Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Double Jeu : Les Idoles du Stade tome 8
formats

Double Jeu : Les Idoles du Stade tome 8

les-idoles-du-stade-tome-8-double-jeu-828344-264-432

Description et infos 

Haven Briscoe a enfin décroché le boulot de ses rêves et devient journaliste sportive. Mais le décès récent de son père l’a dévastée, et sa carrière commence à en pâtir. C’est alors qu’on lui confie la mission de suivre le champion de base-ball, Trevor Shay, dans son quotidien. Le séduisant Trevor fera tout pour redonner le sourire à la jeune femme. Alors qu’ils enchaînent les nuits torrides, Haven le soupçonne de dissimuler un lourd secret. Acceptera-t-il de se confier au risque d’anéantir sa carrière et son avenir avec elle ?

« A la fois torride et charmant » Maya Banks 

Auteur : Jaci Burton

Editeur : Milady Romance

Parution : 25/11/2016

chronique-bea

Je suis cette série depuis le début, et à chaque tome je passe un bon moment de lecture . C’est donc avec joie et sans hésitation que j’ai commencé ma lecture et je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Trevor Shay est un athlète multi tache. En plus de faire une carrière professionnelle dans le base-ball avec son équipe de St Louis, il joue également au football avec celle de Tampa. Cela fait un petit moment que des chaines de sport voudrait faire une interview complète de ce joueur hors norme. Il ne va accepter de la faire qu’à une seule condition, que se soit Haven Briscoe, journaliste sportive mais aussi la fille de son ancien responsable de résidence à la fac, qui s’en charge. Le décès du père que cette dernière l’a profondément touchée et elle a du mal à aller de l’avant. Trevor espère qu’en se plongeant dans le travail, avec quelqu’un qu’elle connait, il pourrait l’aider à reprendre gout à la vie. Ce travail va provoquer un rapprochement intime entre les deux jeunes gens mais certains poids qui pèsent sur leurs épaules pourraient les séparer …

Comme je vous le disait plus haut, je suis, et j’apprécie, cette série depuis son commencement. J’aime l’univers qu’à créé Jaci Burton autour de ses sportifs et je dois reconnaître que je suis assez fan de son style d’écriture. Ce roman suit le même schéma que les autres mais l’auteur arrive à faire de chacun un moment unique. Ici nous connaissons déjà les protagonistes principaux. Trevor est ami depuis la fac de Drew (tome 7), Gray (tome 6) et Garrett (tome 5) et nous l’avions déjà rencontré brievement lors des tomes précédents. Tout comme Haven , qui est la fille de Bill Briscoe, responsable de la résidence et mentor des garçons durant leurs années fac et nous savions que celui ci était mourant. L’auteur rentre rapidement dans le vif du sujet et nous plonge dans l’intimité de Trevor et Haven. Même si ils sont très mignons, que leur jeu de séduction, leur franchise apparente soient sympathiques et que les scènes de sexe soient torrides, je n’ai pas beaucoup accroché à ce jeune couple. J’ai trouvé pas mal de longueurs et les non dits qu’il y a entre eux ralentissent l’histoire. Pourtant les sujets abordés sont intéressants et bien approchés mais ils ne trouvent leurs aboutissement qu’en toute fin de récit, ce qui laisse, à mon gout, pas mal de temps « morts ». Mais la plume de Jaci Burton fait son oeuvre et malgré ces petits désagréments, j’ai aimé en découvrir plus sur le football et le base ball ainsi que suivre l’évolution de l’histoire de Trevor et Haven.

Il faut dire que les deux jeunes gens se ressemblent beaucoup au niveau de leur parcours professionnel. L’un comme l’autre, ils ont du mal à se décider sur leur choix de carrière. J’ai bien aimé Trevor. Superstar dans ses équipes, il est futé, drôle et tenace. Comme il ne peut pas choisir entre le base ball et le football, il se donne à fond dans chaque discipline, mais sous ses airs arrogants de sportif accompli se cache un homme gentil et plus encore … Haven est plus complexe à cerner car elle n’est pas vraiment elle même depuis la perte de son père. Le fait qu’elle se coupe de ses sentiments la rend presque antipathique…mais elle arrive à se rattraper sur la fin ^^ Nous retrouvons une bonne partie des anciens protagonistes de la série, et cela apporte de la gaieté et de la fraîcheur, j’ai adoré avoir de leurs nouvelles !

Pour résumé, ce tome n’est pas le meilleur de tous mais je dois reconnaître que Jaci Burton sait retenir notre attention avec des personnages sexy, une bonne histoire, du sport et de l’Amour. On passe un agréable moment sans prise de tête … Que demander de plus ???

jaci-burton-79416-250-400

Jaci Burton vit dans l’Oklahoma. Lorsqu’elle n’est pas en plein rush pour rendre à temps son prochain roman , elle tente de convaincre son mari de refaire la décoration de leur maison en suivant scrupuleusement les conseils d’une émission de télévision qu’elle adore. C’est également une inconditionnelle des histoires à l’eau de rose, et surtout des happy ends, que vous trouverez dans tous ses romans. Elle à déjà publié plus d’une soixantaine de titres, figurant régulièrement dans les listes des best-sellers du New York Times et de USA Today

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *