Adèle et les noces de la Reine Margot

by on 18 mai 2015

 

download

 

PRESENTATION DE L’EDITEUR

Adèle a 13 ans. Elle est perdue depuis le décès de sa grand-mère six mois plus tôt. Ses parents ont toujours été très pris par leur carrière et ne comprennent plus rien à leur fille, en pleine crise d’adolescence. À l école, Adèle est une élève moyenne, plus intéressée par les histoires avec les garçons que par le livre qu elle va devoir lire pendant les vacances : La Reine Margot, d Alexandre Dumas. Préférant l’imaginaire à la réalité, Adèle se met à rêver la nuit qu’elle est un personnage du roman. Elle rencontre au cours de ses rêves le beau Samuel, dont elle tombe amoureuse. Elle va assister au mariage de Margot, danser pendant les noces, constater les problèmes entre Catholiques et Protestants Mais Adèle commence à perdre pied. Ce qu’elle vit dans ses rêves est tellement plus intense que son quotidien qu’elle n a plus très envie de se réveiller

Auteur: Silène Edga

Editeur: Castelmore (Bragelonne)

Parution: 15 avril 2015

 

 

CHRONIQUE EVEY

Cela faisait quelque temps que je n’avais pas lu un roman purement jeunesse et qui se revendique ainsi (et non un jeunesse déguisé en YA). Marie (Mademoiselle Castelmore) m’ayant dit beaucoup de bien de ce roman et de son auteur, je me suis dit que je pouvais essayer « Adèle et les noces de la reine Margot » les yeux fermés.
Alors pépite ???? Gentil roman ??? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Adèle n’est pas une passionnée de lecture. Alors le jour où son professeur lui demande de lire « La reine Margot » de Dumas, la jeune fille râle. Toutefois, elle va lire le roman, elle n’a pas le choix. Rapidement elle va se prendre au jeu et découvrir un monde bien loin du sien. Adèle se couche… il est l’heure. Mais voila qu’elle se met à rêver du roman. Elle se retrouve même littéralement dedans. Adèle devient une jeune courtisane aux noces de la reine Margot. Elle découvre le faste de l’époque, les manigances et les traîtrises, la folie des bals… Rapidement notre jeune héroïne va rencontrer le beau Samuel. Après plusieurs rêves, Adèle ne souhaite qu’une chose, dormir encore et encore pour rêver, voir Samuel et vivre cette vie tellement plus palpitante que la sienne. Elle ira jusqu’à des recours extrême pour retourner au pays des rêves… Et si dans un premier temps j’ai trouvé la démarche de l’auteur dangereuse, cette apologie du sommeil à s’en mettre en danger, je ne peux que m’incliner devant la conclusion de ce roman. Sans aller dans le moralisateur, elle réussi à faire passer un message fort sur la vie.

Adèle est une jeune fille très attachante. Ni cruche, ni trop intello, bref, Adèle pourrait être vous ou moi (sauf que moi j’adore les romans ^^). C’est pour cela que l’on peut rapidement s’identifier à elle. Adèle est normale. C’est l’aventure dans laquelle elle va tomber qui est hors-norme. Dès les premières pages j’ai aimé ce personnage. Adèle est fraîche et correspond parfaitement à l’âge qu’elle a. On ne peut que s’attacher à elle. L’auteur nous offre une héroïne simple et pourtant attirante. C’est aussi pour elle que l’on tourne les pages. Et j’avoue que tout comme elle, j’étais heureuse dès qu’elle partait dans ses rêves.

Au delà de l’histoire d’Adèle, l’auteur nous propose un petit peu d’histoire en expliquant clairement et simplement (ce qui n’est pas simple à la base) les troubles qui ont lieu entre les Catholiques et les Protestants au XVIème siècle. Moi qui ne suis pas une pointure en histoire, j’avoue que ce petit cours sous forme d’aventure m’a terriblement plu. Etant maman, je sais que lorsque ma fille aura l’âge de lire ce roman, il passera entre ses mains. Car c’est une façon ludique d’apprendre des choses très importante sur notre culture. J’avoue que les romans jeunesse de ce type sont pour moi des coups de cœurs. On n’est pas dans le gentil, cucul ou dégoulinant de girly comme on trouve une beaucoup sur les étagères des libraires. On est dans un vrai roman avec un grand R. De ceux qu’enfants, ado ou adultes peuvent lire.

Le jeu d’intrigue à la cours, le faste des noces, c’est un pur bonheur. Les descriptions ne sont pas trop longues mais permettent parfaitement d’imaginer aussi bien le monde réel que celui du rêve. La plume de Silène Edgar est légère et agréable à lire. On surfe dessus avec passion, sans jamais s’ennuyer. Le rythme donné entre autre avec les passages contemporains / passages historiques. Le lecteur n’a pas le temps de rêvasser lui.
Bref, vous l’aurez compris ce livre est un gros coup de cœur. Intelligent, intéressant, passionnant,… On tourne les pages sans s’en apercevoir. On vit entre deux monde, on tourbillonne avec le faste des noces, on réfléchi sur les intrigues, on découvre un morceau de l’Histoire. Quelque soit votre âge, précipitez vous sur ce roman. Ne laissez pas passer un texte d’une telle qualité. Allez à la rencontre d’ Adèle et de la plume de Silène Edgar.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *