Make Me UP de Kôhei Nagashii chez Pika

4 août 2018

Présentation de l’éditeur

Elle, c’est la très populaire Misaki Hoshino. Choyée par ses amis, elle cache en fait un secret inavouable.
Lui, c’est Kobayakawa, un garçon des plus ordinaires qui passe son temps à faire semblant de dormir, mais doté d’un réel talent pour la peinture.
Un soir, il découvre par hasard son secret. Maintenant, à lui de la protéger, peu importent les péripéties ! Le garçon qui s’ennuie et la lle qui s’amuse vont désormais partager le même quotidien !
Auteur: Kôhei Nagashii
Editeur: Pika
Parution: 13 juin 2018

 

Le dessin de la couverture et les premières pages de « Make Me Up » m’avait donné très envie de lire ce manga. Le résumé me faisait un peu peur car je trouvais qu’il était assez passe partout et manquait d’originalité. Toutefois, il faut toujours laisser une chance aux mangas 😊 .

 

 

Rapidement l’intrigue m’a semblé très proche de celle de « Elle et Lui », l’héroïne se transforme totalement pour pouvoir bien s’intégrer dans son école. Le procédé est différent mais le fond reste le même, être acceptée. Ici Misaki utilise le maquillage pour transformer son visage, assez plat et enfantin de base. La transformation grace au make up est spectaculaire et permet à la jeune fille de faire partie du groupe des « populaires ». Mais le gros problème est que Misaki ne sait pas se maquiller toute seule et que sa maquilleuse attitrée (la prof de dessin de l’école) ne peut plus assurer cette fonction. L’enseignante va donc demander à Kobayakawa son petit prodige des pinceaux de la remplacer.

Les relations entre Kobayakawa et Misaki sont tendues et apportent leur lot de situations marrantes ou héroïques. Les deux protagonistes sont totalement différents et se complètent malgré tout. Ce duo donne du pep’s à l’histoire.

Kobayakawa est solitaire et n’aime pas les interactions avec ses contemporains. Toutefois, il sait être sensible aux malheurs des autres. Malgré des passages vraiment attendrissant, je n’ai pas du tout réussi à créer un lien avec ce personnage. Je le trouve égoïste dans sa façon de voir les choses, fermé et obtus.

Misaki a deux visages mais des traits de caractères sont communs aux deux. C’est une jeune fille passionnée et qui déteste l’injustice. Elle est capable de prendre de gros risque pour aider les autres. Elle ne réfléchie pas, elle fonce. C’est un personnage qui aurait pu être attachant, mais il lui manque un petit je ne sais quoi pour que vraiment j’ai envie de suivre son aventure.

Les personnages secondaires sont sympathiques et servent bien l’histoire. J’ai très envie de voir comment les choses vont tourner grâce à leurs interactions.

Ce premier tome installe un peu l’intrigue et les personnages. Le rythme est soutenu et prenant. Toutefois, le manque d’originalité de l’histoire et le caractère des personnages n’ont pas réussi à me faire vraiment accrocher au manga. Je pense que je lirai le second tome pour savoir si je continuerai ou non la saga. Les tomes introductifs ne sont pas toujours représentatifs du reste de la série.

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.