Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Blacklistée
formats

Blacklistée

download (2)

 

Présentation de l’éditeur

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne…

Auteur: Cole Gibsen

Editeur: H& Romance — New Way

Parution: 08 octobre 2015

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

J’avais déjà beaucoup entendu parler de ce roman au moment de sa sortie en vo. Et je dois dire que le thème du harcèlement scolaire est un thème qui m’intéresse doublement. D’un côté, parce que je suis maman et que je n’ai pas envie que ma fille vive ce genre de chose, et d’un autre parce que je l’ai subis au collège (4ème et 3ème) et que parfois je me demande si je n’ai pas moi aussi été bourreau lorsque je faisais partie des gens « cool » de mon lycée. Et je ne dis pas ça pour me vanter, plusieurs personnes que j’ai revu bien plus tard m’ont dit : « ah mais tu étais avec les gens cool et rebelles au lycée ! Tu étais dans la grotte (en fait on était sous un escalier et l’avancée du premier étage) ». Mais bref passons. J’attendais donc certaines choses de ce roman. Malheureusement, je vous le dis de suite, je ne les ai pas trouvé.

 

Regan est une des stars dans son lycée. Elle a 17 ans, elle est populaire, elle a des parents avec beaucoup d’argent, … Rien ne semble noircir l’avenir de la jeune fille. Pourtant, un matin, sur son casier, elle découvre un grand nombre de ses textos et autres messages privés Facebook. Toutes ses petites mesquineries ont été dévoilées aux yeux de tous. C’est le début d’une descente en enfer pour Regan. Que doit-elle faire ? Vers qui se tourner ? Nolan, le mec étrange du lycée et frère de son ex meilleure amie ? Il est le seul à la soutenir… Pourquoi pas ?

Comme vous l’avez maintenant compris, Regan est une fille populaire et sans vraiment de soucis métaphysiques. Elle est superficielle et écrase les autres sans vraiment s’en rendre compte. Oui, moi aussi je la trouve débile sur ce point, normalement on est quand même un minimum conscient de ce que l’on fait… Devenir la risée et surtout la paria de toute l’école est très difficile pour elle, car elle tombe de très haut. Mais j’avoue que je n’ai eu que rarement pitié ou mal pour Regan. Ce type de filles, je connais bien, j’ai été en cours avec elles et j’en ai eut comme élèves. Alors oui, mon point de vue est « méchant » car personne ne mérite cela. Sur cela je suis bien d’accord ; mais l’enfant qui se fait harceler par ce type de personnes, lui le mérite t-il? Je ne crois pas.

Regan est à la base une personne manipulatrice, mais aussi manipulée par une de ses amies. Il y a toujours plus fort que soi… A se croire supérieur, on se pense intouchable. Et c’est là que je trouve ce roman pertinent. Mais il n’y a que là. Car je trouve malsain de vouloir dans un premier temps, que le lecteur jouisse du retour de manivelle que vit Regan et ensuite essayer de nous la faire prendre en pitié. Nous dire qu’elle a compris la leçon. Personne ne mérite d’être harcelé à l’école.

Je trouve que l’angle « fille populaire / descente en enfer » est trop facile, trop convenu. Car là, il y a une explication. Regan est à la base une garce. J’aurais trouvé cela mille fois plus pertinent si l’auteur nous avait plus parlé de la petite amie de Nolan ou d’un personnage qui n’a rien fait du tout pour se retrouver ainsi plus bas que terre. Car ces personnes là, quoi qu’elles fassent, même si elles changent reste souvent des parias et cela peut les suivre longtemps.

J’ai vraiment apprécié le personnage de Nolan (bien plus que Regan). Et même si je me doutais des rebondissements en rapport avec lui, j’aurai aimé en savoir plus sur lui. Connaitre l’évolution dans sa tête de sa relation avec Regan. Nolan est un garçon pas comme les autres, et justement lui est un paria sans raison. Il l’est devenu du jour au lendemain. Paf ! Comme par magie.

Quelques rebondissements sont vraiment bons et assez inattendus. Je le concède, mais cela ne remontera pas l’estime que je porte à ce roman. Car pour moi, l’auteur aurait du aller plus loin et ne pas juste faire passer comme message « si tu es populaire et que tu es méchante, tu vas le payer ». On le sait tous déjà plus ou moins. Même les plus jeunes d’entre nous. Ce que nous propose Cole Gibsen est vu et revu, ce livre manque de saveur et d’éclaircissement sur le harcèlement scolaire. La morale est aussi grosse qu’un nez de clown au milieu de la figure. La fin est digne d’un Disney avec Miley Cyrus (période petite fille gentille).

 

Bref, en un mot, j’attendais plus de ce roman. Il reste plaisant à lire mais ne sera pas pour moi une référence sur le sujet du harcèlement scolaire.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
3 Comments  comments 

3 réponses

  1. Moi j’ai adoré ma lecture, mais ce que tu dis est totalement vrai, c’est vrai que prendre une fille qui n’a rien « fait » pour se retrouver là ça aurait eu mille fois plus de sens et on aurait été au cœur du harcèlement. Moi ce qui m’a surtout plu c’est l’origine de cette descente au enfer que j’ai trouvé très bien menée.

  2. Dommage pour ton ressentie. Il y a des fois, on a trop d’attente. :/ Je pense tester ce livre. Il me tente beaucoup. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *