16 ways to break a heart de Lauren Strasnick chez Harlequin

19 juillet 2018

Présentation de l’éditeur

Natalie le sait, entre Dan et elle, c’est terminé. À force de disputes explosives, de non-dits jamais élucidés et d’un millier de petites choses jamais vraiment pardonnées, il ne reste plus rien de leur histoire passionnelle. Plus rien, ou presque. Car aujourd’hui est un jour spécial pour la carrière de jeune réalisateur de Dan, et Natalie lui a écrit seize lettres. Seize lettres dans lesquelles elle se révèle amoureuse, toujours, mais brisée. Et surtout déterminée à faire savoir à Dan à quel point il l’a blessée…

Auteur: Lauren Strasnick

Editeur: Harlequin

Parution: 4 avril 2018

 

Dan et Nathalie, c’est terminé… Mais la jeune femme ne veut pas que leur histoire se termine ainsi. Il lui faut plus. Plus de sensationnel. Plus de drame. Comment Dan va se sortir de cette rupture et des griffes de Nathalie ?

Jusqu’au dernier quart du roman je me suis dit que sincèrement ce dernier allait avoir une très mauvaise note. Je trouvais l’intrigue bateau et ultra prévisible. Je détestais viscéralement le personnage de Nathalie. Ce qui est une chose rare. Il m’arrive de ne pas aimer un personnage mais pas avec autant de haine. Bien que sa folie soit par moment vraiment touchante et digne d’une romance hollywoodienne, elle fait peur. Vraiment peur !

Dan me semblait effacé et mou. J’avas envie de le secouer avec une force herculéenne tellement son comportement était apathique et pathétique.

Jusqu’au dernier quart (celui qui a tout changé), seule la plume de Lauren Strasnick sauvait à mes yeux le roman et m’a poussé à le terminer. L’auteur réussi parfaitement à faire passer les sentiments des personnages, ce qui apporte des moments de malaise profond mais aussi, parfois, des papillons dans le ventre.

« 16 ways to break a heart » est une romance sombre et psychologique. On pourra la rapprocher d’un thriller même. C’est assez déstabilisant quand on ne lit pas du tout ce type de roman. Toutefois, une fois que l’on accepte d’être bousculer par l’auteur, on se prend une claque que l’on n’est pas prêt d’oublier. Si vous voulez lire un ovni qui vous fait basculer du côté sombre de la force, foncez !

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.