Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Everything Everything
formats

Everything Everything

 

Présentation de l’éditeur

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Auteur: Nicola Yoon

Editeur: Bayard Jeunesse

Publication: 06 avril 2016

 

CHRONIQUE EVEY

Etant toujours honnête avec vous, il faut que je vous dise que ce roman m’a d’abord fortement attiré à cause de sa couverture que je trouve sublime. J’ai ensuite lu le résumé et je dois dire que cela m’a encore plus intrigué. Comment l’auteur pouvait parler d’une maladie grave sans déprimer le lecteur ? Je me suis donc lancée dans « Everything Everything », je ne l’ai lâché qu’une seule fois, et ce pour dormir. Vous comprenez donc tout de suite que ce roman est une BOMBE EMOTIONNELLE !

 

Madeline vit dans une bulle. Enfin dans une maison totalement protégée de tout ce qui pourrait être allergique. Les personnes extérieures doivent passer un long moment dans un sas de décontamination avant de pouvoir aller la voir et rentrer dans la « Bulle ». Madeline a 18 ans, mais n’a pas d’amis avec qui jouer aux jeux de société, ou parler, en dehors de sa mère et de son infirmière. Madeline est comme un fantôme. Mais voila que le destin s’en mêle et fait emménager à côté de chez elle un couple avec un garçon d’environ son âge et une ado. Curieuse, Madeline va dans un premier temps les observer à travers ses rideaux. Malheureusement elle n’est pas aussi discrète qu’elle le pense et se fait remarquer par Olly, son jeune voisin. Petit à petit des liens vont se tisser entre les deux personnages, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur, mais aussi pour le pire pour nos petits cœurs.

Madeline est une jeune femme très attachante. Sage comme une image, elle rêve plus ou moins sa vie, sans jamais faire sentir à son entourage qu’elle aimerait plus que tout sortir et vivre comme les autres. Madeline est très sage, ce qui ne l’empêche pas d’avoir des pulsions pouvant la mettre en danger. Elle est formidable avec son entourage car à aucun moment elle n’accuse sa mère d’être la cause génétiquement de sa maladie. Sa mère est même sa meilleure amie. Elles ont inventé des jeux vraiment sympa et se disent presque tout. Cette complicité est superbe à suivre.

Olly vit dans une famille loin de la famille idéale. Toutefois, le jeune homme est ouvert et passionnant. Olly c’est aussi un acrobate, grimper sur un mur ne lui fait pas peur. Malgré des soucis, Olly garde toujours le sourire, Olly devient un pilier pour Madeline.

Il est très difficile de vous parler de ce roman sans vous donner d’informations trop importantes. Alors je vais juste vous donner mes sentiments et sensations de cette lecture. J’ai été longtemps amusée et avec le sourire aux lèvres. Nicola Yoon dédramatise la « cage » de Madeline. Nous permettant de rentrer dedans et de nous familiariser avec les personnages. Puis on a notre petit cœur qui bat fort, car il y a du bonheur. Ensuite j’ai eu peur et en même temps je soutenais les personnages à 200% dans leurs démarches et envies. Et puis LA révélation est arrivée, et j’ai pleuré. Pleuré de colère, de joie, de honte, de pourquoi, …

 

Ce roman vous prend aux tripes comme ce n’est pas concevable. J’ai vécu au rythme des personnages, j’étais passionnée, je ne voulais pas lire les dernières pages car cela voulait dire que je ne serait plus avec Madeline et Olly. Je ne le comparerais pas vraiment au niveau du thème avec « Nos étoiles contraires », mais si vous avez vibré avec Hazel alors là aussi vous vibrerez. Je tiens à ajouter que je n’ai pas pleuré durant ma lecture de « Nos étoiles contraires », ce qui n’est pas le cas pour « Everything, Everything »…

*

*

*

nicola-yoon1Nicola Yoon a grandi en Jamaïque et à Brooklyn. Elle vit aujourd’hui à Los Angeles avec sa fille et son mari, qui a réalisé les illustrations intérieures de ce livre. Everything, everything est son premier roman.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
2 Comments  comments 

2 réponses

  1. Je vois que toi aussi tu as complètement succomber à cette histoire ! Le livre est également magnifique ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *