Bel Ami – Chronique

16 novembre 2012

Synopsis et informations

A Paris, à la fin du XIXe siècle, Georges Duroy, jeune homme ambitieux, est déterminé à se hisser au sommet d’une société qui le fascine. Des mansardes miteuses aux salons les plus luxueux, usant de son charme et de son intelligence pour passer de la pauvreté à la richesse, il quitte les bras d’une prostituée pour ceux des femmes les plus influentes de la capitale. Dans un univers où la politique et les médias mènent une lutte d’influence acharnée, à une époque où le sexe est synonyme de pouvoir et la célébrité une obsession, Georges Duroy ne reculera devant rien pour réussir…

 

Acteurs : Robert Pattinson, Uma Thurman, Kristin Scott Thomas, Christina Ricci, Colm MeaneyRéalisateurs : Declan Donnellan, Nick Ormerod

 

 

 

 

 

Chronique

24 heures, 24 heures que j’ai vu le film. Qu’en dire… Il m’a laissé tellement perplexe.

« Bel Ami » est une adaptation assez fidèle du roman, du moins des 100 premières pages que j’ai lu avant refermer le livre tellement il m’ennuyait. Le film a t-il eu le même effet soporifique que le roman? Réponse dans quelques lignes!

L’histoire est assez déroutante. Tout au long du film, on attend une morale qui ne vient jamais. Le mauvais garçon « gagne » à la fin. Depuis quand! La vanité, l’orgueil, l’envie de pouvoir ne sont pas pénalisant ici. Nous qui sommes habitués au fin moralisatrice ou le bien triomphe du mal, celle de « Bel Ami » nous déstabilise complètement. Sur le coup je n’étais pas super convaincue de cette fin abrupte mais au final avec le recul je trouve que les réalisateurs ont fait un choix judicieux. Ce final fait passer le film de « petit film d’auteur » à « bombe cinématographique ».

Quoi qu’il est soit, il est vraiment intéressant de voir les hauts et les bas de la vie de George. On prend même petit à petit un malin plaisir à le voir se débattre avec la vie, le pouvoir et les femmes.

Uma est éblouissante et fascinante. Elle interprète avec la « folie » qu’il faut son personnage. Quel bonheur de la voir dueller avec Georges.

Kristin Scott Thomas est parfaite en amante folle d’amour. Si au début on peut en sourire, rapidement on déchante et ressent sa souffrance.

Christina est sublime. Amante et confidente, elle passe subtilement de l’un a l’autre. Malgré le comportement de George vis à vis d’elle, elle lui reste fidèle. Elle est émouvante, attachante.

Robert Pattinson est parfait en George. Il réussi rien qu’avec  son visage à faire passer une pléiade d’ émotions. On est loin du jeune premier de Twilight. Ici, Rob est cru, méchant, mauvais,… George est tout ce que l’on peut détester dans l’humanité. On attend avec impatience sa chute. Et oui, on peut avoir envie qu’il arrive des bricoles à Rob.

La musique colle parfaitement à l’ambiance et renforce l’atmosphère des événements. Elle prend aux tripes et amplifie les émotions.

Les décors sont superbes et correspond au Paris Belle Époque des cartes postales.

Bref « Bel Ami » est un film assez étrange. Il y a peu d’action, parfois même le film devient ennuyeux et pourtant on n’arrive pas à en décrocher. Je crois que cela repose principalement sur la performance des acteurs. « Bel Ami » est l’exemple type du film inclassable. Ce qui est sur c’est qu’il ne vous laissera pas indifférent.

 

Les bonus

L’interview de Rob. Un peu courte mais très sympathique. On n’en apprend pas vraiment plus sur le film mais cela n’est rien, le charme opère. J’ai beaucoup aimé découvrir le point de vue de Rob sur son personnage et sur l’histoire.

 

L’interview des réalisateurs. Un peu courte aussi mais vraiment intéressante. Le montage permet la mise en avant de leur point de vue.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.