Balthazar – Evernight tome 5

 

Présentation de l’éditeur et infos

 Hanté par les souvenirs de ses premiers jours en tant que vampire, Balthazar a passé des centaines d’années seul, sans alliés, ni amour. Quand il sort de son isolement pour aider Skye Tierney, une jeune humaine qui a suivi un jour les cours à l’academie Evernight, Balthazar ne s’imagine pas les dangers auxquels il s’expose. Skye a des pouvoirs psychiques qui ont attiré l’attention de Redgrave, le cruel maître vampirique responsable de l’assassinat de Balthazar et de sa famille il y a 4 siècles déjà… Une bataille sans précédent s’engage pour le vampire qui devra surmonter son passé et suivre la voix que lui dicte son coeur…

Auteur: Claudia Gray

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 21 mars 2013

 

CHRONIQUE EVEY

 

NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS LU LES 4 TOMES DE LA SAGA EVERNIGHT (SPOILER)

Dès le premier tome j’ai aimé la saga Evernight et le personnage secondaire Balthazar. C’est donc avec bonheur que j’ai accueilli la new d’un tome lui étant consacré. Après quelques mois d’attente (traduction et parution en France du roman), me voila donc de retour dans l’univers d’Evergnight. Bonne ou mauvaise chose? Vous le saurez dans quelques lignes!

 

Balthazar est vraiment à prendre comme un spin off de la saga. On y retrouve tout l’univers d’Evernight. L’action se passe après le dernier tome, Bianca est devenue un fantôme et la Croix Noire n’est plus aussi effrayante qu’avant. Claudia Gray garde ici la mythologie vampirique qu’elle a développé dans la saga et y apporte même des précisions.

L’histoire reprend après la fin du quatrième tome. Balthazar à la demande de Bianca et Lucas se retrouve à protéger Skye, une ancienne élève non vampire d’Evernight. La jeune fille voit des fantômes depuis toute petite et son don devient de plus en plus puissant. Si dans un premier temps son plus gros problème semble être les fantômes qui la hantent, on comprend rapidement qu’ils ne vont pas être les seuls. A peine revenue de l’Académie, Skye se retrouve face à un vampire pas tellement sympathique. Un vampire que Balthazar connait bien; Lorenzo. Ce dernier fait partie de la garde rapprochée de l’ennemi numéro 1 du jeune homme. Que peut-il bien faire ici?

L’action se déroule en plusieurs temps puisque le sang de Skye permet aux vampires de se souvenir de leur vie d’humain. Claudia Gray alterne donc les narrations présentes et les flashs du passé. Ce système donne un rythme soutenu et vraiment palpitant au roman. De plus les retours dans le passé sont tout particulièrement intéressants puisque l’on en apprend plus sur la vie de Balthazar, sa transformation et celle de Charity. Personnellement j’ai adoré ces passages. Ils m’ont encore plus fait aimer le personnage de Balthazar. On sent que Claudia Gray a pensé ces personnages de A à Z. C’est vraiment très intéressant.

L’intrigue tournant autour de Skye est bien menée elle aussi et même si quelques rebondissements sont prévisibles, on se délecte de cette dernière.

 

« Balthazar » c’est une histoire de vampires et de fantômes mais aussi une histoire d’amour. A ce stade de ma chronique, j’entend déjà les personnes ayant lu le roman dire: « Ouais bah c’est juste la même histoire que Twilight ». A ça je vais répondre « oui et non ». Soit on a un vampire mal dans sa non vie qui tombe sous le charme d’une humaine. Soit cette humaine a des pouvoirs spécifiques. Mais Claudia Gray ne reste pas dans le sillage de Twilight et développe ses propres intrigues et surtout offre au lecteur des scènes bien moins puritaines que Stephenie Meyer (Attention en tant que fan de Twilight je ne dis pas que c’est mal de rester dans les rapports non charnels).

 

Dans ce tome, Balthazar est plus sexy que jamais. Et je dois avouer que ce n’est pas pour me déplaire. Claudia Gray nous propose ici un roman où l’attirance physique et les caresses ne sont pas que des fantasmes. « Balthazar » est un livre foncièrement plus adulte que le reste de la saga. Surement un remerciement de l’auteur aux lecteurs l’ayant suivie et ayant grandis avec Evernight.

 

Pour moi Balthazar est vraiment le meilleur roman de la saga Evernight. Je sais que cela peut sembler étrange mais je le trouve plus abouti et fort que les autres. Fans ou amateurs de la saga ne passez surtout pas à côté. Ce livre se dévore en une bouchée!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.