Aux portes du Songe : Les Highlanders tome 8

26 avril 2015

les-highlanders,-tome-8---aux-portes-du-songe-303365-250-400

Description et infos

Après avoir enduré des siècles d’emprisonnement dans la forteresse du terrible Roi Noir, Aedan MacKinnon ne sait plus qui il est ni d’où il vient, et toute émotion lui est désormais inconnue. Précipitée du XXIe siècle en l’an 928 auprès de l’insaisissable Highlander, Jane Sillee va reconquérir celui qu’elle sait capable des plus douces caresses. Celui qui, depuis si longtemps, la visite chaque nuit dans son sommeil pour des étreintes passionnées. Car durant la longue réclusion d’Aedan, la Reine Blanche, l’ennemie jurée du Roi Noir, a permis aux deux amants de se rejoindre au royaume du Songe.

Auteur : Karen Marie Moning

Editeur : J’Ai Lu

Parution : 24/08/2013

 

Avis de Béa 

Comme je vous l’avais dit, je ne voulais pas attendre longtemps avant de finir cette saga sur les Highlanders. Donc en attendant les sorties de ce mois ci, je m’y suis remise.

Aedan McKinnon a été enfermé dans le château unseeli pendant cinq siècles. Le Roi Noir a ainsi eu le temps de le forger à être Vengeance, « outil » de persécution qu’il aime utiliser. Afin de contrer son adversaire la Reine Blanche tente de garder l’esprit d’Aedan sain grâce au Songe, ou il peut avoir la visite Jane Sillee.  La jeune femme connait Aedan depuis toujours et en est très éprise. Quand le Roi Unseeli doit laisser Aedan dans le monde des humains , la Reine Seeli envoie Jane le rejoindre. Elle a un mois pour le convaincre qu’il est fait pour vivre avec elle.

Ce dernier volet de la sage des Highlanders a été une véritable surprise pour moi … et pas dans le bon sens du terme malheureusement. J’avais mis beaucoup d’espoir dans ce tome en pensant que Karen Marie Moning allait nous dévoiler des informations liant, un peu plus, ce cycle avec celui des Fièvre, et bien pas du tout.

Aux portes du Songe est en fait une nouvelle. Très sympathique certes mais un peu réchauffée quand on a lu les tomes précédents (romance, voyages dans le temps, manigances des faës qui retombent sur les humains…)

Le reste du livre comprend des explications de l’auteur sur elle, sur ce qui l’a poussé à écrire ses séries, son état d’esprit pendant leurs écritures, des événements dans sa vie qui ont aiguillés ses choix…  Ainsi qu’une histoire que Karen Marie Moning n’a pas publié, mais elle nous met l’eau à la bouche avec la description des personnages et le synopsis (perso, j’aurais bien aimé en avoir plus), une scène coupée d' »Une passion hors du Temps » , une première version du « Pacte Mc Keltar » et un extrait du premier Fièvre.

Moi qui m’entendait à un « vrai » roman, j’ai été déçue. Je ne suis vraiment pas contre les nouvelles, mais j’aime être prévenue avant. Là j’ai l’impression de m’être fait avoir. Que ce livre n’avait qu’une intention : le commerce. Car même si l’auteur se dévoile, les vrais fans vont sur les blogs et autres pour avoir ce genre d’informations là, lorsque l’auteur échange avec ses fans… Devoir payer pour les avoir m’attriste un peu.

Pour tout vous dire, j’ai tellement été déçue que je n’ai pas lu les versions proposées sur les frères McKeltar. Je vais lire les autres romans de Karen Marie Moning, j’ai « Iced » sur ma PAL depuis un bon moment. Mais celui là, si vous ne l’avez pas, et que vous n’êtes pas super accro à l’auteur,  vous pouvez passer votre tour…

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.