Destinée – La Maison de la Nuit tome 9

13 avril 2013

 

Présentation de l’éditeur

– A VENIR-

Auteur: PC et Kristin Cast

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 6 juin 2013

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

Retour à la Maison de la Nuit de Tulsa! Et ce pour mon plus grand plaisir! Le dernier tome m’avait tout particulièrement plu, il a redonné du punch à la saga. Qu’en est-il de ce neuvième volet? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

La situation est toujours aussi délicate. Zoey et ses amis doivent affronter Neferet, qui pour le moment a toujours grâce aux yeux du Conseil des Vampires. Neferet ne souhaite qu’une chose, devenir une déesse, LA déesse. Pour arriver à son but, la grande prêtresse n’hésite pas à faire appelle à l’Obscurité. Cette dernière contre un grand sacrifice lui offre un combattant du nom d’Aurox. Sera t-il la solution?

Aujourd’hui je ne vais pas construire ma chronique comme d’habitude car ce tome ne me le permet pas vraiment. J’ai envie que vous compreniez bien les enjeux et surtout l’intensité qui se dégage de ce tome. Je vais donc passer en revue chaque personnage, comme cela est fait dans ce tome. PC et Kristin Cast ont choisi le multiple point de vue, ainsi on rentre totalement dans l’histoire et on la cerne mieux. Ce qui n’est pas un luxe car l’intrigue devient de plus en plus complexe.

 

Zoey est toujours au cœur de toutes les tourmentes. Neferet souhaite la voir disparaitre définitivement. La grande prêtresse n’a pas dit son dernier mot et sait maintenant qu’il ne faut pas attaquer Zoey de front. Notre prêtresse novice est au cœur de l’intrigue mais pas de ce tome. Et j’avoue que ça fait du bien. On est face maintenant à une jeune fille mature (presque toujours) digne de son statut de « prêtresse novice ». On sent vraiment dans ce tome que les évènements ont fait grandir Zoey et c’est très plaisant. On est loin de l’écervelée agaçante des débuts. Seul son penchant pour les hommes est toujours aussi énervant.

Stark, rien de particulier ne lui arrive dans ce tome. Il renforce ses liens avec Zoey et devient un meilleur combattant de jour en jour.

Aphrodite alterne les moments « garces » et les moments de maturité. Son personnage est vraiment devenu intéressant. La douleur des prophéties l’a fait grandir, tout comme la présence de Darius.

Lucie est a nouveau au cœur de l’intrigue et du tome. C’est par elle que Neferet pense réussir à briser Zoey et surtout le grand cercle que cette dernière s’apprête à faire. Lucie est changeante. Je l’aime tout particulièrement quand elle a l’assurance d’une grande prêtresse. Son amour inconditionnel pour Rephaim est vraiment touchant. On aimerait toute connaitre un tel amour! Mais attention qui dit amour dit faiblesse dans « La Maison de la Nuit »…

Rephaim est maintenant humain à mi temps. Il découvre petit à petit son humanité et les faiblesses que cela implique. D’ailleurs je trouve ce constat un peu dur… Etre humain = faiblesse… Mais bon, on ne peut pas dire que c’est faux et c’est surtout très bien illustré dans ce tome. Petit à petit Rephaim intègre le groupe de Zoey, l’homme oiseau se montre fidèle en amitié. Qui dit Rephaim dit Kalona. Et oui, l’ombre du père plane au dessus de celle du fils. Malgré ces erreurs, Kalona reste le père de Rephaim. Kalona supporte très mal l’absence de son fils préféré. Alors il va tout faire pour s’en rapprocher. Et c’est grâce à un évènement et une personne inattendus que les choses vont se faire.

Shaunee est mise en avant dans ce tome et c’est avec surprise mais plaisir que l’on découvre un peu plus la jeune fille. On en apprend plus sur son passé d’humaine, ce qui explique certaines de ces réactions. Au final, on se retrouve face à une fille très sensible, j’ai adoré ça.

Neferet s’enfonce dans l’Obscurité. Elle sacrifie tout ce qu’elle peut pour devenir plus puissante. Mais cela ne va pas forcement suffire. Nyx est forte et veille sur ces enfants. Neferet n’a plus de limites, est ce cela qui va la mener à sa perte?… En tout cas, l’intrigue principale gagne encore en intensité et obscurité, un vrai bonheur.

Aurox est un nouveau personnage. Il y en a plusieurs dans ce tome. J’ai d’ailleurs tout particulièrement aimé la nouvelle jeune novice rouge. J’ai hâte d’en apprendre plus sur elle. Mais revenons à Aurox. Issus de l’Obscurité, Aurox est « la chose » de Neferet. Pourtant au fond de lui le beau gosse sent quelque chose d’étrange… Ce n’est pas l’Obscurité… C’est quelque chose de positif, quelque chose qui le mène vers Zo, qui lui veut du bien. Aurox est un personnage tout en contraste. On sent que maintenant les auteurs savent mener leurs personnages et les injecter dans l’histoire sans détonner.

Vous l’aurez compris ce tome est encore meilleur que le précédent! Le multi -point de vue nous projette littéralement dans l’histoire de PC et Kristin Cast. Les personnages et les intrigues qui au final se relient toutes sont intenses et surtout maîtrisées. « Destinée » est le tome de la maturité.

2 commentaires

  • Emy 19 avril 2013 à8:39

    bonsoir j’ai adoré la collection de « la maison de la nuit ». Sincerement j’ai hate de l’acheter pour le devorer !!! Le résumé est très bien fait . Merci pour tous les details.

  • chloé 30 avril 2013 à2:39

    Je trouve très beau ce que vous avez écrit ce qui me donne encore plus envie d’avoir ce livre « Déstinée » , a vrais dire je suis fan de ce genre de livre mais j’ais litteralement craqué pour la Maison de la nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.