Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
formats

Digitale

514ZjI6UL5L._SX309_BO1,204,203,200_

 

Présentation de l’éditeur

Jade, 20 ans, vit dans une socté parfaite, la violence a été éradiquée. Comme touts les habitants du Continent, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale quigule seémotions.
Apprentie Guérisseur au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont le code électronique buggé...Jusquà larrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeunhomme exaltésauvage. Malgré l’aversion qu’il lui inspire, Jade accepte d’entrer dans sa cellule de confinement et de luparler. Un choc. Si bouleversant que sa puce disjoncte.
Reconnectée à ses émotions Jade va couvrir la peur, lesir... et la révolte.

Auteur: Sarah Wagon

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 20 aout 2015

 

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

Je dois avouer que la couverture et le résumé de ce roman m’ont tout de suite attirée. En soit le résumé n’annonçait pas une intrigue follement originale, mais cela ne veut rien dire. Je me suis donc aventurée dans l’univers de « Digitale », et là… C’est le drame !

 

Tout d’abord, l’univers dans lequel se déroule « Digitale » est assez banal. On retrouve un monde où la violence est absente et les habitants ont des implants pour réguler leurs émotions. Toutefois, l’auteur a su rendre intéressant la découverte de l’univers de « Digitale ». La plume de Sarah Wagon est fluide et donne de la dynamique aux descriptions.

L’intrigue est assez simple, pourtant, l’auteur se disperse tellement que par moment on est perdu. On comprend rapidement que l’histoire va tourner autour du couple Jade et Sacha et de leur évolution dans le monde de « Digitale ». Mais certains points ne sont pas très clairs. J’espère que le second tome apportera des explications sur tous les points qui restent flous à la fin du roman.

J’ai beaucoup aimé les passages de thérapie entre Sacha et Jade. La complicité entre les personnages et leurs troubles. Malheureusement, les personnages sont sans saveur et prévisibles. Je n’ai pas réussi, malgré les quelques points positifs que j’ai réussi à trouver à droite à gauche, à m’attacher aux personnages principaux.

Jade est perspicace et courageuse. Son évolution est intéressante, bien que convenue. C’est un personnage sympathique, parfois trop gentil ou crédule.

Sacha est bien plus intéressant et ce dès les premières pages. Il est différent, plus proche de ce que sont les lecteurs. Sa « folie » le rend unique dans cet univers, le rend surprenant.

Pour le moment mon bilan est plutôt négatif. Mais voici une petite éclaircie dans cette chronique nuageuse. Le dernier quart du roman est prenant et m’a convaincue de lire le second tome. Ces dernières pages sont intéressantes, voire originales. Les émotions sont mieux retranscrites et permettent au lecteur de rentrer dans le monde et l’intrigue de « Digitale ».

 

Comme vous l’avez compris, je suis passée à côté de ce roman. Le manque d’originalité et l’écriture brouillon assombrissent les quelques points positifs. Je pense que ce roman pourra plaire aux jeunes lecteurs qui ne se sont pas encore vraiment penchés sur la dystopie. Par contre les lecteurs déjà aguerris dans le domaine, n’y trouveront pas leur bonheur. La fin du tome laisse entrevoir un second livre qui pourrait rattraper ce premier. Affaire à suivre.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
2 Comments  comments 

2 réponses

  1. Maevveam

    Ah dommage ! étant une fan de dystonie, j espère qu’il me plaira quand même !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *