Half Bad

20 septembre 2014

 

Présentation de l’éditeur

« Tout le monde l’ignore, mais notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le Mal. Au milieu, il y a Nathan. Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte. Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait. À tel point que le Conseil des sorciers lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer. Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie. Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père. Nathan parvient à s’échapper, mais le plus dur reste à faire : retrouver son père. Comment faire quand tout le monde vous traque, et que vous ne pouvez avoir confiance en personne – pas même en votre famille ou en la fille que vous aimez ? »

Auteur: Sally Green

Editeur: Milan

Parution: 24 septembre 2014

 

CHRONIQUE EVEY

Comme souvent, je n’ai pas lu le 4 ème de couverture de ce roman. C’est donc totalement vierge (enfin presque puisque la couverture est assez parlante je trouve) de tout a priori que je me suis lancée dans « Half Bad ». Je ne savais même pas la « classification » de ce dernier. Et je peux vous dire que je ne m’attendais pas à ça!

 

Nathan n’est pas un sorcier comme les autres. Il est le fruit d’un métissage entre une sorcière blanche et un sorcier noir, ce qui est strictement interdit. Dans un premier temps l’auteur, à l’aide de flash-back, nous raconte l’enfance de Nathan, j’ai adoré ces retours en arrière qui sont essentiels à l’histoire. Cela permet à l’auteur de donner de la profondeur à ses personnages et tout particulièrement à Nathan. On finit par bien le connaitre, on s’accroche à lui. L’alternance entre petit garçon (flash-back) et adolescent torturé, retenu en cage, entraîne le lecteur dans une mélodie sombre et addictive. On a envie d’en savoir plus. Cela devient essentiel. La seconde partie est celle de l’aventure. Le rythme est différent mais toujours aussi entraînant. Ici, on se rapproche des textes classiques de fantaisie. Pourtant « Half Bad » reste vraiment original.

L’univers de « Half Bad » est résolument sombre. Et c’est du pur bonheur. Si dans un premier temps, on peut le trouver un peu simplet (basé sur une dualité magie blanche/ magie noire), l’univers devient de plus en plus complexe au fil des pages. Il s’épaissit, pour le plus grand bonheur des lecteurs. On découvre que les sorciers blancs ne sont pas aussi angéliques que l’on pourrait le croire. Et que les sorciers noirs peuvent aider leurs compères.  Les décors sont parfaitement décrits, les descriptions sont ni trop longues, ni pas assez. Cela facilite l’immersion du lecteur dans ce texte qui est loin d’être rose. Bref, Sally Green nous offre un monde ambivalent, complexe, sombre et dur.

L’histoire n’est pas vraiment follement originale si on la prend dans sa globalité. Mais si, on est de bonne foi, et que l’on se prend au jeu, on découvre une histoire palpitante pleine de détails originaux. A commencer par le monde des sorciers blancs ou le refuge. Quelques rebondissements m’ont vraiment prise au dépourvu. Et j’ai aimé cette mise en bouche ni trop calme, ni trop excentrique. On a le temps de découvrir les recoins de l’univers, des personnages et de l’histoire tout en avançant bien dans l’intrigue. Cette dernière est elle aussi ambivalente. Et je dois dire que j’aime vraiment cet aspect du roman de Sally Green.

Nathan est un jeune garçon, dans un premier temps, qui a du mal à faire sa place dans sa famille. Sa mère est morte et son père est le plus grand magicien noir du moment, ce dernier n’est bien sur pas présent auprès de son fils. C’est donc la grand-mère de Nathan qui l’élève avec ses frères et sœurs. Je me suis rapidement attachée à lui. J’aime comment il envisage la famille et l’amour. On sent qu’il est l’héritier des gènes des deux « clans » de sorciers, une certaine ambivalence caractérise notre héros. Les passages qui se passent dans la cage et durant cette période sont durs et prennent vraiment au cœur. Toutefois, Nathan ne perd jamais une occasion de l’ouvrir… Il est sarcastique et n’hésite pas à répondre de façon caustique à son interlocuteur, ce qui lui vaut quelques coups…

 

Ce premier tome laisse présager une suite extra. Une suite qui approfondie aussi bien le caractère psychologique de l’œuvre que la trame de l’intrigue principale. Que j’ai hâte! Beaucoup de questions sont soulevées et pour le moment seulement quelques réponses ont été dévoilées. Pour finir je dirais que « Half Bad » est le mélange parfait entre un YA psychologique et un roman de fantaisie, le tout additif. N’hésitez pas si vous croisez la cage de « Half Bad », ouvrez la et emportez le! (attention il faut quand même le payer :)).

Please follow and like us:

4 commentaires

  • yuya46 2 novembre 2014 à2:21

    Il est dans ma liste des lectures de l’année ^^ je vais bientôt le sortir !

    • yuya46 25 janvier 2015 à6:26

      Luuuuuuu !!
      Vivement la suite, elle s’annonce remplie d’actions 🙂

  • Alexandra D. 5 février 2015 à10:53

    J’ai terminé le livre il y a déjà un petit moment, et enfin je viens dire ce que j’en ai pensé puisque c’est vous qui m’avez permis de le découvrir par le biais d’un concours!

    Au début,je ne savais à quoi m’attendre mais il me disait bien, ça parlait de sorciers et tout ça étant une grande fan de Harry Potter, pourquoi pas, même si ça n’a rien à voir.
    Malheureusement, au départ, j’ai eu du mal à accroché, je ne sais pas j’avais du mal à tout comprendre. Pourtant, j’ai continué pour voir. Et puis au fil des pages, l’histoire m’a prise! Ce côté sombre et le personne de Nathan avec son fort caractère, prêt à tout une fois qu’il a quitté sa cage.
    Bon, certes, l’histoire ne semble en soi pas vraiment original et pourtant, certains moment le sont, on est pris dans l’univers. J’attend vraiment la suite qui prévu pour mai il me semble alors on a le temps…

    En tout cas, encore merci pour ce livre!

    • Evey 6 février 2015 à6:49

      Merci d’être revenu partager ton resenti avec nous :).

      Effectivement le tome 2 sortira le 20 mai :). La couverture sera dans notre résumé de la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.