Au-delà de l’apparences (tome 1) de Fumie Akuta chez Kana

27 juillet 2017

Présentation de l’éditeur

Chitose s’est façonnée un masque derrière lequel elle a pris l’habitude de se cacher pour être appréciée de tous. Mais sa vie va complètement changer le jour où Itsuki, un bel inconnu, lui vient en aide. Fascinée par son regard, elle décide de le suivre et se retrouve devant les portes d’une école d’art. Armée de son plus beau sourire, Chitose demande à son sauveur de lui faire visiter les lieux, mais ce dernier voit clair dans son jeu : impossible de lui mentir !

Auteur: Fumie Akuta

Editeur: Kana

Parution: 3 juillet 2017

Je vous l’avoue, j’ai acheté ce manga car il était en promotion à 5,45€ pour son lancement. Bon, le dessin me plaisait aussi beaucoup quand même, je ne suis pas que radine :p . Bref, les offres Kana me permettent régulièrement de découvrir des nouvelles séries et par ce fait me faire encore plus détester par mon banquier puisqu’après j’achète les autres tomes qui ne sont plus en promotion… Encore une fois Kana a réussi son coup, « Au-delà de l’apparences » a donc atterri dans ma PAL. Le tome 1 mais aussi le tome 2…

 

Chitose est une jeune fille qui a la hantise de ne pas être aimer par les autres. C’est pourquoi depuis l’école primaire elle s’est forgée un masque de fille « parfaite » et « kawaï ». Un jour un jeune homme, Itsuki, l’aide alors qu’à priori un pervers la filme (encore à démontrer). Chitose tombe sous le charme, mais étrangement Itsuki ne l’apprécie pas ; sauf quand elle fait tomber le masque. Itsuki lit en elle comme dans un livre ouvert. Chitose est déstabilisée et intriguée, elle va alors s’inscrire aux cours d’art de l’école préparatoire où Itsuki va. La vie de la jeune fille va prendre un nouveau tournant… Etre en paix avec soi est peut-être au bout du chemin.

Dans un premier temps ce manga m’a fait vraiment penser à « Switch Girl » mais en moins marrant. L’auteur n’est pas dans l’exagération comique, c’est même l’inverse, il y a un vrai côté dramatique à l’histoire de Chitose. Donc assez rapidement on se détache de ce parallèle pour se concentrer sur l’histoire que nous propose Fumie Akuta. L’écriture est mélancolique et en même temps assez amère. On ressent une vraie souffrance au-delà des apparences. Des passages sont toniques et donnent du rythme au manga, ce qui lui permet de ne pas être mou et de tenir en haleine le lecteur.

Le cadre de l’école d’art me parle tout particulièrement, si j’avais poussé mes études aux Beaux-Arts j’aurais fait ma 4ème année au Japon. J’avais donc étudié la chose. Je dois dire que je retrouve assez bien ce que j’avais imaginé. J’aime le côté créatif qui ressort du manga. Mais l’auteur ne leurre pas le lecteur car elle met aussi, bien en avant, que c’est beaucoup de travail pour réussir. L’atmosphère cool et détendue de l’école est contrebalancée par l’aspect studieux. Cela donne un bel équilibre à l’univers développé par Fumie Akuta. De plus l’environnement familial de Chitose est vraiment original et donne un exotisme très sympathique au manga.

Chitose est une jeune fille qui ne m’a pas plu du tout dans un premier temps. Bien que je comprenne son envie, je ne trouvais pas quelle soit justifiée. Pour moi, chacun à le droit d’être qui il est librement. Puis je me suis demandée si j’avais moins de caractère (sale caractère parfois :p ) si je n’aurais pas fait comme elle. Alors, j’ai commencé à la comprendre. Et plus son histoire personnelle était dévoilée et plus mon empathie pour elle s’est développée. De plus sous son masque, Chitose est une jeune femme intéressante et peu ordinaire.

Itsuki est un personnage vraiment mystérieux. On ne sait au final que peu de choses sur lui. Il est très intrigant et ses comportements poussent le lecteur à se questionner sur qui il est et sur son passé. Itsuki a du caractère mais n’est pas un bad boy. Il dit ce qu’il pense sans faire de chichi, et ce même si cela va blesser son interlocuteur. Cette franchise ressemble à une carapace. Affaire à suivre…

 

Ce manga augure une saga assez mélancolique et poétique sur la recherche de soi. Beaucoup de mystères sont soulevés dans ce premier tome et j’avoue que j’ai vraiment très envie d’en savoir plus. L’univers est plaisant et exotique par certains côtés. Les personnages sont développés juste assez pour donner un goût « d’y revient s’y » au lecteur. Je me demande comment Fumie Akuta va faire évoluer les protagonistes et les situations. L’histoire d’amour va-t-elle prendre plus de place à l’avenir ou rester à égalité avec la quête de soi des héros ?

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.