Adorateur : Reapers Motorcycle Club tome 5

by on 12 août 2017

Description et infos 

 

Ses premiers pas dans l’existence n’ont pas été tout roses, mais Mélanie a appris à se battre pour se bâtir un avenir. Réchappée de l’enfer, elle a démarré une nouvelle vie tranquille sans histoire. Seulement, chaque nuit, elle rêve de Painter Brooks, un biker, que son coeur ne parvient pas à oublier. Tout a commencé de la plus innocente des façons : quelques lettres envoyées à un homme seul en prison. Amicales. Inoffensives. Sans aucun danger… jusqu’à ce que, libéré, Painter rentre chez lui. Mélanie découvre alors que l’innocence et la routine n’ont pas leur place chez les Reapers.

« Une émotion brute, des personnages fascinants. Je suis tombée amoureuse dès la première page ! «  Katy Evans

Auteur : Joanna Wylde

Editeur : Milady Romance – Sensations

Parution : 07/07/2017

 

Possesseur   Protecteur    Corrupteur    Défenseur

 

Comme vous devez commencer à le savoir, je suis fascinée par l’univers de bikers, que ce soit à la télé avec la série Sons of Anarchy, ou dans les écrits… Et cette série ne fait pas figure d’exception, j’en suis fan depuis le premier tome. Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce cinquième opus.

La vie de Levi « Painter » Brooks a changé quand il a rencontré la jolie et douce Melanie Tucker… et pas seulement parce que, peu de temps après, il s’est retrouvé en prison ! C’est d’ailleurs la correspondance qu’ils ont entretenus alors qu’il était enfermé, qui l’a aidé à tenir le coup. Mais cette amitié n’a pas lieu d’être pour lui, c’est un Reapers, il ne peux pas entrainer la jeune femme si naïve dans sa vie, car elle mérite mieux ! Mais apparemment, Melanie ne l’entend pas de cette oreille …

Comme à chaque fois que j’ouvre un roman de cette série, j’ai un petit frisson d’excitation et de curiosité, je me demande ce que nous réserve l’auteur. Cette fois encore j’ai été séduite, j’ai adoré l’histoire de Painter et Melanie ! Et ce que j’ai vraiment apprécié également c’est que Joanna Wylde a changé certaines chose dans la construction de son récit et j’ai trouvé que cela apportait plus d’intensité à la narration. Je m’explique, dans les premiers volets Joanna Wylde nous relate les relations de ses protagonistes avec, toujours en fond, les affaires du club de bikers et c’était déjà passionnant. Ici , l’auteur a plus mis en avant le Club. Nous avons connu Painter en temps que prospect ( il faisait ses preuves pour pouvoir faire partie du MC plus tard), maintenant il en est membre à part entière et voue vraiment sa vie à ses frères. Il accepte toutes les missions qu’on lui propose et celle qui lui est confiée, là, alors qu’il sort de prison, est plutôt dangereuse, et pas seulement parce qu’il est en liberté conditionnelle. Joanna Wylde nous plonge dans au cœur des « affaires » qui rythme la vie de ces clubs de motards, nous nous prenons au jeu en essayant de discerner les bons des mauvais, le suspense augmente avec les rebondissements… alors oui c’est dur mais ce n’est pas de la violence gratuite, ils se battent pour une raison qui leur est propre, ils défendent leurs idées. Et oui ce n’est ni moral ni légal… il ne faut pas les juger, juste se laisser porter et c’est passionnant ! Ensuite, la relation entre Painter et Mel est relatée de façon différente. Le roman commence de nos jours, mais leur histoire a débuté quelques années auparavant. J’ai aimé la manière dont c’est raconté, et l’attente que l’on a tout au long de notre lecture qui va nous relier au point de départ… Régulièrement je me disais « Mais comment ils vont faire ! Comment ils vont arriver à s’entendre ! » Avoir le point de vue de chacun est vraiment un point positif : nous oscillons entre la dureté et la brutalité du monde de Painter, que ce soit dans les termes ou dans les actes, et la douceur apparente de celui de Mel. L’auteur ne se focalise pas trop non plus sur leur histoire personnelle, nous savons que la vie n’a pas été facile pour eux mais sans plus, par contre j’ai trouvé qu’elle mettait l’accent sur le fait qu’ils grandissent ensemble, les choix de l’un a toujours une répercussion sur l’autre, ils sont liés et j’ai adoré ! Entre eux, la tension sexuelle est constamment présente, cette passion qui les lie se traduit par des accès de colère ou par des scènes de sexe torrides. J’ai aimé les voir évoluer, se construire l’un autour de l’autre…

Nous avions rencontré Melanie dans le tome précédent. Elle est la meilleure amie de Jessica, la nièce de London, qui est la régulière de Picnic. (c’est elle qui était dans la maison de London quand celle ci a explosé) Melanie est une jeune femme discrète et sérieuse, qui n’a pas eu une enfance facile. Au premier abord, elle semble même un peu insipide, à côté de Jessica ou des filles de Picnic, Em et Kit. Mais elle cache bien son jeu. Mel est obstinée ! Dès qu’elle a rencontré Painter elle a eu un coup de cœur et, malgré les avertissements, elle sait que c’est lui qu’elle veut. Elle ne tremble pas devant le biker, même si il est imposant, et fait même preuve de fort caractère, ce qui entraine des joutes verbales excellentes ! Elle l’a dans la peau et ne veut personne d’autre. J’ai beaucoup aimé Mel, elle manque de confiance en elle mais c’est une femme forte. Alors oui j’ai un peu râlé contre elle, rapport à son comportement vis à vis de Painter, mais je comprenais parfaitement pourquoi elle réagissait comme cela et ne pouvais que lui donner raison…

Le personnage de Painter m’intrigue depuis plusieurs tomes. Il a été présenté, au départ, comme celui qui voulait se mettre avec Em, la fille de Picnic mais cela ne s’était pas fait car il ne s’était pas lancé… mais pourquoi ? Ici nous le découvrons vraiment et cela aide à comprendre certaines de ses réactions. Painter est un homme solitaire et ne fait confiance qu’à ses frères. Il a grandit seul et le Club lui a sauvé la vie, c’est pour cela qu’il fait tout ce qu’il peux pour lui. C’est un homme droit, courageux et loyal. J’ai adoré le découvrir et, pour que vous puissiez en faire de même, je n’en dirais pas plus ^^

Nous retrouvons les protagonistes des tomes précédents, Horse et Marie, Ruger et Sophie, Hunter et Em, ainsi que Picnic et London. Mais aussi Jessica et Kit, tout comme le autre membre du Club et leurs alliés, toujours aussi déjantés ! C’est bon de retrouver cette grande famille qui évolue et se modifie au fil du temps…

Cette fois encore j’ai adoré me retrouver au sein du Reapers Motorcycle Club ! Tous les éléments sont réunis pour jouer avec nos émotions et on adore ça ! Cerise sur le gâteau Joanna Wylde nous offre deux petits bonus à la fin, dont un qui nous donne les bases du prochain… j’ai hâte ^^

***

 

 

Joanna Wylde vit à Coeur d’Alène dans l’Idaho. Après la publication de son premier roman en 2002, The Price of Pleasure, elle s’est consacrée au journalisme.

En 2013, elle est revenue à la fiction avec Possesseur, le premier tome de la série Reapers Motorcycle Club.

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.