Ailes de feu

Ailes de feu

4 ème de couverture et infos

Les anges n’interviennent pas dans la vie des hommes, sauf lorsqu’il est question de préserver l’équilibre du monde.
C’est pourquoi Ahriel accompagne Marla, la jeune souveraine de Karish, depuis sa naissance. Certains l’admirent, d’autres la craignent ou la jalousent, mais tous lui accordent le respect dû à son titre d’ange de la reine. Pourtant, le jour où elle parvient à déjouer un complot visant à saboter un accord de paix, Ahriel se fait piéger par un ennemi insoupçonné.
Elle est alors exilée à Gorlian, un lieu sinistre et maudit duquel personne n’est jamais revenu et dont on ignore presque tout. Accablée par la culpabilité, Ahriel se fait un devoir de s’échapper pour mettre en défaut les conspirateurs qui l’ont dupée. Mais comment voler au secours du royaume alors même que ses ailes ne la portent plus ?

Auteur: Laura Gallego Garcia

Editeur: Baam!

Parution: 31 Août 2011

Lire un extrait

Chronique d’Evey

Je suis une fan inconditionnelle de Laura Gallego Garcia, surtout lorsqu’elle va dans la fantasy. Mais je dois avouer que ce roman n’est pas son meilleur. Toutefois ATTENTION, je suis devenue très exigeante avec l’auteur :), donc lisez la chronique pour vraiment vous faire une opinion.

Ailes de feu c’est un roman plein de rebondissements. On ne voit jamais venir une bonne partie des évènements et des retournements de situation. Laura Gallego Garcia réussie à mener le lecteur par le bout du nez du début à la fin et ça, ça ne m’arrive pas souvent.

Ailes de feu c’est  une atmosphère calme et mélancolique. Soit, il y a de l’action et des scènes vraiment épiques, mais on a toujours, en trame de fond un petit souffle de mélancolie. Cette dernière nous gagne petit à petit au cours de notre lecture et appuis à la perfection l’avancée psychologique d’Ahriel. C’est cette atmosphère qui rend le roman vraiment fort.

Comme dans la plupart des romans fantastiques de Laura Gallego Garcia, l’auteur nous offre un jolie conte philosophique basé sur le parcours initiatique qui mène l’héroïne de la « naïveté » à la réalité. Il faut lire un peu entre les lignes pour comprendre le message et bien intégrer le personnage d’Ahriel. Cela nécessitera peut-être une seconde lecture pour le jeune public .Mais même celui-ci passe à côté de l’aspect philosophique de l’œuvre, il aura toujours une très belle aventure à se mettre sous les yeux.

Comme vous l’aurez surement compris, ce roman est assez déroutant sur bien des points. Mais le plus déconcertant est de ne jamais vraiment savoir, avant les dernières pages du livre, où Laura Gallego Garcia nous emmène. L’histoire n’a pas l’air de suivre un chemin tout tracé et pourtant en refermant le roman, on comprend! Tout était lié! Ce premier tome est la mise en place du deuxième, c’est comme un énorme préquel. Au final, un seul gros roman ferait peut-être l’affaire. Je vous le dirai quand j’aurai lu le deuxième tome. Ce tome est la mise en place de l’intrigue principale et sans lui, je pense que l’on serait perd. Car bien qu’étant un roman « jeunesse », l’univers d’ Ailes de feu est assez complexe.

Ahriel est le personnage principal du roman et c’est un ange. Elle croit dur comme fer en la sagesse et la bonté de ses pairs. Elle a été envoyé sur terre pour veiller sur Marla. Ahriel a évolué auprès de la jeune fille depuis qu’elle est née [Marla]. Mais voila, un accident fait basculer l’univers d’Ahriel. L’ange va de désillusions en désillusions. Par moment, on a vraiment mal pour elle, la réalité à laquelle Ahriel est confrontée est écrasante et douloureuse. L’ange va découvrir des choses sombres; la haine et la colère que l’homme à en lui, la violence, la peur, … mais elle va aussi découvrir l’amour. Ailes de feu est la parcours initiatique d’Ahriel, celui qui la mènera jusqu’à la liberté.

Laura Gallego Garcia met le lecteur face à une réalité qu’on oublie vite: même le plus angélique d’entre nous peut devenir un être vengeur et violent. Son environnement et les évènements qui jalonnent sa vie peuvent le pousser sur une voie à laquelle il n’avait pas pensé. Alors même si on ne cautionne pas obligatoirement les actes d’Ariel, on comprend pourquoi elle agit comme ça. C’est douloureux pour le lecteur de voir l’ange sombrer ainsi… Mais que ferait-on à sa place?

Ahriel est un personnage attachant bien qu’à aucun moment on ne peut vraiment s’identifier à elle. Je pense qu’aucun lecteur n’a la prétention d’être aussi sage qu’un ange ;). Mais c’est là,  la puissance du roman, c’est que vous malgré tout vous vibrerez avec Ahriel.

Le récit est peuplé d’un certain nombre de personnages secondaires dont je ne vais pas vous parler pour éviter de vous révéler trop de choses. Car cette histoire repose surtout sur ce que le lecteur ne sait pas… alors bonne lecture ;).

Pour conclure je dirai que ce roman est comme la mer. Les vagues vous entrainent de plus en plus vers le large, doucement, sans que vous ne vous en rendiez compte. Les vagues vous touchent puis repartent… En vous faisant descendre inlassablement au plus profond d’un univers sombre et déroutant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.