages et des inconvénients. Le plus c’est que nous sommes focalisé sur eux, cela implique une proximité, nous les découvrons petit à petit, au fur est à mesure qu’ils se dévoilent l’un à l’autre. Nous ne sommes pas « pollué » par d’autres personnages. Le moins, c’est qu’ils réfléchissent beaucoup et s’analysent ce qui engendre  pas mal de répétitions, et à la longue c’est lassant : Reid est un moins que rien vu que c’est un prisonnier, qu’il ne mérite que de retourner en prison et certainement pas au bonheur ; Grace est une pauvre petite fille riche qui est utilisée par ses proches, sa captivité est un calvaire pas seulement à cause de l’enfermement mais surtout à cause de son ravisseur super sexy. Malgré cela, l’auteur, avec sa plume fluide et énergique nous tient en haleine, nous incite à se poser des dizaines de questions sur le pourquoi du comment, et fait monter la pression entre nos deux protagonistes. J’ai aimé être sous tension en permanence et sentir monter le désir entre Reid et Grace. L’atmosphère, un savant mélange de peur, d’anxiété, de culpabilité et d’attirance sexuelle, est explosive. Elle augmente, petit à petit, jusqu’à l’explosion…. C’est vraiment addictif !

Grace est la fille du président. Elle vit dans le monde de la politique depuis toujours, enfin vit… elle est présente car elle n’est que l’ombre d’elle même. Son existence est orchestrée par son père et son équipe et elle, elle subit. Son unique acte de rébellion se transforme en cauchemar lorsqu’elle se fait kidnapper. Mon point de vue sur elle à changer à plusieurs reprises, aux grés de son comportement, en fait. Nous allons voir changer Grace sous nos yeux, tel un papillon qui sort de sa chrysalide. Elle va utiliser sa captivité pour faire un point sur sa vie et pour pouvoir effectuer des changements radicaux. Mais elle n’avait pas prévu ce qu’elle allait découvrir grâce à Reid. Grace est une gentille fille, qui est bridée, enfermée dans une cage dorée. Elle a un cœur énorme et une douceur à tout épreuve. Au final, même si elle m’a fait grincée des dents, j’ai eu beaucoup d’affection pour elle.

Reid est un homme complexe. Les onze années passées derrière les barreaux l’ont changé, il est même persuadé qu’il est détruit et qu’il mérite son sort. Sa rencontre avec Grace va lui prouver le contraire. Reid a un bon fond, même si il est bien caché. C’est un homme loyal, fiable et qui a des principes. J’ai aimé le voir s’ouvrir au contact de la douceur de la jeune femme. Cerise sur le gâteau, il est super sexy ^^ – évidemment –

Même si j’ai trouvé la résolution de l’affaire, et de l’histoire, un peu rapide, j’ai passé un très bon moment de lecture. Les ingrédients sont réunis pour nous faire tourner les pages et nous captiver. Le prochain sera centré sur North, le frère de Knox, j’ai hâte de connaître son histoire…

***

Sophie Jordan a grandi dans la Texas Hill Country où elle aimait imaginer des histoires de dragons, de chevaliers et de princesses. Elle a d’abord été professeure d’anglais au lycée et figure aujourd’hui au palmarès des bestsellers du New York Times et de USA Today grâce à plus d’une vingtaine de romans. Elle vit actuellement à Houston avec sa famille. Lorsqu’elle n’est pas occupée à écrire, elle passe son temps à se bourrer de caféine (lattes, de préférence), tisser de futures intrigues avec tous ceux qui veulent bien l’écouter (y compris ses enfants) et à charger son disque dur de tout ce qui se termine en happy end.

 

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.