Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Half Bad tome 2 – Nuit Rouge
formats

Half Bad tome 2 – Nuit Rouge

Présentation de l’éditeur

Ça y est, Nathan est un vrai sorcier, il a reçu son don. Il va lutter à armes égales contre les sorciers blancs. Mais un terrible choix se présente à lui : choisir entre Marcus, son père, et Annalise, son amour.

Auteur: Marie Cambolieu

Editeur: Milan

Parution: 3 juin 2015

*

*

*

CHRONIQUE EVEY

Vous allez peut être me trouver étrange mais je n’ai pas lu le second tome de la saga « Half Bad » quand je l’ai reçu il y a maintenant un bon bout de temps. Rien avoir avec un manque d’envie de le lire, loin de là. Je voulais juste le garder pour pouvoir lire les 2 derniers tomes à la suite. L’univers étant assez complexe et étoffé, tout comme les personnages, je voulais être parfaitement au point avant de découvrir les dernières pages du 3ème roman. Bref il y a donc quelques jours je me suis lancée dans la lecture de « Nuit Rouge », et je peux vous dire que je suis heureuse d’avoir attendu car avec les derniers chapitres de ce tome, je pense que l’attente du 3 aurait été intenable.

 

Nathan est devenu un sorcier à part entière et à plus ou moins choisi son camp. Quand je dis plus ou moins, c’est tout simplement parce que Nathan ne veut qu’une chose, retrouver son amour Annalise. Aidé de Gabriel et d’autres semi ou sorciers noirs, notre héros va de plus en plus s’impliquer dans l’Alliance, mais rassurez vous l’amour est toujours son guide principal. Malgré beaucoup de précautions, aucun lieu n’est sur. Marie Cambolieu nous oblige à être en alerte 24/24h, page après page.

Ce second tome est plus sombre que le premier, et contient des passages assez gores (à ne pas lire trop jeune). Mais cela nous y étions préparés avec le premier tome. « Nuit Rouge » est plus mature. Il faut bien suivre pour ne pas se perdre dans les noms et dons. Et même si cela peut sembler fastidieux, c’est juste un réel bonheur de se retrouver face à une saga aussi aboutie que « Le seigneur des anneaux » pour ce qui est de l’univers et des personnages. De plus, contrairement à Sir Tolkien, Marie Cambolieu ne nous étouffe pas par un grand nombre de descriptions de 100 pages. L’action est là ! Et même si elle est bien moins présente que dans le premier tome, je l’ai trouvé plus intense.

Nathan vit un moment difficile. Son don lui fait peur et surtout est impossible à dompter. L’animal qui est en lui ne veut rien savoir. Cela l’effraie d’autant plus qu’il connait par cœur l’histoire et la cruauté de son père, qui possède le même. Le combat étique du jeune héros est vraiment très prenante et touchante. Cela a renforcé les liens entre nous. On souffre avec lui, on est apaisé avec lui, … Marie Cambolieu intensifie la relation que l’on a avec Nathan, et même si parfois cela est dur, si on n’est pas d’accord avec ses choix, on tient à lui. Au fil des pages Nathan grandit pour arriver à la fin du tome à un personnage quasiment adulte. Le petit garçon de la cage a bien grandi. Il s’est endurci, il a des plaies encore grandes ouvertes qu’il tente de refermer en ne prenant pas toujours la méthode la plus efficace. Les derniers chapitres sont déchirants. Les larmes me sont montées aux yeux avant de couler doucement sur mes joues. Je ne les ai pas essuyées, je devais bien cela à Nathan.

Les personnages secondaires sont parfaitement développés. On s’accroche facilement à eux. Et même à Marcus (oui, oui, je ne rigole pas). Le travail de Marie Cambolieu sur eux est colossal car on les voit sans difficulté évoluer devant nos yeux. Personnellement je craque totalement pour Gabriel. A l’opposé je n’ai jamais vraiment aimé Annalise, même si elle semble faire du bien à Nathan. SPOILER SOULIGNER POUR LIRE : Mon instinct avait bien raison. Je pense qu’en refermant le roman, je n’avais qu’une envie, rentrer dedans et la tuer. Trahir est une chose, le faire par chagrin pourquoi pas, mais pas comme elle le fait.

 

Vous l’aurez compris j’ai totalement adoré ce second opus. Je me suis lancée hier soir dans la lecture du 3ème et dernier tome. Et j’adore déjà le début. J’ai hâte et en même temps peur de quitter cette saga. Je me sens bien dedans même si souvent la violence et les idées noires ont la part belle. Sachant que le second tome est meilleur que le premier, j’espère avoir un troisième explosif. J’ai même déjà préparé les mouchoirs. En tout cas, si vous ne vous êtes pas encore lancé dans « Half Bad », foncez.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *